@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Smart

Fil des billets

vendredi 10 mars 2017

Alberto Hernandez Mendoza - Graphiste






alberto00.jpg


Alberto Hernandez Mendoza, est un artiste designer industriel et graphiste américain très talentueux né et élevé au Mexique dans une famille d'ingénieurs. Résidant dans la ville de San Francisco dans l'état de Californie aux États-Unis, il est passionné depuis son plus jeune âge de vieilles voitures américaines et aussi des européennes, et de tout ce qui concerne le monde des Hot Rods, des Customs, des Muscle Cars et ce qui touche de prêt ou de loin aux sports mécaniques ....


alberto01.jpg


Après un parcours scolaire des plus classique, Alberto Hernandez Mendoza va poursuivre par des études supérieures pour suivre la même voie que sa famille. Il va en fait entamer avec succès un cursus d'ingénieur automobile car il souhaitais faire de sa passion un métier ou il pourrais s'épanouir, puisque son rêve est de concevoir et de construire des voitures très efficaces, autant s'en donner les moyens ....





On pourrait dire que l'histoire de Alberto Hernandez Mendoza et celle d'un designer automobile passionné et créateur d'art automobile. Sa spécialité très particulière consiste à faire une étude complète présentée avec des coupes, des éclatés ou des écorchés des véhicules qu'il conçoit pour permettre de voir l'intérieur, la mécanique et la technologie qui se cache dans les entrailles comme passés au rayon X ....





En fait Alberto Hernandez Mendoza imagine et planifie toute la création et la fabrication d'engins divers avec seulement les éléments essentiels mécaniques nus, combinés avec des éléments de style des années 50 et 60. Le rendu final de ses écorchés transparents est vraiment bluffant et incroyable de précision, de détails et de réalisme, ce qui permet aussi une vision d'ensemble de l'engin très artistique. Le but principal de ses études complètes et de guider les carrossiers pour la fabrication et l'assemblage, agissant comme une sorte de feuille de route très détaillée ....





Ayant démarré sa carrière avec un ami en créant sa propre société de conception et de fabrication de pièces pour l'industrie des HotRods, Alberto Hernandez Mendoza va finalement trouver un emploi comme ingénieur de conception travaillant dans l'aviation et les projets automobiles. Il a ainsi eu la chance de participer à des projets de concept pour des entreprises comme Chrysler ou Mercedes et a travaillé sur les prototypes de véhicules comme la Smart et la Classe M. Après un projet spécial et inédit pour concevoir une Bentley unique avec un toit rétractable pour le Sultan de Brunei, il a aussi travaillé sur plusieurs projets pour Audi ....





Avec maintenant 20 ans d'expérience dans cette industrie, le travail de Alberto Hernandez Mendoza est désormais reconnu et il a donc le privilège de travailler avec des entreprises partout aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Asie et en Australie. Le monde du sport automobile fait régulièrement appel à ses services comme les firmes américaines So-Cal, Moal Coachbuilders ou Kanter Concepts. L'expérience avec Audi et d'autres firmes importantes est devenu un grand atout pour la construction de voitures personnalisées. L'un des projets en cours d'Alberto est basé sur la Porsche 914 avec une carrosserie en composite montée sur des éléments mécaniques d'une 911 recyclé qui est baptisé Coupé Anteros ....





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Coroflot





JPBlogAuto

samedi 27 août 2011

Avion Automotive X-Prize - 1985



AVION AUTOMOTIVE X-PRIZE ….







L'objectif de la Fondation X-Prize est de provoquer des inventions radicales pour le bénéfice de l'humanité . La fondation met en place des compétitions innovantes et de haut-niveau qui poussent des individus de toutes nationalités à résoudre les grands problèmes de notre époque . Les prix distribués sont de plusieurs millions de dollars, captant ainsi l'imaginaire public de manière à attirer l'attention sur le but fixé . Les prix sont conçus d'après le modèle du Prix Orteig qui offrait en 1919 une énorme récompense à celui qui réussirait le premier vol sans escale entre Paris et New York . Ce prix fut remporté par Charles Lindbergh en 1927 et révolutionna à jamais l'industrie de l'aviation . Les X-Prize ont pour objectif de créer des révolutions dans des secteurs comme l’espace, la médecine, l’énergie, l’éducation, l’environnement ou l’automobile . En 1979, Craig Henderson et Bill Green après avoir obtenu une bourse de la Western Washington University à Bellingham, où ils avaient travaillé à l'Institut de recherche sur les véhicules, fondent la société « Avion Automotive » dans le but de construire une voiture capable de gagner le X-Prize ….



