@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Suzuki

Fil des billets

mercredi 8 juin 2011

Sub G1 - 2005



SUB G1 ….







Trois jeunes entrepreneurs américains, professionnels de la conception et disposant de CV impressionnants, ont décidé en 2005 d’unir leur compétences pour fonder en Californie du sud une entreprise de construction automobile novatrice baptisée « SUB » . Niki Smart, Jay Brett et Nick Mynott, avaient pour idée de reprendre les travaux entamés quelques années auparavant par Niki Smart sur un premier véhicule baptisé "One-up" exposé lors du Millénaire de Londres, en développant le concept d’un engin novateur monoplace à trois roues homologué pour la route, agréable à conduire et dont le plaisir d’utilisation serait plus important que l'accélération et la vitesse de pointe absolue ….



Jay Brett, designer industriel ayant une bonne expérience dans la construction de véhicules de concept pour les films cinéma, et Nick Mynott, modeleur numérique ayant l'expérience dans la construction de voitures de course ont donc réalisé sur la base des premiers travaux de Niki Smart un châssis léger et vraiment insolite pour leur premier véhicule baptisé Sub G1 particulièrement conçu pour une utilisation de divertissement et de loisir . Avec leurs compétences d’ingénieurs et leur savoir faire pour étudier, concevoir, modéliser et construire des machines de haute qualité, la production de l’engin a été des plus rapide . Un des traits les plus marquants du G1 est la remarquable qualité de construction et le niveau de professionnalisme visible dans la conception globale . Chaque élément jusqu‘au moindre écrou ou boulon a été bien étudié et fait pour s’adapter au mieux à un usage fonctionnel sur le produit fini . En utilisant des modèles informatiques, l'équipe a réussi à créer numériquement et à concevoir les divers composants avant la fabrication, réduisant ainsi les coûts et les problèmes imprévus de construction du Sub G1 ….



Le Sub G1 est donc un trike léger et maniable, au look révolutionnaire utilisable sur route, principalement dédié à une clientèle qui se veut individualiste et donc qui aime les runabouts, les roadsters ou tout simplement la moto pour les plaisirs de la conduite et les loisirs un peu fun . La Californie semble donc être un terrain de jeu plutôt privilégié pour ce genre d’engin . Avec deux roues à l'avant et une à l'arrière, le G1 qui ne pèse que 330 kilos se caractérise par une construction basée sur un châssis spaceframe tubulaire en aluminium et présente un ratio de distribution du poids excellent de 50/50 . La suspension est à double triangulation et barre anti-roulis à l'avant, et une triangulation supérieure et inférieure à bras oscillants à l'arrière . La direction est à crémaillère et le freinage propose des disques de frein de 350mm avec étriers à deux pistons utilisés sur toutes les roues, qui sont de 18 pouces en aluminium forgé montées avec des pneus Avon . Sur le Sub G1, la position de conduite est un peu similaire à celle d’un karting ou d’une monoplace, très bas et dans une position inclinée, les sensations sont garanties ....



La motorisation du Sub G1 est un 1000 cc Suzuki V-Twin qui provient de la moto sportive Suzuki TL1000R . Le constructeur avait initialement prévu une ligne 4 cylindres de la Yamaha R1, mais dès le début de la phase maquette il se heurtait à des problèmes d'encombrement qui rompait la répartition du poids 50/50, et la disposition dans le châssis . Le moteur Suzuki V-twin par contre s'intègre parfaitement, et est monté à la droite du conducteur dans son propre compartiment . Développant 135 chevaux et 105 Nm de couple, le moteur est alimenté par une prise d’air spécifique au dessus de la carrosserie . La transmission est assurée par une boîte 6 vitesses séquentielle relié à la roue arrière par une chaîne . Actuellement, l’engin ne dispose pas de marche arrière mais un système est à l’étude . L'instrumentation provient également de Suzuki, et le volant de type sport peut être enlevé pour faciliter l'entrée et la sortie du véhicule tout en fournissant un dispositif de sécurité antivol très simple, si vous le prenez avec vous . pour ce qui est des performances, le Sub G1 atteint quand même la respectable vitesse de pointe de 225 km/h ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V4 DACT
  • Cylindrée : 1.0 Litres v-twin
  • Puissance : 135 chevaux
  • Couple : 105 Nm
  • Vitesse : 225 km/h
  • Poids : 330 kg









