@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 juin 2014

Karl Abarth - Le génial préparateur automobile






abartlog.jpg


abarth01.jpg


Karl Abarth, né à Vienne le 15 novembre 1908 est mort dans cette même ville le 24 octobre 1979. C'est en 1945 qu'il décide d'émigrer en Italie, à Merano, dans la région du Haut-Adige, près de l'Autriche, où il prend la nationalité italienne et change son prénom Karl à consonance allemande pour l'italianiser en Carlo Alberto après la Deuxième Guerre mondiale lorsqu'il s'installera dans les faubourgs de Turin, à proximité des usines de Fiat et de Lancia, pour fonder sa propre société de préparation de voitures pour la course qui fabriqua en grande série surtout des modèles Fiat ....


abarth02.jpg


Le symbole fétiche de l'entreprise, qui est également repris dans son logo, est le scorpion, signe du zodiaque de son fondateur, et orne toutes les voitures de compétition de la marque, dont les premières réalisées sur les bases de modèles Cisitalia.
Entre les deux guerres, Karl Abarth mènera d'abord une double carrière. Tout en dirigeant un petit atelier mécanique en Yougoslavie, il pilote également des motos, d'abord celles des autres, puis celles qu'il construit lui-même. Après plusieurs accidents, il décide cependant de raccrocher son casque. Dans le courant des années trente, alors qu'il n'est encore qu'un jeune mécanicien, Karl Abarth rencontre à plusieurs reprises un autre ingénieur autrichien, plus âgé, Ferdinand Porsche. Le courant passe bien entre les deux hommes, animés par la même passion, à tel point qu'après la guerre, Karl Abarth est chargé de la distribution des brevets Porsche en Italie et de la préparation du réseau qui commercialisera la première Porsche officielle, la 356, au tout début des années cinquante ....


abarth04.jpg


Connu pour ses pots d'échappement au bruit si caractéristique produits pour un grand nombre d'autres voitures, notamment Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Gordini ou Porsche, il rencontre le grand industriel italien, Piero Dusio et sera recruté par le constructeur italien Cisitalia où il participa à la mise au point de la voiture de course Cisitalia 360 Grand Prix. Il deviendra ensuite le directeur sportif de l'écurie Cisitalia entre 1946 et 1948. Lorsqu'en 1949, Cisitalia abandonne la compétition, Carlo Abarth s'associe avec Armando Scagliarini pour fonder la société Abarth & C dont le siège et les ateliers seront implantés à Turin.
En plus de fabriquer des accessoires et des pots d'échappement, Abarth va modifier des voitures de série comme les Fiat 500 et 600, entre autres, et construire ses propres voitures. C'est ainsi qu'on compte plus de huit mille victoires de voitures portant la griffe Abarth et six titres de champion du monde en 22 ans de compétition. Carlo Abarth, comme il aimait se définir, était un vrai créateur d'automobiles « élaborées mais pas préparées ». C'est en effet grâce aux kits de transformation pour la Fiat 600 qu'Abarth fit ses plus grands pas vers le chemin de la gloire. Cette idée lui vint alors qu'il présentait à la presse la première voiture de série badgée Abarth, la « Fiat 600 dérivation Abarth 750 ». Comme on l'imagine, la première intervention fut effectuée sur la cylindrée, tout en maintenant l'implantation mécanique et tous les composants principaux de la berline de série, même la coque, qui dans la version spéciale aérodynamique carrossée par Pininfarina, établit plusieurs records internationaux ....


abarth03.jpg


Les premières Fiat Abarth dérivées de la normale Fiat 600 furent particulièrement renommées et appréciées par les jeunes générations de l'époque comme par exemple la Fiat-Abarth 750 dont la production débuta en 1956. Très rapidement le kit de transformation a été commercialisé pour les automobilistes les plus chevronnés et voulant opérer directement sur la voiture. À la fin de l'année 1960, Abarth débuta la fabrication de l'Abarth 850 TC (Turismo Competizione), qui restera au catalogue jusqu'en 1966. Fiat fournissait directement à Abarth les coques des Fiat 600 sans les parties mécaniques traitées par Abarth comme les arbres moteur, les freins, le carburateur et l'échappement, qui étaient montés directement dans les ateliers Abarth lors de la transformation de Fiat 600 en Abarth 850 TC.
L'Abarth 850 TC n'est pas une Fiat 850 transformée mais une Fiat 600 recevant un moteur porté à 850 cm3. Au cours de 1962, deux versions de la 850 TC furent réalisées :