La voiture baptisée Avion Automotive X-Prize a été achevé en 1984 et a établi le record du monde Guinness d'économie de carburant en 1986 à 2.3 litres pour 100 kilomètres . Légère et aérodynamique, l'Avion a établi ce record entre la frontière canadienne et la frontière de l’Oregon . La conception de cette voiture de sport et la fabrication en petit volume en utilisant des composants recyclés à partir de chantiers de recyclage automobile comme des moteurs standards et des groupes motopropulseurs déjà existants a permis grâce à la légèreté de la voiture et à sa carrosserie aérodynamique de pouvoir réaliser des améliorations significatives dans l'efficacité du carburant et la consommation globale . Le châssis est un monocoque en aluminium 6061 avec l'armature en acier . Le moteur est monté transversalement derrière les passagers . La carrosserie en résine composite légère est attachée, rivetée et collée pour ne former qu’une structure monobloc très rigide et légère . La construction qui fait appel à l'utilisation généralisée de matériaux composites et d'aluminium est plus étroitement liée à la construction aéronautique plutôt qu’à celle de l’automobile en acier embouti . Toutes les technologies modernes disponibles dans la construction sont utilisées comme le laser CNC, l’aspirateur sac pour le composite, et les matériaux comme la fibre de carbone, le verre organique ou le Kevlar . Le plan, au moment où la voiture a été conçue était simple, car l’économie de carburant est largement déterminée par la traînée aérodynamique et le poids du véhicule, c’est donc ce qui a dirigé les ingénieurs pour la construction de l’étonnante Avion Automotive X-Prize ….



La très insolite Avion Automotive X-Prize est une voiture très basse de 1.09 mètres de hauteur pour 4.42 mètres de long et 1.60 mètres de large . Elle a le look d’une flèche mais a été conçu pour réduire la traînée aérodynamique dans un tunnel de soufflerie performant . Elle dispose de portes en semi aile de mouette qui ont quasiment été nécessaires pour faciliter l’accès à bord . Le poids total de l’engin n’est que de 658 kg avec les pleins . C’est donc une petite sportive écologique ou économique à deux places qui dispose de suspensions réglables, de quatre freins à disques, d’une bonne répartition du poids et de roues montées avec des pneus spéciaux à faible résistance au roulement . L’habitacle quoi que dépouillé pour limiter le poids est quand même plutôt bien fini et assez soigné, et il dispose de tous les accessoires et équipements nécessaire au bon fonctionnement de la voiture . Bien que conçue au départ dans le but de faire un record de consommation, la très étonnante Avion Automotive X-Prize n’en a pas pour autant été négligée quant à la finition et à la qualité du montage ....



Pour ce qui est de la motorisation, les ingénieurs ont fait appel à du connu et éprouvé dans le but de limiter au maximum le prix de revient pour la construction de leur Avion Automotive X-Prize . Le choix du moteur s’est donc porté sur celui qui équipe en première monte la Smart ForTwo diesel . Un trois cylindres qui développe 80 chevaux de puissance à 3.800 tr / min pour un couple de 110 Nm à 2.000 tr / min . Ce ne sont certes pas des chiffres astronomiques, mais au vu du faible poids et surtout de l’aérodynamique très favorable de la voiture, cela procure au final des performances plutôt honorables comme une vitesse maximum de plus de 160 km/h et un 0 à 100 km/h parcouru en moins de 9 secondes . Mais le plus important est sa faible consommation en carburant et l’objectif est atteint . En fait il ne lui faut qu’environ 2.3 litres pour parcourir 100 km et tout cela est possible car elle ne se sert que de 3 à 6 chevaux pour maintenir une vitesse stabilisée de 90 km/h avec seulement des rejets de 88 grammes de CO2 par kilomètre . En conclusion, au milieu des années 80, l’incroyable Avion Automotive X-Prize ne pouvait pas être considérée comme faisant parti de la catégorie des Vintage Classic, mais elle n’en était pas pour autant inintéressante au vu de ses prestations qui en font aujourd’hui quasiment un engin écologique ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 3 cylindres diesel
  • Rejets : 88 grammes de CO2 par kilomètre
  • Puissance : 80 chevaux à 3.800 tr / min
  • Couple : 110 Nm à 2.000 tr / min
  • Vitesse : 161 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 8’’9
  • Consommation : 2.3 litres pour 100 km






La « Avion Automotive X-Prize », c'est ça ...



La « Avion Automotive X-Prize », c'est ça ...





JPBlogAuto

samedi 28 mai 2011

Smart ForTwo - 2011



SMART FORTWO ….







En 1998, l’horloger Suisse Swatch plutôt visionnaire pour l’époque, s’était acoquiné avec le constructeur automobile Allemand Daimler afin de proposer un véhicule répondant aux problèmes environnementaux et aux soucis écologiques alors à la mode au début des années 2000 . Le résultat allait être une petite voiture baptisée City Coupé censée répondre au problème de la crise énergétique qui allait assez vite rencontrer un certain succès et essaimer les rues de la plupart des capitales et grandes villes européennes à défaut de parvenir à s'imposer aux Etats-Unis . En 2006, le lancement de la deuxième génération de « Smart » n'avait évidemment pas représenté la même révolution que celui du premier modèle car rançon du succès oblige, elle s'était quelque peu banalisée ….



