@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Sparco

Fil des billets

lundi 1 décembre 2014

Le simulateur Home Racer







<br />



J'ai le plaisir de vous présenter le tout nouveau « Home Racer », un simulateur de conduite dernier cri qui vous offrira des sensations dignes de la réalité et qui de plus est compatible avec toutes les consoles de jeu et bien sur avec tous les jeux de courses automobiles sur PC ou consoles, en un mot un must ....


homeracer02.jpg


Voici une manière originale de s’amuser seul, en famille ou entre amis. Le divertissement est garantie et les sensations plus que réalistes sont au rendez-vous. Cerise sur le gâteau, c'est bien plus qu'un jouet pour enfant, c'est un simulateur bien plus proche de ce que l'on peut trouver dans le milieu professionnel. En fait le confort et les sensations sont extrêmement bien rendue car grâce à la glissière du siège qui permet tous les réglages possibles, adultes et enfants auront la position de conduite idéale pour pouvoir jouer en toute aisance ....


homeracer05.jpg


Fruit de recherches poussées, sur ce simulateur tout est réglable, le siège, le volant et même le pédalier. Vous aurez également le choix entre la boite de vitesse normale avec le levier ou la sélection avec les palettes au volant. En plus la personnalisation du Home Racer selon vos goûts est un autre de ses atouts. En effet, avec sa carrosserie entièrement en polyester, son siège baquet dessiné par les designers de la prestigieuse et célèbre marque Sparco, le Home Racer est aussi disponible dans un grand choix de couleurs et de décorations selon vos désirs ....


homeracer04.jpg


La stabilité, la rigidité et la solidité de l'ensemble une fois monté sont garanties grâce à sa carrosserie spéciale entièrement fabriquée en polyester.
La course automobile sera un nouveau divertissement qui devrait vous plaire car avec ce simulateur réaliste vous serez capable grâce à ses capacités d'effectuer des chronos imbattables pour la première fois dans vos jeux de courses automobiles favoris que ce soit en F1, en GT ou même en endurance ....


homeracer03.jpg


Un autre de ses atouts, et non des moindres, c'est la possibilité de gérer le son et donc l'audio d'une façon exemplaire. En fait, ce simulateur est tout simplement capable de supporter une installation complète en Dolby Digital de type stéréo 5.1 avec un caisson de basse placé sous le siège baquet et quatre enceintes modules complémentaires à l'avant et à l'arrière. Avec le choix possible de tout type d'écran plat dans toutes les dimensions, la panoplie est complète.
Ainsi équipé, les sensations ressenties sont vraiment excellentes et le son est parfait, vous aurez vraiment l'impression d'être au volant dans le baquet de votre bolide en piste pour une course effrénée ....


homeracer06.jpg


Sans aucun doute, ce Home Racer est surement un des meilleurs simulateurs de courses automobiles actuellement disponible dans sa catégorie sur le marché, et donc fatalement sont prix est en conséquence car il avoisine lorsqu'il est entièrement équipé avec tous les accessoires les 3500 €uros, mais comme dit le proverbe, quand on aime on ne compte pas.
Quoi qu'il en soit, Les gamers seront ravis de pouvoir jouer dans des conditions idéales aux différents jeux de course grâce au simulateur de course Home Racer. Cette installation personnalisable et compatible avec toutes les consoles vous garantira un plaisir extrême et des sensations inégalables ....

Sources : © home-racer.eu





Le concept du Home Racer ...



Témoignage d'un pilote professionnel ...



Test d'un pilote amateur ...





JPBlogAuto

samedi 4 juin 2011

Spartan V - 2010



SPARTAN V ….