  • la TC Nürburgring, dont le moteur développait 55 ch à 6 500 tr/min. Cette version fut construite pour célébrer la victoire obtenue en 1961 par une Abarth 850 aux 500 km du Nürburgring,
  • la TC/SS, dont le moteur développait 57 ch à 6 500 tr/min. Vers la fin de 1962, cette version a été rebaptisée « 850 TC Nürburgring Corsa » ....



abarth05.jpg


Fiche technique de la FIAT-Abarth 850 TC stradale

  • Moteur : 4 cylindres en ligne, monté à l'arrière, refroidi par eau,
  • Alimentation par un carburateur Solex 32 PBIC,
  • Cylindrée : 847 cm3, alésage 62,5 mm x course 69 mm,
  • Puissance : 52 ch CUNA à 5 800 tr/min, 2 soupapes par cylindre.
  • Transmission : propulsion arrière, boîte à 4 rapports mécaniques,
  • Carrosserie : coque Fiat 600, 2 portes, 4 places,
  • Freins : avant à disque, arrière à tambours,
  • Suspensions à roues indépendantes,
  • Vitesse maxi déclarée : 140 km/h.



abarth06.jpg


En 1962, la FIAT-Abarth 850 TC fut complétée par une version FIAT-Abarth 1000 TC, qui était toujours dérivée de la Fiat 600, mais équipée d'un moteur de 982 cm3 développant 60 ch. Une autre version est la 850 TC groupe 5, réalisée en 1968 pour les courses. Son moteur comportait des soupapes radiales et développait 93 ch.
Abarth fabriqua de nombreuses versions des modèles Fiat en version sportive et notamment l'Autobianchi A112 Abarth.
Ses collaborations seront multiples et variées, et ceci tant avec des constructeurs que des petites officines et même des designers comme par exemple Ghia, Simca, Renault, Viotti, Zagato, Alemano, Opel, Bialbero, ou Osella ....


abarth07.jpg


L'entreprise reste indépendante jusqu'en 1971, année où elle est reprise par le géant Fiat Auto. À partir de ce moment-là, Abarth devient la référence des versions sportives des différentes marques du groupe, et notamment Autobianchi. Une importante collaboration intervint dès l'avant projet avec Lancia, en collaboration avec la carrosserie Pininfarina, pour la réalisation de la Lancia Rally 037.
L’écurie de course Abarth fut vendue à Enzo Osella et Abarth devient ensuite officiellement le département « sport » de la maison mère Fiat ....


abarth08.jpg


C’est ainsi que certains modèles Fiat, Lancia et Autobianchi également, puisque toutes ces marques appartiennent à Fiat Auto, furent cosigné Abarth.
Les plus célèbres élaborations Abarth furent les Fiat Abarth 595 SS et 695 SS. La dernière voiture à laquelle Abarth a collaboré fut la Autobianchi A112 Abarth.
En début d'année 2007 la direction de Fiat Group Auto a décidé de relancer la marque Abarth avec la Grande Punto Abarth, qui reprend le nom prestigieux du département sport de Fiat.
D'autres versions vont suivre comme les nouvelles 500 Abarth qui disposent d'une mécanique de 135 ch, et peut être même la Bravo Abarth, mais ceci est une autre histoire ....


Sources : © - www.carlo-abarth-foundation.com © - www.Wikipédia.fr



Carlo Abarth - Fiat 500 ...



La biographie de Carlo Abarth ...



Essai in board d'une Fiat Abarth 695 ...





JPBlogAuto

jeudi 6 mars 2014

La Renault 4L a fêté ses 50 ans






4l-08.jpg


Troisième modèle le plus vendu dans l'histoire de l'automobile et première voiture française la plus vendue dans le monde avec plus de huit millions d'exemplaires, commercialisée dans plus de cent pays, la Renault 4 est une icône. En 2011, Renault a fêté ses 50ans. À cette occasion, la marque a participé à plusieurs grands évènements. La Renault était ainsi inscrite au rallye Monte-Carlo historique et présenté en grande pompe au salon Rétromobile. Elle a été également mise à l'honneur lors de la troisième édition du 4L International Trophy en juillet dans la région des Châteaux de la Loire et a aussi participé à de nombreux évènements promotionnels organisés par la marque ....