En 2011, un restylage s'imposait pour le Mondial de l'Auto car la Smart Fortwo, deuxième du nom, va sur ses quatre ans et doit aujourd'hui composer avec l'arrivée de la Toyota iQ sur ses plates-bandes, sa première véritable rivale avec "presque" quatre places dans moins de 3 m de long . Même s'il faudra un œil exercé pour déceler les changements sur la dernière version, la crise de croissance de la deuxième Fortwo (+20 cm) n'a pas arrangé les choses . En effet, même si la voiture reste la plus compacte du marché avec 2,70 m, elle a perdu un peu de son aura d'arme absolue en ville, obligée désormais de se garer parallèlement au trottoir comme tout le monde . Au moment d'aborder la seconde partie de sa carrière, la Fortwo s'offre donc un nouveau lifting . Rien de significatif extérieurement, puisque seule l'option feux de jours à LED, de nouvelles livrées (incluant la possibilité d'opter pour des montants latéraux ton caisse) et trois jeux de jantes 15" inédits distinguent ce nouveau millésime . Les équipements sont revus avec un hayon amélioré ne nécessitant plus les deux mains pour ouvrir la lunette arrière, le GPS intégré, une sellerie tissu à motif, un accoudoir central repliable mais aussi en option la climatisation, la boite softouch et le kit de téléphonie mains-libres Bluetooth ….



La Smart Fortwo ne fait que changer de garde-robe, mais tout en finesse, sans grands bouleversements . Il faut même y regarder de plus près pour déceler les changements de la petite urbaine qui garde ses lignes générales et se contente de quelques coquetteries . Dans l'habitacle, les changements sont presque aussi discrets et on relève seulement l'apparition de nouvelles garnitures, d'une console d'instrumentation retouchée, d'espaces de rangements réaménagés, d'un nouveau système multimédia et d'un éclairage d'ambiance à LED . Le tableau de bord de la Fortwo a été redessiné afin de proposer plus d’espace, notamment pour l’écran de navigation tactile de 16,5 pouces qui comprend un ordinateur de bord avec prises auxiliaires et USB en option, ainsi que 8 haut-parleurs 40 watts . Vie citadine oblige, la petite voiture urbaine propose de nombreux rangements, dont un compartiment dans la partie inférieure de la console centrale, ou encore des poches sur les côtés des sièges . Le conducteur pourra également opter à sa guise pour un volant cuir à trois branches avec régulateur de vitesse . Plus de couleurs, un look tendance et des équipements haut de gamme, le constructeur a voulu une nouvelle Smart Fortwo tendance . Sept teintes de carrosserie sont désormais disponibles, dont un vert clair mat et un bleu clair métallisé pour la carrosserie ainsi que deux nouveaux coloris, rouge et bleu, pour la capote . Les rétroviseurs, grille de radiateur ou jupe avant adoptent désormais la teinte extérieure ....



Pour ce qui est de la sécurité lors de collisions, la Smart Fortwo optimise sa protection grâce à des sacs gonflables latéraux améliorés et à l’ajout d’un coussin pour les genoux du conducteur . De plus elle est équipée de série de systèmes antipatinage et du contrôle de stabilité . Côté motorisation, la petite citadine de la maison Mercedes réduit son empreinte écologique avec un bilan optimisé sur quasiment tous les moteurs . Les trois cylindres de 1.0 litres de cylindrée qui développent 61 et 71 chevaux consomment désormais 4,2/l/100 km au lieu de 4,4 l auparavant pour 97 g/km de CO2 rejetés au lieu de 103 g . Le 1.0 litre turbo développe 84 chevaux passe de 5,1 l/100 km en consommation à 4,9 litres et de 119 g/km de CO2 rejetés à 114 g . Quant à la turbulente version Brabus, elle gagne 3 chevaux symboliques et développe désormais 101 chevaux et ne revendique désormais plus que 119 g/km de CO2 rejetés au lieu de 124 . Le médiocre Diesel de 0,8 litres de cylindrée ne bouge pas d'un iota et s'en tient à 54 chevaux et 3,3 l/100 km pour 88 g/km de CO2 rejetés . La transmission est confiée à une boîte automatique à 5 rapports sur toutes les motorisations . Si cette « green attitude » qui abaisse les émissions de CO2 ainsi que la consommation est louable, force est de reconnaître que la Smart Fortwo s’époumone côté performances en bouclant le 0-100 km/h en 12,5 secondes et on ne parlera même pas de sa vitesse maxi car elle n’est vraiment pas faite pour ça ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 3 cylindres turbo
  • Cylindrée : 1.0 Litres
  • Puissance : 101 chevaux
  • Consommation : 4,9 litres au 100 km
  • Rejets : 119 g/km de CO2
  • Accélération : Le 0 à 100 en 12’’5






La « Smart ForTwo », c'est ça ...



La « Smart ForTwo », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 4