Je vous ai déjà présenté sur ce blog plusieurs engins insolites en provenance d’Australie, et celui qui fait l’objet de ce billet est de la même trempe . En effet, introduire une motorisation de moto de sport dans une voiture ultra-légère et transformer le tout en véritable bête de piste est une idée qu’avait déjà utilisé des constructeurs indépendants comme Lotus, Caterham, ou même Radical, cette maison britannique qui produit des voitures propulsées par des moteurs de motos . Deux frères australiens ont adopté la même voie et dès 1983, ils ont créé la société « Spartan Motor Company » et ont proposé leur tout premier engin qui été déjà un genre de buggy-moto à propulsion électrique des plus insolite . En 2010, fidèle au même concept mais avec l’expérience en prime, les deux frères viennent de dévoiler leur dernier engin ….



La Spartan V, c’est son nom, est clairement une voiture destinée uniquement au pilotage sur piste et donc elle est très minimaliste et dépouillée puisqu’il n’y a même pas de phares à l’avant . Elle est basée sur un châssis d’acier en treillis tubulaire approuvé par la FIA . Pour un usage encore plus extrême, les barres de protection chromées placées derrière les sièges Sparco peuvent être remplacées par une seule barre, elle aussi approuvée par la FIA . Cette séduisante création australienne n’est autre qu’une sorte de moto posée sur 4 roues et entièrement dédiée au plaisir de la conduite . Un design épuré et légèrement inspiré de celui d’une superbe Maserati, la Tipo 60 « Birdcage », mais surtout une structure poids plume faite d’un châssis tubulaire et d’une carrosserie en fibre de carbone qui revendique seulement 300 kg, un poids que l’on a oublié dans l’automobile contemporaine où les sportives flirtent plutôt avec les 1.500kg . Pour confirmer son statut de moto-auto ou d’auto-moto, les géniteurs de la Spartan V annoncent une production en petite série limitée à seulement 300 exemplaires ….



L’habitacle de la Spartan V est vraiment minimaliste et pensé uniquement pour la course avec un volant ajustable, un pommeau de levier de vitesse ajustable en hauteur, un pédalier entièrement réglable et un arceau de sécurité 6 points . La suspension à double triangulation superposées est elle aussi complètement ajustable et composée d’un ensemble ressorts et amortisseurs type course de chez Ohlins . Le freinage n’est pas en reste et propose quatre gros freins à disques de 300 mm pincés par des étriers Wilwood à 4 pistons masqués par des jantes aluminium en 17 pouces . Les sorties d'échappement débouchent à l’arrière via un diffuseur en fibre de carbone brut qui se trouve en dessous d’une grille qui permet de voir le moteur . Ce moteur de moto, un Ducati V-Twin, aperçu à travers la grille arrière est accouplé à une transmission par boîte séquentielle à 6 rapports . Pour finir, des baquets Sparco, deux harnais homologués et en guise de tableau de bord un combiné porte instruments qui n’est autre que celui d’une moto Ducati, et hop en piste pour quelques tours canons car avec un tel équipement, la Spartan V annonce des performances de premier plan ....



Au point de vue motorisation, la Spartan V dispose d’un moteur V-Twin d’origine Ducati 1198S placé derrière les occupants qui développe 170 chevaux aux roues arrières . Il est certain que le moteur n’est pas très puissant, mais avec un rapport poids/puissance de 567 chevaux par tonne, vous avez devant vous une voiture offrant un meilleur rapport que la Bugatti Veyron (503 ch/tonne). D’un autre point de vue, une Lotus Elise pèse 900 kg et son moteur n’a que 189 chevaux, CQFD . Ce moteur est associé à une BVRS6 qui entraine les roues arrières via une chaine . Inutile de préciser qu’avec ce ratio poids/puissance, les performances de la diablesse sont vraiment au rendez vous . En fait, le constructeur annonce du sensationnel comme 280 km/h en vitesse de pointe et un peu moins de 3 s pour s’expédier à 100 km/h départ arrêté . Seul petit problème, si d’aventure la sulfureuse Spartan V vous intéresse, il serait judicieux de gagner au loto pour vous offrir un des 300 exemplaires construits car il vous en coutera la bagatelle de 90.000 dollars australiens soit environ 70.000 €uros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V-Twin Ducati
  • Cylindrée : 1.2 Litres
  • Puissance : 170 chevaux
  • Vitesse : 280 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 2’’9






La « Spartan V », c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 15 décembre 2010

Fun Car Twintech - 2006



FUN CAR TWINTECH ….