4l-01.jpg


La Renault 4 est née d'un concept innovant pour l'époque. En 1956, Pierre Dreyfus, président de la Régie nationale des Usines Renault, lance le projet de "la voiture blue-jean". À l'instar de ce vêtement devenu universel, il souhaite une voiture polyvalente, économique, mondiale, adaptée à l'évolution des sociétés qui se dessine à l'aube des années 60 ....


4l-02.jpg


Après cinq ans de développement, la Renault 4, première voiture particulière à traction avant de la marque, est dévoilée à la presse puis au Salon de l'Auto en 1961. À son lancement, trois versions et une fourgonnette sont présentées, la R3 qui disparaîtra l'année suivante du catalogue, la R4 et la R4L (L pour luxe), qui deviendra très rapidement le surnom de la Renault 4 dans le cœur des Français.
Elle séduit tout de suite par son habitacle sans égal, son faible coût d'utilisation et sa capacité à s'adapter à tous les besoins de ses utilisateurs. Seulement six ans après son lancement, la Renault 4 dépasse le cap du million d'exemplaires produits. Les records ne cesseront alors de tomber pour atteindre une production totale de 8 135 424 unités en trente et un ans de carrière ....


4l-03.jpg


La Renault 4 rencontre également le succès à l'étranger. Elle est produite ou assemblée dans 27 pays (hors France), aussi lointains que l'Australie, l'Afrique du Sud, le Chili ou les Philippines. Sur dix voitures vendues, six l'ont été hors de France.
Pendant sa longue période de commercialisation, la Renault 4 sera déclinée en de nombreuses versions, sportive, fourgonnette, en quatre roues motrices, en cabriolet. Des variantes (la Rodeo) et de nombreuses séries spéciales seront proposées dont les plus célèbres en France resteront la Parisienne (1963), la Safari (1975), la Jogging (1981) et la Sixties (1985) ....


4l-04.jpg



Succès oblige, elle bénéficiera même d'un championnat à son nom, sera utilisée par des jeunes pour découvrir le monde, participera à des épreuves mythiques comme le rallye de Monte-Carlo ou le rallye raid Paris-Dakar où elle finira sur la troisième marche du podium.
En 1992, cerise sur le gâteau, une série spéciale numérotée Bye-Bye clôt cet incroyable succès. La Renault 4 sera encore produite en faible quantité en Slovénie et au Maroc jusqu'en 1994 ....


4l-05.jpg


Lancement du projet :

  • En 1956.

Nom du projet :

  • Projet 112.
  • En interne le projet sera surnommé « 350 » en référence au prix annoncé dans le cahier des charges (350 000 francs).

1ère présentation :

  • Presse : août 1961 en Camargue.
  • Grand Public : au Salon de l’auto de Paris en octobre 1961.

Nombre de pays de fabrication/assemblage :

  • 28 pays (dont la France). Nombre de pays de commercialisation :
  • Plus de 100.

Fin de production :

  • Le 3 décembre 1992, Renault annonce par communiqué de presse la fin de vie de la Renault 4, seuls deux sites continueront à produire la Renault 4 au-delà de cette date et jusqu’en 1994 : le Maroc et la Slovénie.

Nombre total d’exemplaires produits :

  • Chiffre officiel : 8 135 424 • La Renault 4 est le 3ème véhicule le plus vendu au monde2 derrière la Volkswagen Coccinelle et la Ford T ....



4l-06.jpg



Noms et surnoms de la Renault 4 :

  • En Italie, la JP4 fût commercialisée sous le nom de "Frog" ;
  • En Espagne, elle est surnommée "Cuatro latas" (quatre boîtes) ;
  • En ex-Yougoslavie, elle est surnommée "Katcra" (Catherine) ;
  • En Tunisie, elle est appelée "R4 Monastir" du nom de la ville natale du président Bourguiba ;
  • En Rhodésie du Sud (Zimbabwe), elle est surnommée "La voiture de Oui Oui" ;
  • En Argentine, elle est surnommée "El Correcaminos" (la coureuse de chemins) ;
  • En Finlande, elle est surnommée "Tiparellu" (gouttelette).
  • Une compétition dédiée : Coupe de France Renault Cross Elf de 1974 à 1984.
  • Les principaux types de motorisation : 603 cm3, 747 cm3, 782 cm3, 845 cm3, 956 cm3 et 1108 cm3 ....



