@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - RS

Fil des billets

vendredi 8 mars 2019

Audi A3 - Une success story











Audi AG est un constructeur d'automobiles, sportives et de luxe allemand, filiale du groupe Volkswagen qui détient la marque à 99,55 %. Le siège social se situe à Ingolstadt en Bavière. Implanté dans 55 pays du monde, Audi est présent sur la plupart des segments du marché des véhicules particuliers, y compris sur celui des sportives de prestiges. En 2012, l’entreprise a vendu 1.524.635 véhicules, un record depuis sa création en 1909, et se classe parmi les constructeurs les plus rentables ....





En décembre 2016, Audi a célébré l'anniversaire de son modèle de troisième génération Audi A3 car ce best-seller avait fait ses débuts il y a 20 ans au Salon de Francfort. L'Audi A3 est une automobile bicorps de catégorie « compacte » construite depuis 1996. La version actuelle redessinée date de 2013 et utilise la plate-forme MQB du groupe Volkswagen qu'elle partage avec la Golf VII, la Škoda Octavia III, la Seat Leon III. En juillet 2013, Audi avait annoncé que le cap des 3 millions d'A3 produites, toutes générations confondues venait d'être franchi, mais aujourd'hui la barre des 4 millions vient d'être effacée. Fabriquée à Ingolstadt en Allemagne, aujourd'hui, cette « compacte premium » se décline en quatre types de carrosserie, quatre motorisations et trois finitions ....





Dès la toute première génération, la belle Audi A3 revendiquait déjà des innovations et des équipements dignes des catégories supérieures, créant ainsi le segment « compact premium ». Au début, bien qu'elle n’existait qu’en berline trois portes, rapidement une version cinq portes est venue étoffer la série, aussitôt suivie par la première génération de l’Audi S3, un modèle particulièrement sportif. Deux années plus tard, Audi a également élargi la famille A3 avec le lancement du premier cabriolet A3 arborant une capote en toile classique. La troisième génération de l’Audi A3 propose maintenant une berline tricorps, et dorénavant toutes les variantes de la série ont bénéficié des dernières technologies avant-gardistes. L’Audi RS 3 Sportback est le fleuron sportif de la famille, première tricorps de la marque affichant le logo RS qui est propulsée par un 2.5 TFSI de 400 chevaux, le cinq cylindres le plus puissant du marché ....





En deux décennies et trois générations, le Cockpit de l'Audi A3 est passé de l’analogique au tout digital. En effet, lors de leur lancement, les première générations de l’Audi A3 possédaient un compteur et un compte-tours analogiques. La version actuelle peut quant à elle être équipée de l’Audi « Virtual Cockpit » proposé en option. Entièrement digitalisé, il affiche les informations de conduite sur un écran TFT haute définition de 12,3 pouces. Le conducteur passe d’un mode d’affichage à l’autre d’une simple pression sur le bouton « View » situé sur le volant multifonction. En mode Classic, les instruments de bord sont aussi grands que des cadrans analogiques classiques tandis qu’en mode "Infotainment", la fenêtre centrale agrandit l’espace dédié à la carte de navigation, ou affiche de façon très lisibles les listes et fonctions du téléphone, de la radio et du système audio. Compteur et compte-tours sont alors affichés comme des petits cadrans sur les côtés ....





Dans la gamme Audi, l’A3 fait également office de précurseur en matière de choix de motorisations. Aux côtés des huit groupes essence et diesel conventionnels, le modèle A3 est en effet disponible depuis le lancement de la troisième génération avec deux motorisations alternatives : une version au gaz naturel et une hybride rechargeable. Premier modèle hybride rechargeable de la marque, la très étonnante Audi A3 e-tron associe un bloc 1.4 TFSI et un moteur électrique. Avec une puissance cumulée de 204 chevaux, le système autorise une conduite sportive. Lorsqu’on branche le véhicule sur une prise triphasée de 380 Volts, il suffit d’à peine plus de deux heures pour recharger complètement la batterie au lithium. Mais la famille A3 offre aussi une autre motorisation alternative avec l’insolite A3 Sportback g-tron, une variante au gaz naturel fossile. Emmenée par un groupe 1.4 TFSI développant 110 chevaux, c'est un modèle de sobriété et d’économie, avec un coût de carburant d’environ 4 €/100 km. Grâce à la préparation bivalente du quatre cylindres, son autonomie dépasse les 400 km lorsqu’il fonctionne au gaz naturel, et peut gagner jusqu’à 900 kilomètres supplémentaires lorsqu’il marche à l’essence ....





