@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 24 juillet 2015

Anciens illustrateurs auto #1







Henry Cany, Walter Thor, Michel Beligond, Pierre Pagès, R. Geri, Jean Routier, Eric de Coulon, autant de noms qui vont suspendre pas mal d'entre vous. En effet je pense que vous ne devez pas être très nombreux à connaitre tous ces artistes, et je dois humblement avouer que moi même je n'avais jamais entendu parler de la moitié d'entre eux. En fait j'ai du effectuer beaucoup de recherches pour vous proposer cet article. Mais ce sont pourtant des anciens artistes dessinateurs et illustrateurs graphistes qui ont tous réalisé des travaux pour l'automobile. Cet article cherche donc tout simplement à essayer au mieux de mettre en valeur le talent de tous ces artistes cités, et à rappeler par la même occasion l'existence d'une époque révolue mais tellement kitch et vintage qu'elle me touche encore et toujours ....




doigtdesign.gif



- * MICHEL BELIGOND ...


beligond0.jpg

Michel Beligond, né en 1927, est surtout connu pour être l'auteur d'affiches pour les 24 Heures du Mans. Son travail apporta au graphisme plus de douceur, de paix, de couleurs. Il réalisera également de très belles couvertures pour le magazine l'Action Automobile. Durant les années 60, Michel Beligond travaillait pour Renault à la conception des véhicules du futur. Ce fut l'un des tout derniers peintres affichistes de l'automobile avant que la photo ne remplace progressivement l'aquarelle ....


beligond1.jpg beligond2.jpg beligond3.jpg beligond4.jpg beligond5.jpg beligond3.jpg



- * HENRY CANY ...


cany0.jpg

Henry Cany doit surtout sa notoriété pour avoir été durant de nombreuses années l'illustrateur attitré du fabricant d'accessoires Marchal. En effet il va produire une série impressionnante de publicités diverses pour quasiment toute la gamme des accessoires en catalogue produite par cet équipementier. Mais il dessinera aussi à la fin des années 40 et jusqu'aux années 50 de superbes couvertures pour des magazines comme les mensuels L'Automobile ou aussi l'Action Automobile ....


cany1.jpg cany2.jpg cany3.jpg cany4.jpg cany5.jpg cany3.jpg



- * ERIC DE COULON ...


coulon0.jpg

Eric de Coulon est né en 1988 à Neufchâtel en Suisse. Il a donc fait des études au Polytechnicum de Zurich et à l'école d'art de la Chaux-de-Fonds avant d'arriver à Paris en 1913. A partir de 1917, il va se lancer dans la carrière de dessinateur pour réaliser des affiches, des annonces publicitaires, des catalogues, des couvertures de revues et de magazines. Le parfum d'authenticité qui se ressent dans ses travaux va lui apporter de nombreuses commandes et un succès d'estime bien mérité qui lui vaudra des commandes de marques comme Studebaker, Talbot ou Renault ....


coulon1.jpg coulon2.jpg coulon3.jpg coulon4.jpg coulon5.jpg coulon3.jpg



- * R. GERI ...


geri0.jpg

R. Geri est un artiste dessinateur et graphiste de talent qui va réaliser de multiples travaux dans les années 40 et 50. Adepte de la ligne claire, son style et précis et coloré mais il sait aussi très bien faire ressortir l'impression de vitesse qui se dégage dans l'automobile. Cela lui sera utile pour réaliser des affiches, des annonces publicitaires, des catalogues ou des couvertures de magazine notamment pour des marques célèbres de l'époque comme Bugatti, Ford, SAF ou aussi Renault ....


geri1.jpg geri2.jpg geri3.jpg geri4.jpg geri5.jpg geri3.jpg



- * PIERRE PAGES ...


pages0.jpg

Pierre Pagès est un artiste peintre autodidacte natif de Tunisie. Aussi à l’aise à l’huile qu’au pastel, il campe des sujets variés allant des paysages aux marines ainsi que des portraits. Dans son style on ressent un doux mélange de qualité graphique avec une grande précision du trait et une grande liberté d’exécution car la lumière est apprivoisée et minutieusement dispensée. Tantôt diaphane, tantôt puissamment rendue, elle éclaire l’œuvre par un éclat rare. Ses atmosphères intimistes et douces s'enrichissent de clairs obscurs, inspirés des impressionnistes. On peut noter cela dans les superbes couvertures qu'il réalisera pour la revue belge Englebert ....


pages1.jpg pages2.jpg pages3.jpg pages4.jpg pages5.jpg pages3.jpg



- * JEAN ROUTIER ...


routier0.jpg

Jean Routier était un dessinateur illustrateur de talent né en 1884 à Astaffort dans le Lot et Garonne. Fortement inspiré par Caran d'Ache, il va débuter ses travaux par des notices succinctes dans les ouvrages spécialisés. Après guerre, durant les années 20, il va diversifier ses dessins pour se spécialiser encore un peu plus sur l'automobile qui devient importante et lui réclame beaucoup. Son graphisme étant précis et détaillé, il finira par collaborer avec plusieurs publications automobiles comme Automobilia ou L'Auto Garage, et aussi quelques publicités automobiles pour des marques ou accessoires comme Solex, De Dion-Bouton, Fit ou Voisin ....


