@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 19 juillet 2012

Toyota GT 86 - 2012



TOYOTA GT 86 ….







Bien que venue assez tardivement à l’automobile en 1936, « Toyota » est devenu néanmoins le premier groupe industriel japonais tant en qualité qu’en volume de production de voitures . La véritable expansion commerciale de la firme débute dans les années 50 pour devenir à partir de 1970 le troisième producteur mondial d’automobiles et dans les années 2000 atteindre la place de numéro un . Les voitures de la firme ont toujours été caractérisées par une stricte simplicité technique et des choix esthétiques et mécaniques calqués sur uniquement le meilleur de l’école occidentale . Chez Toyota on fait simple, robuste et efficace en parfaite adéquation à la demande du marché et on propose une gamme très complète de modèles capable de répondre à toutes les demandes de la clientèle, et même des sportives ….



A l’occasion du dernier salon de Tokyo, Toyota à dévoilé la version définitive de son petit coupé 2+2 sportif à propulsion baptisé Toyota GT 86 . Car depuis 2006, le géant japonais ne comptait plus aucun modèle sportif dans sa gamme européenne, à l'exception de la confidentielle Yaris TS . Une absence qui avait de quoi surprendre, comment le plus grand constructeur du monde pouvait-il être absent d’un segment de marché aussi emblématique ? Certains spécialistes de l’automobile avaient parié sur le retour de l'appellation Celica pour ce nouveau coupé sportif de la marque japonaise . Sauf que les quatre dernières générations de Celica étaient des tractions, contrairement à leurs contemporaines MR, qui étaient des propulsions mais à moteur central . Entre ces deux définitions existait entre 1983 et 1987 un petit coupé propulsion à moteur avant dérivé de la Corolla connu sous le patronyme "AE86 ou Sprinter Trueno" . C'est donc à ce dernier que la firme a voulu faire référence avec ce nouveau coupé conçu en collaboration avec Subaru qui prend finalement l’appellation de Toyota GT 86 ….



Dès sa nomination en 2009, Akio Toyoda, le nouveau patron du géant japonais, a décidé de changer de braquet . Les premiers discours de cet ancien pilote de course affirmaient la volonté de réintroduire le "plaisir de conduire" dans les valeurs de la marque . Le nouveau coupé Toyota GT 86 est le premier résultat concret de cette orientation volontariste . Conçu en partenariat technique avec Subaru, ce petit coupé propulsion puise dans l’héritage de Toyota . Sur le plan du design, cette version définitive est très proche des divers concepts présentés depuis le salon de Tokyo en 2009 . Seuls quelques détails changent comme les feux arrière moins effilés, un diffuseur moins spectaculaire ou la petite entrée d'air sur l'aile avant au look nettement moins "Aston Martin". Sur la face avant, les filets de diodes sont remplacés par des feux antibrouillard plus conventionnels et les nervures partant de l'insigne Toyota sur le capot moteur sont plus marquées . Mais fort heureusement, il reste fidèle à son architecture . Il s’agit toujours d’un coupé compact (4,24 m) et particulièrement ramassé (1,29 m de haut) qui pourtant, offre quatre places grâce à son empattement de 2,57 m . La ligne en dit long sur les prétentions du modèle . Ramassée, sportive et large d’épaule, la GT 86 exploite tous les traits de style propres aux coupés musclés, à commencer par les optiques menaçantes soulignées de LED qui sont devenues une référence des années 2010 . Au final, la Toyota GT 86 est belle avec cette allure bestiale et très sportive ....



Pour ce qui est de la technique, la Toyota GT 86 est conçue sur un châssis aux petits oignons qui avec seulement 53 % de la masse sur le train avant, révelle un comportement quasiment neutre . En prime, la firme a opté pour une monte de pneus plus large à l’arrière qu’à l’avant, ce qui est la marque des vraies sportives . Cerise sur le gâteau, Toyota propose un différentiel autobloquant à glissement limité particulièrement efficace spécialement étudié pour une traction avant . C’est une pure propulsion, mais bénéficiant d'une motricité maximale . Les plus joueurs pourront même déconnecter le contrôle de Stabilité VSC afin de mieux profiter du tempérament de l'engin . Ainsi, on constate avec joie que Toyota s'est enfin décidé à refaire des véhicules ludiques, après une longue période de disette . A bord, l'habitacle est entièrement axée sur le conducteur pour proposer une meilleure conduite sportive grâce à une ergonomie étudiée dans le détail de la fonctionnalité de chaque élément avec lequel le conducteur interagit . En outre, la forme du siège avant est conçu non seulement pour le confort, mais aussi comme les dossiers et les surfaces des coussins, pour fournir un soutien optimal à l'accélération et aux forces G . La Toyota GT 86 est également équipée d’un tableau de bord et d’une console centrale avec des inserts en carbone, en cuir et en aluminium qui renforce le côté sportif recherché ....