Toutes ces motorisations peuvent être secondées par une boite de vitesses très moderne. En effet, afin de favoriser une conduite sportive sans perte de puissance motrice ou plus simplement pour réaliser des économies de carburant en toute souplesse, la boîte à double embrayage « S tronic » est bien présente et disponible dans presque toutes les séries de la gamme. Les nombreux systèmes d’aide à la conduite de l’Audi A3 témoignent de la rapidité d’évolution de la marque en matière d’équipements électriques et électroniques. L’actuelle génération offre par exemple le "Hold Assit", le "Drive Select", le "Park Assit", le "Active line", le "Sign Assist", le "Adaptive Cruise Control", le "Front & Side Assist" mais aussi le "Pre Sense Front" ou encore le "Traffic Jam Assist". Autant de dispositifs très novateurs capables de prendre en charge une partie de la sécurité de conduite et qui préfigurent sans doute une avancée décisive vers la conduite autonome de demain ....





Mais Audi n'oublie pas également le confort de conduite du pilote avec l’évolution de la technologie d’éclairage de ces vingt dernières années. Si la première génération était dotée de phares halogènes, la compacte premium bénéficie aujourd’hui de série de phares au xénon. Proposés en option, les phares « Matrix LED » éclairent la route d’une lumière très proche de celle du jour, sans éblouir les autres usagers. Dans chaque phare Matrix LED, quinze diodes électroluminescentes produisent le faisceau longue portée à partir de trois réflecteurs. Une caméra installée sur le rétroviseur central fournit des informations au boîtier électronique. Selon les besoins, celui-ci allume individuellement les LED, les éteint ou module leur intensité sur une échelle de 64 niveaux. On obtient ainsi des millions de possibilités de répartition du faisceau lumineux ....





Les 20 ans de l’Audi A3 : pour la seule Allemagne, les différents choix de carrosserie, de motorisation, de boîte de vitesses et de transmission totalisent 54 variantes de cette compacte premium. Mais ce produit phare d’Ingolstadt est désormais reconnu d’envergure internationale puisqu’il a conquis les routes de plus de 100 marchés. Les modèles Audi A3, A3 Sportback, A3 Sportback e-tron et A3 Sportback g-tron sont tous produits sur le site d’Ingolstadt. En 2001, le Groupe Audi a délocalisé une partie de la production de l’A3 dans l’usine de Győr, en Hongrie. De sa ligne d’assemblage sortent aujourd’hui les Audi A3 Berline et Cabriolet. Quant aux A3 Sportback et A3 Berline destinées au marché chinois, elles sont construites dans l’usine Audi de Foshan. Depuis le lancement de l’A3 il y a 20 ans, sa production totale a dépassé les 4 millions d’exemplaires ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Audi




L'Audi A3 Sport Limited ....






JPBlogAuto

vendredi 16 avril 2010

Renault Mégane RS - 2009



RENAULT MEGANE RS ….







On ne présente plus l’illustre marque française « Renault », je l’ai déjà fait dans un précédent billet . Mais le côté sportif de la marque débute en 1898 par une course de côte improvisée à Montmartre que Louis Renault grimpe avec sa voiturette développant la puissance hallucinante de 1,5 chevaux . Il venait de convaincre ses tout premiers clients . La firme va gagner entre autre le tout premier Grand Prix de l’histoire en 1906 et 113 autres vont suivre avec des titres de Champion du Monde à la clef . Du côté des sportives pour la clientèle, malgré quelques modèles forts comme la R 5 Turbo, la firme a surtout produit des sportives populaires depuis les 4 CV en passant par les Dauphine puis les fameuses R 8 et R 12 Gordini pour finir par les R 5 Alpine et plus récemment les Clio Williams . Toute cette lignée de sportive a été perpétuée sous le label "Renault Sport" ou « RS » ….



