@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Sécurité Routière

Fil des billets

vendredi 11 janvier 2019

Le vandalisme des cabines radars






radar00.jpg


Les 3 275 cabines radars automatiques implantés le long des routes, en France, rapportent plus d’un milliard d’euros chaque année. Elles sont donc bien présentes partout dans l’hexagone, économiquement rentables et symboliquement signifiantes. C'est donc tout naturellement que le mouvement des " Gilets jaunes " qui a enfourché le cheval de bataille de la hausse des taxes sur les carburants avant d’étendre leurs revendications au pouvoir d’achat et à l’ensemble des mesures sociales, finisse par cristalliser aussi sa colère sur les radars et ceci depuis le début de leur mouvement. D’ailleurs, une semaine plus tard, environ 20 % des appareils automatiques ( soit quelques 600 cabines) étaient déjà hors-service ....


radar01.jpg


D'habitude, l’état prévoit un budget de plus de 60 millions d’euros pour l’entretien des radars sur nos routes en France. D'après de tout récents sondages, totalement détruits ou plus sommairement vandalisés et donc mis provisoirement hors service par de la peinture ou des bâches, plus de 1 500 cabines radars automatiques seraient déjà touchés. Les forces de police et de gendarmerie sont donc sur le qui-vive car elles craignent une augmentation de cette vague de vandalisme. Pourtant l'arsenal des mesures répressives pour ce genre de détérioration semble très dissuasif avec des amendes allant de 15.000 à 100.000 euros assorties de peines de prison allant de 2 à 7 ans. Mais ces sanctions ne semblent pas troubler les contrevenants qui n'hésitent pas à utiliser plusieurs systèmes dont voici un petit rappel ....


radar21.jpg


* / LA PEINTURE MASQUANTE :

radar02.jpg


C’est le tout premier système de dégradation utilisé sans doute car il est vraiment très simple et peu couteux. Il est aussi très rapide à réaliser et limite donc la prise de risque de se faire surprendre. En fait une simple bombe de peinture achetée pour quelques euros dans un brico-marché suffit ....


* / LES ARMES A FEU :




Ce type de détérioration est beaucoup moins courant mais il existe et ces photos sont la pour le prouver. En fait en milieu rural certains chasseurs s'en donnent à cœur joie à la rencontre d'un radar pour le truffer de plomb de chasse. Mais dans certaines zones sensibles, la délinquance locale n'hésite pas à plomber les cabines avec du gros calibre voir même à la kalashnikov ....


* / LES GROS OUTILS :




On touche la au vandalisme pur et dur qui utilise des gros moyens. En fait cela peut aller de la machine outil industrielle au gros engin de travaux en passant par de l'outillage professionnel portatif puissant. Au final les cabines sont hachées, abattues, détruites, laminées ....


* / LE FEU :




Il s'agit d'un moyen lui aussi plutôt radical de mettre hors d'usage les radars. Pas facile ni discret à mettre en place, il demande de l'organisation et une certaine maitrise que peu de monde est capable de déployer. Nous avons donc affaire dans ce cas à des gens aguerris ....


* / LES EMBALLAGES :




Ce type de dégradation est sans doute le système le plus "light" car il ne touche d'aucune façon l'intégrité de l'appareil. En fait on ne fait que masquer l'engin avec du carton, du papier, du ruban adhésif, des sacs poubelles, des emballages, des vieux vêtements, ce qui le prive de sa détection ....


radar22.jpg


Il faut savoir que cette vague de dégradation sans précédent va mettre hors-service de nombreuses cabines pour plusieurs mois. Mais elle pourrait également accélérer le renouvellement du parc de radars par des modèles beaucoup plus performants et sophistiqués tout récemment homologués à savoir, les radars tourelles et les radars double face. En effet, dans plusieurs départements les préfets ont déjà annoncé que les cabines détruites seraient remplacées par un de ces nouveaux modèles. Malgré toutes ces dégradations, la Sécurité Routière a indiqué que la dépense du traitement du vandalisme a été de l'ordre de 9,3 millions d'euros pour l'année 2017 et donc cela reste une goutte d'eau pour le système des radars automatiques dont les recettes pour 2018 vont encore largement dépasser le milliard d'euros ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Sécurité Routière





JPBlogAuto

lundi 2 juillet 2018

Nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h






vitesse00.jpg


La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la Sécurité Routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée sur les routes à double sens sans séparateur central permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an ....