Pour ce qui est de la motorisation, l’insolite Toyota GT 86 est équipée d'un quatre-cylindres boxer à plat d'origine Subaru, équipé d'un système d’injection directe et indirecte Toyota D-4S similaire à celui du V10 de la Lexus LFA . Ce système utilise l’injection indirecte à bas régime pour générer un effet de turbulence dans les cylindres afin d’améliorer la combustion . Ce 4-cylindres "carré" de 1.998 cm3 utilise la même course et le même alésage de 86 mm . Avec son taux de compression élevé (12,5 : 1) ce bloc atmosphérique adopte une philosophie typiquement japonaise, il faudra le cravacher pour en obtenir le meilleur . Le couple maximum de 205 Nm est en effet obtenu à 6.600 tr/min et la puissance maximale de 200 chevaux ne sera atteinte qu’à 7.000 tr/min . Mais n’oublions pas la finesse et la spontanéité d’un moteur atmosphérique pointu, en clair, vous effleurez la pédale de droite, et ça part instantanément, sans temps de réponse . La transmission est confiée à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, mais une unité automatique à 6 rapports également sera disponible en option et comportera des palettes derrière le volant . La très insolite Toyota GT 86 devrait aussi être proposée avec une option forte de 250 chevaux contre les 200 de base . Cette variante serait développée en interne par le département Toyota Racing Development (TRD) ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres boxer
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 200 chevaux à 7.000 tr/min
  • Couple : 205 Nm à 6.600 tr/min
  • Vitesse : 250 km/h






La « Toyota GT 86 », c'est ça ...



La « Toyota GT 86 », c'est ça ...





JPBlogAuto

samedi 1 octobre 2011

IAD Alien - 1986



IAD ALIEN ….







Voici une marque de voiture Anglaise vraiment peu connue « I.A.D » (International Automotive Design), c’est son nom mérite pourtant d’être découverte . Ne sachant pas trop dans quelle catégorie classer le véhicule qui fait l’objet de ce billet, j’ai donc choisi Les étonnantes Vintage, c’était ça ou Les engins insolites ou peut être Les GT Supercar . Quoi qu’il en soit, « I.A.D » (International Automotive Design) a été fondée en 1976 par John et Yvonne Shute . C’est au départ, une entreprise de conception, basée à West Sussex, en Angleterre ….



Au départ la principale activité de la société était basée sur les services de conception pour les voitures qui a ensuite mené à l'automobile avec la carrosserie et les châssis et l’ingénierie, mais en raison de l'augmentation des exigences des clients l’activité s’est très vite élargie pour englober tout, du design au stylisme en passant par l'ingénierie et la mise en production à petite échelle . Mais les jours de gloire réels de la firme ne sont pas arrivés avant les années 1980 . Finalement, « I.A.D » a ouvert des bureaux en Californie, Detroit, Tokyo, Paris, Francfort et Turin et est devenu l'un des bureau d’études automobiles les plus prisés de la planète ….



Finalement, "International Automotive Design" a attiré de nombreux grands noms, y compris Fiat, Lancia, Daewoo, Subaru, Mazda ou Volvo . C’est une des plus importante société au monde de conseil en R & D qui ne travaille pas seulement dans l'automobile, mais aussi les véhicules commerciaux, les véhicules industriels et l'aérospatiale . La société anglaise est en concurrence directe avec des grands noms, Ital Design, Pininfarina ou Bertone . Au début des années 1990, l'entreprise employait plus de 1400 professionnels répartis aussi dans les bureaux américains, allemands et espagnols qui ont leurs propres studios de style et de Design . Durant de longues années, la société a conçu et développé de nombreux projets très avant-gardistes et plusieurs concept-cars mémorables développés comme des vitrines montrant son expertise, sa créativité, ses compétences, et son haut niveau technologique . Forte d’un tel succès, « I.A.D » a finalement reçu le Prix de la Reine d’Angleterre pour l'exportation et l'Industrie de nombreuses fois, et pour couronner le tout, John Shute a reçu un OBE (Ordre de l'Empire britannique) par la reine Elizabeth II, pour ses efforts au nom de la British Motor industry ....



En 1986, au Salon International de l’Automobile de Turin, la firme présente son tout nouveau concept, l’étonnante IAD Alien . C’est en fait comme un simple exercice de style destiné à attirer l'attention internationale sur les possibilités de la société de design britannique et des jeunes talents qu’elle abrite . L’insolite voiture va avoir un succès incroyable si bien que la foule a entouré la voiture tout au long du spectacle . Elle a été conçue en gardant le concept de supercar à moteur central de pointe, légère, puissante et bien assise . Elle a un look à la « Star Wars » ou a la « Batman » au choix, en tout cas pour le moins futuriste . C’est comme qui dirait un gros bloc moteur genre réacteur accolé à un cockpit de chasseur supersonique, mais sur quatre roues . En fait l’engin ne vole pas, il ne fait que rouler ....