Voici un engin assez méconnu qui mérite d’être découvert et dont le billet justifie pleinement sa place dans cette rubrique . Il est le fruit de trois ingénieurs américains, Jay Novak, Dave Piontek et Kip Ewing, qui sont passionnés de roadsters anglais du genre Morgan Super Sport ou plus récent comme les Lotus Seven et autres Caterham ou plus récent encore l’Ariel Atom . En 2006, ils fondent la société « Fun Car » dans le Michigan aux Etats-Unis pour construire leur propre voiture Twintech, un genre d’hybride mi moto mi auto, une bonne façon de se démarquer des légions de kit cars britanniques ….



La Fun Car Twintech, c’est son nom, nous emmène faire un tour dans les années d’avant-guerre par son look, pour nous ramener immédiatement dans le 21ème siècle par ses performances . L’engin est construit sur un châssis tubulaire de 1,75 pouce en acier très rigide contemporain et moderne, qui repose sur quatre roues munies de jantes en aluminium forgé de marque Kosel de 17 pouces équipées de pneus Goodyear F1 . La suspension est entièrement réglable par des bras ovales tous indépendants dont le contrôle est facilité car tous le système est apparent et hyper facile d’accès . Plusieurs autres éléments, y compris les étriers de freins, sont usinée dans la masse ce qui garantie une solidité à toute épreuve . La voiture bénéficie d'une parfaite répartition du poids 50/50 . Pour ce qui concerne la carrosserie, l’engin est muni du strict minimum, une baignoire baquet mais en carbone et quatre mini protections de roues ….



Question mécanique, les habitués des manifestations d’ancêtres connaissent les pétarades des Morgan Super Sport qui posaient leur moteur bicylindre en avant du capot, une idée que reprend la Fun Car Twintech . Le fabricant étant américain, le moteur utilisé est pour l’instant un S&S de 125 chevaux, mais il n’est pas interdit d’imaginer de plus grosses mécaniques avec ou sans compresseur de suralimentation . Ce moteur installé en porte à faut avant fait le contrepoids à un pont arrière Volkswagen accouplé à une transmission à boîte Hewland séquentielle . Compte tenu que la voiture pèse moins d’une demi tonne, vous devinais facilement que le rapport poids/puissance est très favorable . Les performances sont donc à la hauteur avec un 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, et une force centrifuge latérale qui peut atteindre 1.1 G . Le freinage est lui aussi performant et peut passer de 100 km/h à 0 en moins de 80 mètres ....



Si la Fun Car Twintech est un engin plutôt orienté pour la piste et le sport, il est toutefois utilisable et homologué pour la route . A ce titre il est équipé de tous les accessoires de signalisation et d’éclairage nécessaires et indispensables . Phares, clignotants, feux stops, même réduit au strict minimum, tout est bien présent, même deux rétroviseurs . Le tableau de bord est complet et bien lisible, la position de conduite est idéale et les sièges Sparco Evo offrent un bon soutien pour la conduite sportive sur et en dehors de la piste . L’engin est mis à prix à 50.000 dollars et est principalement destiné à la piste . Il y affrontera sans doute l’Ariel Atom à laquelle il ressemble fort pour ce qui est de la philosophie motorisation exceptée . Pour rester dans la tradition britannique, une version en kit à bas prix de la voiture pourrait même apparaître assez vite ....







Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V Twin
  • Cylindrée : 2 cylindres
  • Puissance : 125 chevaux
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’5


  




La « Fun Car Twintech », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2