Cela fait des mois que le gouvernement l’a annoncé. A partir de dimanche, les routes à double-sens sans séparateur central voient leur limitation de vitesse passer de 90 à 80 km/h. En même temps, tous les radars automatiques de France (ou presque) seront mis à jour à distance depuis le Centre national de traitement de Rennes afin d’intégrer les nouvelles limitations. La limitation de la vitesse à 80km/h est déjà en vigueur dans d'autres pays européens comme par exemple la Suisse, le Danemark, la Norvège, l'Irlande ou encore la Finlande. Toutefois, l'association "40 Millions d'Automobilistes" a déjà annoncé l'ouverture d'une pétition en ligne contre cette mesure jugeant qu'elle ne "permettrait en aucun cas d'améliorer la sécurité routière" ....





Le décret officiel est passé au journal officiel, de nombreuses routes vont bien voir leur vitesse abaissée à 80 km/h ce week-end, ce dimanche 1er juillet exactement. Le décret concerne l'ensemble du territoire même si les départements ruraux, qui comprennent davantage d'axes aujourd'hui limités à 90 km/h, seront du coup concernés en premier lieu. Les acteurs concernés dans chaque département n'ont eu que quelques mois pour commander et poser les panneaux de signalisation qui devront avertir les automobilistes de ce changement. La date du 1er juillet, soit juste avant les grands flux des départs en vacances d'été, avait été annoncée en janvier par le gouvernement ....





Le texte officiel transmis aux préfets en décembre évoque les "routes bilatérales". Par routes bilatérales, il faut donc entendre en fait celles à 1x1 voie (une voie dans chaque sens de circulation) et ne présentant pas de séparation physique entre les deux sens de circulation, c'est à dire aucun muret, terre-plein central ou encore glissières de sécurité. Les routes 2x2 voies sans séparation centrale (un cas extrêmement rare) sont donc exclues de ce nouveau texte et resteront à 90 ou 110 km/h en fonction de la signalisation déjà en vigueur. Attention, les axes avec 2 voies d'un côté, une voie de l'autre (pour des zones de dépassement notamment) seront concernés dans un seul sens : celui à une voie de circulation, l'autre sens restant à 90 pour favoriser les dépassements. Il s'agit au final de l'essentiel du réseau routier extra-urbain, hors voies rapides et autoroutes ....


vitesse04.jpg


Comme pour tout excès de vitesse, le non-respect de cette vitesse maximale autorisée entraînera des sanctions : perte de points sur le permis de conduire et amende.
Le barème des amendes est le suivant :

  • 68 euros pour un excès de vitesse de moins de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée,
  • 135 euros s'il est inférieur à 50km/h de plus que la vitesse maximale autorisée,
  • 1500 euros s'il est supérieur à 50 km/h.

Le barème de retrait de points est le suivant :

  • 1point quand l'excès de vitesse est inférieur à 20 km/h,
  • 2 points quand il est supérieur à 20 km/h mais inférieur à 30 km/h,
  • 3 points quand il est supérieur à 30 km/h mais inférieur à 40 km/h,
  • 4 points quand il est supérieur à 40 km/h et inférieur à 50 km/h,
  • 6 points quand il est supérieur ou égal à 50 km/h ....



vitesse05.jpg


Source de sempiternelles querelles, cette mesure vise à réduire la mortalité routière qui, après le plus-bas historique de 2013 (3 427 morts, métropole et outre-mer confondus), est repartie à la hausse entre 2014 et 2016. Conscient du tollé qu’il allait susciter, l'actuel premier ministre Edouard Philippe s’est toujours dit « prêt à assumer l’impopularité » de cette disposition qui permettra, selon lui, de sauver 300 à 400 vies par an car réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes françaises est un véritable enjeu de politique publique. Cette limitation doit être en vigueur jusqu'à l'été 2020, date à laquelle un bilan doit être effectué et communiqué au législateur avant une possible prolongation ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Le Monde - © Sécurité Routière




Les différences entre 80 et 90 km/h ...








JPBlogAuto