JPBlogAuto

vendredi 2 juillet 2010

Suzuki Kizashi Sport - 2010



SUZUKI KIZASHI SPORT ….







C’est en 1919, après guerre, que la marque Suzuki Motor Company commence la construction de motos et de petits véhicules industriels . A partir de 1961 apparaît la toute première voiture de la marque, une petite berline économique à quatre places très pratique . Au début des années 80, « Suzuki » va passer des accords commerciaux avec le géant américain General Motors qui vont déboucher sur la construction de voitures par le japonais pour le marché américain . Le créneau de Suzuki restera pendant longtemps le véhicule utilitaire avant de passer au 4X4 tout terrain puis enfin à la petite berline familiale réputée fiable et économique, mais il faudra attendre longtemps avant que le constructeur ne commence à proposer quelques sportives ….



En 2010, le constructeur japonais débarque à Manhattan au Salon International de l’Auto de New York avec sa toute dernière sportive, la «Suzuki Kizashi Sport ». Cette nouvelle version sport de la berline racée de Suzuki sera commercialisée exclusivement dans les finitions GTS et SLS afin d’offrir aux amateurs de berlines sportives la dernière déclinaison en date de ce modèle élégant . La voiture donne l’occasion de mettre à profit les récents succès sportifs remportés la firme et ainsi d’attirer encore davantage les faveurs de tous les passionnés d’automobile, en quête d’une alternative abordable aux véhicules de luxe hautes performances . Saluée pour ses prestations de première classe et sa plateforme adaptée aux goûts européens, elle bénéficie de nombre de modifications extérieures avec une ligne plus musclée de l’avant (rehaussées de touches chromées) et une calandre inférieure, des extensions de seuil de porte, des moulures de bas de caisse chromées, un becquet de coffre, des jantes en alliage léger de 18” spécialement dessinées pour ce modèle, et enfin une suspension surbaissée de 10 mm pour favoriser l’aérodynamique et abaisser le centre de gravité, gage d’une meilleure accroche au sol et d’une tenue de route plus incisive ….



Pour ce qui est de la mécanique, la Suzuki Kizashi Sport dispose d’une transmission intégrale et profite d'un moteur inédit de 2,0 litres de cylindrée qui développe 150 chevaux, accouplé à une boîte manuelle à six rapports . Pour les conducteurs qui privilégient les sensations, une transmission variable en continu (CVT) typée sport avec palettes de sélection au volant est proposée en option . Enfin, cette nouvelle sportive compacte de Suzuki se distingue par un traitement aérodynamique peaufiné, des feux de brouillard arrière agrandis, un becquet de toit, une suspension abaissée avec des amortisseurs spéciaux KYB très performants et du contrôle électronique de stabilité . Pour compléter cette belle homogénéité, la voiture dispose d’un châssis rigide et d’un système de freinage performant qui procure une très bonne sensation de sécurité même aux plus téméraires ....



Dans l’habitacle, la nouvelle Suzuki Kizashi Sport reçoit un volant sport spécifique gainé de cuir perforé qui favorise la prise en main, tandis que les sièges en cuir et le gainage du frein à main et du pommeau de levier de vitesse s’ornent de surpiqûres contrastées pour les intérieurs en cuir noir . Les modifications intérieures traduisent la vocation sportive de la Kizashi, notamment les sièges sport enveloppants et le cockpit axé sur le conducteur . Les équipements et les accessoires sont complets comme par exemple le démarrage sans clé, un tout nouveau combiné des instruments ou un système de navigation performant de série unique dans la catégorie . Ce modèle reflète les qualités emblématiques de Suzuki, la longévité, le style avant-gardiste et les équipements haut de gamme, le tout pour un prix très compétitif . Cerise sur le gâteau, la Suzuki Kizashi Sport profite de la meilleure couverture offerte avec une garantie limitée de 100.000 kilomètres ou sept ans sur le moteur ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 150 chevaux
  • Vitesse : 220 km/h






La Suzuki Kizashi Sport, c'est ça ...