4l-07.jpg



Les mille dernières Renault 4 quittent l’usine de Billancourt. Ce sont des modèles GTL Clan qui auront la particularité d’arborer une plaque commémorative sur la planche de bord avec l’inscription « Bye-bye ». Le 3 décembre, Renault annonce par communiqué de presse la fin de vie officielle de la Renault 4. Seuls deux sites continueront à la produire au-delà de cette date et jusqu’en 1994 : le Maroc et la Slovénie.

La production des Renault 4 aura dépassé les 8 130 000 exemplaires ....




Présentation officielle de la Renault 4 ...



Les 50 ans de la Renault 4 ....



La rétrospective de la Renault 4 ....



L'anniversaire de la Renault 4 à Rétromobile ....





JPBlogAuto

mercredi 1 janvier 2014

Bonne Année 2014






bonne-annee.jpg


Salut à tous, me voici à peine de retour de ces mini vacances que déjà une nouvelle année s’annonce . J'en profite pour jeter un coup d'œil sur les statistiques du blog pour l'année dernière, le récapitulatif général de l'année m'annonce plus 26% de visites . C’est donc avec le plus grand plaisir que j'entame cette nouvelle année en vous remerciant vivement pour votre assiduité et votre intérêt à lire mes modestes billets ....


voeux1.jpg


A la vue de ces chiffres prometteurs, j'ai la faiblesse de croire que vous y trouvez un certain plaisir et donc cela me booste pour poursuivre l'aventure . C'est donc l'esprit plein de bonnes résolutions et de quelques idées nouvelles que j'envisage la suite pour 2014, c'est promis, les affaires reprennent ….


300modeles01.jpg


J'espère que cette nouvelle année verra les succès en compétition de nos pilotes et écuries françaises, un petit cocorico ne fait pas de mal . Allez Sébastien Loeb, Yvan Muller, Romain Grosjean, Charles Pic, Jean-Eric Vergne, Sébastien Ogier, Jules Bianchi, Team Lotus-Renault, ainsi que tous ceux que j'oublie, bonne chance à vous pour 2014 ....





Je vous adresse tous mes vœux à vous et à vos proches, et je vous remercie encore pour vos nombreuses visites sur ce blog . J’espère que cette nouvelle année sera très bonne pour vous et votre famille, meilleurs vœux à tous pour 2014 ….









Bonne année 2014 à tous les visiteurs de ce blog ....



Bonne année 2014 à tous les visiteurs de ce blog ....





JPBlogAuto

mercredi 30 octobre 2013

Renault Sport F1 remporte un 12ème titre mondial






Infiniti Red Bull Racing et Renault Sport F1 ont remporté pour la quatrième année consécutive, le Championnat du Monde Constructeurs de F1. Pour la saison 2013 cette collaboration a déjà permis de conquérir 10 victoires, 8 pole positions, réalisé 10 meilleurs tours en course et marqué 470 points.

C’est la première fois depuis plus de 20 ans qu’une association constructeur-motoriste remporte un tel succès ininterrompu. Cette performance est quasi-inédite dans l’histoire de la F1 puisque seuls McLaren et Honda ont réussi pareil exploit entre 1988 et 1991.

Avec ce nouveau titre, Renault conclut en beauté le programme du moteur V8 en Formule 1. En 2006, le constructeur français avait décroché la première couronne mondiale de l’ère V8 avec son écurie Renault F1 Team. Avec ce dernier titre, la boucle est bouclée. Renault est le motoriste F1 le plus titré de la période V8 avec cinq couronnes mondiales en huit saisons et 56 victoires en Grands Prix ....


f1renault01.jpg

Le sacre 2013 porte à 12 le nombre de championnats Constructeurs remportés par Renault.