Après avoir élaboré l'une des plus grandes compactes sportives de son temps, "Renault Sport" a dévoilé au Salon de Genève sa nouvelle « Megane RS » qui se distingue par un moteur encore plus puissant, un châssis encore optimisé et un style affûté pour satisfaire un maximum de personne . Esthétiquement, la belle se base sur la magnifique Mégane Coupé, mais elle s'en distingue par un bouclier avant intégrant des feux à LED et une lame aéro très typée qui rappelle le nez très bas de la Formule 1 R28 . Les superbes jantes en aluminium de 18’’ ainsi que la sortie d’échappement centrale et le diffuseur soulignent également le caractère sportif de la voiture . D'un point de vue technique, la nouvelle Mégane RS dispose de l’architecture des trains de deux châssis au choix, un châssis Sport et un châssis Cup associé à un différentiel à glissement limité pour garantir une meilleure motricité . La direction assistée électrique se veut plus précise et plus informative et pour la sécurité on a adopté un système de correction électronique de trajectoire ESC totalement dé-connectable ….



Si esthétiquement, la Mégane RS fait impression en exhibant fièrement sa sportivité, l'intrigue la plus importante résidait sous le capot ou l’on retrouve le moteur 2.0 litres essence 16v Turbo retravaillé affichant désormais une puissance de 250 chevaux à 5 500 tours/min et un couple de 340 Nm dès 3 000 tours/min . Grâce à son turbo twin-scroll , l’engin s'offre donc 25 chevaux et 40 Nm de couple supplémentaire, un coup de boost bienvenu qui s'accompagne en plus d'un meilleure réponse à l'accélérateur (80 % du couple est disponible dès 1.900 tours/min) et d'un son à l'échappement retravaillé pour distiller une sonorité sportive dans l’habitacle lors des phases d’accélération . Le moteur est associé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports parfaitement étagée et précise . Le système de freinage à lui aussi bénéficié de toutes les attentions et à finalement été confié à un ensemble performant Brembo . Avec cette silhouette générale à la fois fine et singulière, la voiture et quand même agressive, et vu son poids contenu de 1350 kilos, elle propose des performances très appréciables avec un 0 à 100 km/h abattu en moins de 7 secondes et une vitesse de pointe de l’ordre de 240 km/h et fait les beaux jours avec de belles bagarres dans le Mégane Trophy ....



A l'intérieur, le Losange ne change pas ses habitudes et offre à sa Mégane RS un tableau de bord plus agressif . Outre les rappels du logo "R S" sur les appuie-têtes, la planche de bord et le compte-tours, on trouve des sièges spécifiques dont le maintien latéral a été renforcé, d'un tachymètre analogique associé au témoin de changement de rapport avec signal sonore ainsi qu'un volant avec repose pouces et un pédalier type aluminium . Tous les équipements et accessoires modernes sont disponibles, vitres et rétroviseurs électriques, système audio stéréo, climatisation, ordinateur de bord, mais il est évidement possible de personnaliser sa propre voiture par le biais des options avec notamment un choix de superbes selleries cuir bicolore du plus bel effet . Bref, même si la Mégane RS n’est pas vraiment une véritable GT ou une supercar de rêve, ne boudons pas notre plaisir car elle offre toutefois un compromis intéressant pour un tarif raisonnable d’environ 35.000 €uros suivant les options choisies, c’est pas le même budget ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres de 16 soupapes
  • Cylindrée : 2.0 Litres Turbo
  • Puissance : 250 chevaux à 5500 t/min
  • Couple : 340 Nm dès 3000 t/min
  • Vitesse : 238 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 6’’8






La Renault Mégane RS, c'est ça ...



La Renault Mégane RS, c'est ça ...





JPBlogAuto