Passé le premier choc visuel d’un tel design, on se laisse surprendre à détailler les courbes et les volumes de cette superbe IAD Alien . Après analyse plus réfléchie, force est de constater que la voiture a fière allure . Son style est vraiment assez incroyable, fait de courbes fluides et harmonieuses pour la partie avant qui se combinent à la parie arrière beaucoup plus anguleuse et massive . Le contraste est si fort que l’on comprend immédiatement que ce gros cube va contenir la motorisation et que la partie avant se destinée aux passagers ….



Sous cette allure très Vintage, la très insolite IAD Alien cache en fait une carrosserie à la pointe de la technologie pour l’époque, entièrement en carbone kevlar comme celle utilisé en Formule 1 . C’est un gage de rigidité et donc de solidité, mais aussi de légèreté . L’habitacle n’est pas laissé aux oubliettes, il est lui aussi à la hauteur . C’est un subtil mélange de cuir, d’alcantara, de moquette, d’aluminium et de verre qui donne une ambiance moderne et technologique plutôt raffinée . Le poste de pilotage présente toutes les commandes de façon ergonomique mais vraiment modernisé, c’est un peu du style « joystick » de console de jeu . Assez surprenant par manque d’habitude, mais vraiment plus pratique et fonctionnel d’après les concepteurs ….

Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6
  • Cylindrée : 3 Litres
  • Puissance : 300 chevaux
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 7’’0


  


Le principe d’ouverture de porte dans la voiture est complètement différent et nouveau comparé aux méthodes traditionnelles . Un concept d'une seule pièce englobant les portes et le toit couvert a été utilisée pour la porte qui inclinée vers l'avant donne assez d'espace pour l'entrée et la sortie . C’est le même principe que la verrière d’un avion de chasse supersonique, simple, beau et efficace, la classe . La qualité du montage, des ajustements et de la finition sont très soigné . Plusieurs motorisations sont disponibles, mais le concept est étudié pour une motorisation moyenne qui correspond à une puissance d’environ 300 chevaux avec une transmission automatique et un poids d’environ 1200 kg . ainsi équipée, la superbe IAD Alien serait capable de bonnes performances avec une vitesse de pointe de l’ordre de 250 km/h et le 0 à 100 km/h abattu en moins de 7 secondes ….








JPBlogAuto

vendredi 23 juillet 2010

La transformation automobile



Il y a quelque mois, sur un précédent billet, je vous avez déjà parlé des bizarreries automobiles, ces véhicules hyper tunés au look improbable . Il faut dire que ce billet était plutôt sur le ton de l’humour . J’avais donc stocké dans mes archives deux ou trois autres catégories qui ne correspondaient pas au sujet car ces transformations sont plutôt bonne et de qualité . Je vais donc vider mes fonds de tiroirs pour vous les servir aujourd’hui, un peu de détente en cette période de vacances ne fera pas de mal . En plus le sujet est quasiment d’actualité car pour la rentrée je vais vous proposer carrément une nouvelle rubrique sur les « engins divers insolites » ….


« LES LIMOUSINES »

Une belle série de limousines, assez peu courant dans nos régions, de la limousine des pauvres à la limousine des riches voir des très riches en passant par la limousine sportive ou la limousine tout-terrain, il y en a pour tous les goûts, un cocktail de limousines ….

limousine12.jpg limousine11.jpg limousine10.jpg limousine09.jpg

limousine08.jpg limousine07.jpg limousine06.jpg limousine05.jpg

limousine04.jpg limousine03.jpg limousine02.jpg limousine01.jpg

limousine13.jpg



« LES PICKUP »

Américain d’origine et prévu pour le travail, il est devenu en traversant l’atlantique un véhicule mode, fun et de loisir, en voici un échantillon ….

pickup12.jpg pickup11.jpg pickup10.jpg pickup09.jpg

pickup08.jpg pickup07.jpg pickup06.jpg pickup05.jpg

pickup04.jpg pickup03.jpg pickup02.jpg pickup01.jpg



« LES PHOTOSHOP »

Dans la mode, tout le monde se plaint actuellement des photos qui sont retouchées avec un logiciel comme Photoshop . Le même phénomène aurait-il lieu dans les magazines automobile ? Doit-on croire à toutes les publicités de voitures que l’on découvre dans nos magazines favoris ? Et bien peut être pas car voyez par vous-même ce qu’il est possible de faire ….

photoshop4.jpg photoshop3.jpg photoshop2.jpg photoshop1.jpg



« LA MATIERE »

Et si la voiture ce n’était pas simplement de la tôle, de la ferraille, du plastoc, du caoutchouc, du verre, de l’acier, de l’aluminium, du carbone, mais plutôt de la beauté, de l’allure, du style , de l’élégance, de la classe, de la finesse, alors peut être ce pourrait être çà ….

matiere4.jpg matiere3.jpg matiere2.jpg matiere1.jpg



« LES VIDEOS »

Pour finir, quelques vidéos assez sympas sur des véhicules insolites ….



Une Ferrari limousine en construction ...




Un véhicule tout-terrain amphibie assez génial ...




La Porsche Ferdinand GT3 RS, écologique et unique ...





JPBlogAuto

- page 1 de 5