routier1.jpg routier2.jpg routier3.jpg routier4.jpg routier5.jpg routier3.jpg



- * WALTER THOR ...


thor0.jpg

Walter Thor est né en 1870 à Neusalz en Allemagne. Élève de l'Académie des Beaux Arts de Munich, il travailla à ces débuts durant quelques années à Paris. Ses travaux souvent teintés d'un air légèrement humoristique sont cependant composés d'un style plutôt précis et assez coloré. Son graphisme vraiment détaillé et soigné se note sur les diverses affiches que vont lui commander les marques de l'époque connues ou moins connues comme Griffon, Peugeot, Vital, Barré ou aussi Darracq ....


thor1.jpg thor2.jpg thor3.jpg thor4.jpg thor5.jpg thor3.jpg



insolite.gif


Ces superbes créations artistiques étaient très souvent composées de couleurs chatoyantes. Dans leur style on note un savant mélange de qualités graphiques avec une grande précision du trait et une utilisation de la lumière qui est apprivoisée et minutieusement dispensée car elle éclaire l’œuvre d'un éclat rare. Au final on a affaire à des superbes œuvres graphiques vraiment vintage et très kitch qui nous embarquent pour un petit voyage bucolique dans un univers suranné, j'adore ....


Sources : © -L'Illustration © - Wikipédia © - Google Images






JPBlogAuto

vendredi 3 juillet 2015

Serafino Allemano








allemano00.jpg



allemano01.jpg


"Serafino Allemano" est un carrossier designer Italien qui fonde en 1928 à Turin une petite société qu'il destine au départ à la réparation mécanique, un simple garage d'entretien et de réparation en somme. Bien vite le succès est au rendez vous et il oriente ses efforts vers la carrosserie automobile dont il fait une de ses spécialités. En effet il réalise à l'époque des carrosseries sur commande en grande partie sur les châssis des marques d'automobile italienne du moment ....



allemano03.jpg


En concurrence directe avec Pininfarina, Bertone, Ghia, Vignale ou Michelotti, Serafino Allemano réalise des carrosseries inédites pour des voitures italiennes comme Abarth, Alfa Romeo, ATS, Ferrari, Fiat, Lancia, Maserati mais aussi ponctuellement sur des châssis de marques étrangères comme Aston Martin, Jaguar, Panhard, Renault ou Volvo, de véritables merveilles ....



allemano02.jpg allemano06.jpg


Le succès est lancé, et Serafino Allemano peut s’inscrire dans la lignée des grands carrossiers designers italiens qui feront de l’Italie, la capitale du design automobile de cette époque. Plusieurs constructeurs lui confient même l'étude et la réalisation de modèles uniques et totalement inédits spécialement baptisées "séries Allemano" pour les modèles d'automobile Ferrari 166 S, Alfa Romeo 6C 2500, Lancia Aurelia, Aston Martin DB2/4, Jaguar XK140, Renault 4CV ou Renault Dauphine ....






Ces voitures, bien que produites à la commande uniquement en édition très limitée et donc en très petites séries proposaient une finition et un assemblage vraiment très soigné. Elles ont inévitablement rencontré un succès considérable à la fois avec les clients et à la fois aussi avec les différents constructeurs qui comptaient Serafino Allemano dans leurs partenaires privilégiés. Ces succès signifiaient que Allemano été aussi reconnu à l'étranger pour la haute qualité de son travail ....






Le dessin des voitures de Serafino Allemano est généralement parfaitement équilibré, pas de tape à l’œil, comme on les aime, simplement taillé dans la discrétion. Contrairement à certains de ses concurrents rien d’ostentatoire dans ses carrosseries, c'est une de ses caractéristiques majeures. La renommée de Allemano traverse même les frontières européennes et fait le tour du monde, atteignant aussi le Japon où le carrossier de Turin reçoit des commandes de petites sociétés japonaises pour la construction de prototypes inédits secrets ....



allemano09.jpg


Au début des années soixante la société a déménagé dans de nouveaux locaux, toujours à Turin, dans la Via Pietro Cossa. Bien des petites marques renommées sont nées à l’époque de cette démarche artisanale singulière. La rentabilité à terme de telles opérations importait moins que le plaisir d’apposer son nom sur le capot d’une voiture réussie considérée aujourd'hui comme de véritables chefs d’œuvres. Mais la crise économique du début des années soixante aura le dernier mot et Serafino Allemano fermera son atelier définitivement en 1965 ....







Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Panhard Racing




Maserati A6G Allemano ...



Abarth 750 Spyder Allemano ...



Maserati 5000 GT Allemano ...