Jean-Michel Jalinier, Président de Renault Sport F1, a déclaré : « Toutes nos félicitations à l’ensemble du personnel de Milton Keynes pour ce nouveau titre mondial exceptionnel. Maintenir un tel niveau de performance dans un environnement aussi compétitif requiert de l’énergie, de la créativité et surtout un partenariat absolument parfait. Pour Renault, ce nouveau sacre conclut avec brio une période de huit années jalonnée de succès et récompense le travail et le dévouement des hommes de Viry. Bien que le règlement interdise tout développement des moteurs, chaque membre de notre équipe a su faire preuve d’ingéniosité et de créativité pour continuer d’améliorer le RS27. Nous avons beaucoup innové et progressé au niveau de la fiabilité, de la souplesse, et de la consommation de carburant en collaboration étroite avec notre partenaire Total. Mais c’est surtout nombre de petits détails qui ont permis à nos deux équipes d’optimiser leur propre performance sur la piste. Il n’y rien de plus gratifiant que de voir le moteur Renault RS27 propulser Red Bull Racing vers quatre titres Constructeurs consécutifs. Un résultat amplement mérité qui vient clore avec brio l’ère du V8 en Formule 1. »

Carlos Ghosn, Président Directeur Général de Renault, a ajouté : « J’aimerais adresser toutes mes félicitations aux équipes Infiniti Red Bull Racing et Renault Sport F1 pour le titre de champion du monde des Constructeurs, cette année et lors des trois saisons précédentes. Nous sommes fiers de cet héritage commun, qui ajoute encore un titre au palmarès historique de Renault en Formule Un et confirme que nous sommes parmi les motoristes les plus prospères de l’histoire de ce sport. Cet esprit et cette soif de victoire sont autant de sources d’inspiration pour l’ensemble du personnel Renault qui nous poussent toujours à aller de l’avant. Un défi encore plus grand nous attend pour 2014 où nous espérons répliquer ces victoires avec le Power Unit Renault Energy F1. »


f1renault02.jpg


Les titres de Renault en F1 :

  • 1992 : Williams-Renault (3.5l V10)
  • 1993 : Williams-Renault (3.5l V10)
  • 1994 : Williams-Renault (3.5l V10)
  • 1995 : Benetton-Renault (3.0l V10)
  • 1996 : Williams-Renault (3.0l V10)
  • 1997 : Williams-Renault (3.0l V10)
  • 2005 : Renault F1 Team (3.0l V10)
  • 2006 : Renault F1 Team (2.4l V8)
  • 2010 : Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)
  • 2011 : Infiniti Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)
  • 2012 : Infiniti Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)
  • 2013 : Infiniti Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)






Les 12 titres mondiaux de Renault en pub, c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 9 août 2013

Les pièces détachées de votre voiture





Et la récup avec des pièces détachées de votre voiture vous y avez pensé ?

La récup a toujours été tendance. Depuis peu, de plus en plus de personnes en font mais avec des pièces détachées . Certains constructeurs de voiture avaient déjà créé quelques objets servant de mobilier comme Mini Cooper ou encore Aston Martin. On retrouve ainsi des tables basses avec pour pied de table un moteur, des poufs qui sont en fait des airbags ou des pneus..

En parlant de pièces détachées ....

Vous savez peut-être qu'en France, les pièces détachées ou pièces visibles ne peuvent qu'être produites par les constructeurs tels que PSA, Saab ou Renault. Et ce n'est qu'après qu'elles seront vendues aux réparateurs car elles sont protégées par des droits sur le design (un peu dans le même principe que le brevet).

piecesautofr02.jpg


Ainsi les constructeurs détiennent un réel monopole sur les pièces détachées en France, environ 70% des pièces visibles. Les 30% restants sont détenus par les équipementiers. C'est une des raisons pour laquelle l'Autorité de la concurrence souhaite une ouverture progressive du marché des pièces visibles. Cette ouverture s’étalerait sur une période de cinq ans. Grâce à l'ouverture de ce marché, il y aurait plus de concurrence et les prix pourraient ainsi baisser. Et pour cause, on parle même d'une baisse de 6% à 15% ! ....

Un marché qui se développe ....

La vente ou revente de pièces détachées est un secteur en pleine expansion. En effet, les sites internet proposant l'achat de pièces détachées deviennent de plus en plus nombreux. De même, ils se modernisent et l'achat devient ainsi plus rapide grâce au mode de paiement qui s'effectue sur internet. Vous pouvez désormais payer vos frais via Paypal chez "Auto Tuning Parts", "Serial-Kombi", "Pièces Auto" ou encore "Webdealauto" .


paypal.jpg





JPBlogAuto

- page 1 de 21