JPBlogAuto

samedi 7 mars 2015

La récupération d’énergie en F1






mercedes14.jpg


La saison 2015 de Formule 1 qui s’ouvrira dans quelque jours à Melbourne en Australie sera la deuxième année des motorisations hybrides. En deux saisons ce système méconnu a considérablement évolué et sa sophistication reste pour le profane encore un mystère. L’occasion de rappeler brièvement les principes et composants fondamentaux de la récupération d’énergie ....


f1energie07.jpg


Plus qu’un simple moteur, les ingénieurs de Renault, Mercedes, Ferrari et Honda ont inventé un nouvel objet. Un propulseur composé d’un moteur thermique de faible cylindrée et de deux systèmes de récupération d’énergie, réutilisant à la fois l’énergie cinétique de la voiture et l’énergie thermique dégagée par les gaz d’échappement ….


f1energie01.jpg


Premier élément : le V6 turbo de 1600 cm3 dont le régime maximal est limité à 15 000 tours/minute. Pour respecter le principe d’efficacité énergétique retenu par la FIA, sa consommation est doublement limitée, en quantité et en débit. Le volume de carburant maximal embarqué en course est fixé à 100 kg, alors que le débit instantané maximum autorisé s’élève à 100 kg par heure.

Deuxième élément : le MGU-K, qui fonctionne comme l’ancien KERS, mais avec une puissance doublée. On le sait, lors des phases de freinage, l’énergie cinétique d’une voiture est d’ordinaire dissipée en chaleur dans les freins. Le règlement permet de transformer une partie de cette énergie sous forme électrique, grâce à un générateur couplé au vilebrequin du moteur (un peu comme une dynamo de vélo, ce générateur ralentit le véhicule – à la place des freins, ou en combinaison avec eux – en imposant une résistance sur l’arbre de transmission). Ce générateur/alternateur restitue environ 160 chevaux durant 34 secondes par tour. Attention, la quantité d’énergie électrique pouvant être transformée en énergie propulsive est limitée. Sur un tour, le MGU-K peut récupérer 2 mégajoules et en restituer au maximum 120 kW, grâce à l’apport de l’autre dispositif de récupération.

Troisième élément : le MGU-H, qui est moins encadré par le règlement est en fait un générateur/alternateur qui récupère l’énergie produite par la rotation de la turbine sous l’action des gaz d’échappement expulsés. À la grande joie des motoristes, la FIA n’impose pas de restriction sur la quantité d’énergie que l’on peut récupérer ni sur son utilisation. Ainsi, elle peut être emmagasinée dans la batterie en attendant le moment opportun ou être envoyée vers le MGU-K (afin de lui permettre de libérer ses 160 chevaux). Ou encore servir à entraîner le turbocompresseur après une phase de freinage, afin d’éviter un temps de réponse de plusieurs secondes avant que le couple du V6 ne soit délivré au pilote ….


f1energie02.jpg


1. Freinage

Le MGU-K récupère une partie de l’énergie cinétique dégagée au freinage et stocke l’énergie dans la batterie. Le système peut emmagasiner un maximum de 2 mégajoules par tour : la monoplace doit donc freiner pendant environ 16,7 secondes pour recharger complètement la batterie ....


f1energie03.jpg


2. Apport à l’accélération

La monoplace peut accélérer davantage en ajoutant à la puissance du V6 turbo l’énergie électrique déployée par le MGU-K. Le système peut déployer 120 kW maximum ....


f1energie041.jpg


3. Accélération maximale

Lors d’une accélération à pleine charge, l’énergie envoyée à la turbine par les gaz d’échappement (et qui fait tourner celle-ci autour d’un axe commun avec le compresseur) peut dépasser l’énergie dont a besoin compresseur pour envoyer une certaine quantité d’air dans le moteur. Cet excès d’énergie est converti par le MGU-H en électricité, qui est envoyée au MGU-K (qui peut déployer un maximum de 120 kW) ou à la batterie. Le règlement ne fixe pas de limite à la quantité d’énergie que peut générer le MGU-H, qui est le domaine actuellement le moins maîtrisé par les motoristes et le plus riche en gains potentiels ....


f1energie05.jpg


4. Suppression du “temps de réponse”

Quand la voiture décélère, le flux des gaz d’échappement décroît, ce qui retarde la remise en route de la turbine et donc l’accélération. Ce décalage entre le moment où l’on appuie sur l’accélérateur et le moment où la puissance arrive est appelé “le temps de réponse du turbo”. Le MGU-H supprime ce décalage en envoyant de l’électricité à un moteur qui continue à entraîner le compresseur, sans devoir attendre que la turbine reçoive à nouveau les gaz s’échappant du V6 ....


f1energie06.jpg



Sources : © F1i Magazine - © Google Images
© Nicolas Carpentiers - © Honda - © Wikipédia




Mercedes AMG - V6 turbo Hybrid Power Unit ...



Renault Sport F1 - V6 turbo hybrid ...



Ferrari - Horse Power hybrid V6 turbo ...





JPBlogAuto

- page 1 de 36