La Suzuki Kizashi Sport, c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 26 avril 2010

Les Triplettes de Bonneville



   


La Speed Week de Bonneville est une gigantesque épreuve de vitesse sur le fameux Lac Salé de l’Utah aux Etats-Unis . Depuis maintenant 61 ans, La Southern California Timing Association organise cette gigantesque épreuve de vitesse sur le fameux Lac Salé . Le site se trouve à 160 kilomètres à l’Est de Salt Lake City, à 1200 mètres d’altitude, sur cet ancien lac préhistorique qui s’assèche au cours de l’année, déposant une couche de sel épaisse, très dure et très plane . Plus de 500 concurrents autos, motos, et même camions, tentent chaque année d’y battre un record du Monde . Les vitesses atteintes sont très variables d’une catégorie à l’autre, en fonction de la cylindrée, du niveau de modification et de l’âge des engins engagés . A cet effet, trois pistes sont ouvertes aux concurrents, la Short Course et la Special Course qui comportent chacune un mile d’élan et 3 miles chronométrés . Pour finir, La Long Course qui possède quant à elle deux miles supplémentaires, et est réservée aux véhicules dépassant 175 mph (280 km/h). En 2009, les nombreux hot rods, streamliners et autres américaines surpuissantes ont assuré un spectacle haut en couleurs et en décibels . Pas moins de 177 records ont été établis ou battus et c’est Speed Demon qui a remporté le jackpot, avec une vitesse en sortie de mile de 401.285 mph, soit près de 643 km/h ….



La dernière apparition d’une équipe française à cette fameuse épreuve remontait en 1956 lorsque Renault avait engagé sa célèbre Etoile filante . Les concurrents américains ne se doutaient cependant pas qu’ils ne reverraient pas de records français avant 52 ans jusqu’en 2008 ou apparaissent timidement sur la pointe des pieds « Les Triplettes de Bonneville ». Comme les trois Mousquetaires, les Triplettes de Bonneville sont quatre . Jean, Yann, Gilles et Frank qui sont tombés dans la marmite tout petit . En 2008, soutenus par quelques sponsors, ils montent une opération petit budget pour participer courageusement à l’épreuve et en sont finalement revenus avec quatre records du Monde de Vitesse, un chacun, établis au guidon de leur petit side-car 50cc construit sur la base d’une Mobylette Motobécane de 1956 . Quatre, c’est justement le nombre de records battus par l’équipe Renault avec son Etoile Filante ….



Mais les quatre amis ne comptent pas en rester là et en 2009, ils reviennent avec un nouveau véhicule, la Reliant animée par un moteur 750cc de moto Suzuki et de nouveaux sponsors vu les performances précédentes . Cette fois encore le succès est au rendez vous et Les Triplettes de Bonneville ont bouclé la Speedweek avec 5 nouveaux records du monde, chapeau les gars !!! Mais dans leurs têtes, ils préparent déjà l'édition 2010 . Après quatre records du Monde en 2008, et cinq supplémentaires en 2009, les quatre compères ont un nouveau projet dans le but de retourner sur le Lac Salé en août prochain . Leur objectif est d’établir un record du Monde avec un streamliner, du nom de Saline Burner, propulsé par un moteur à air comprimé . Le streamliner, c’est la catégorie reine à Bonneville, dite « no limit », elle est extrêmement libérale et n’impose que le nombre de roues, qui doit être de quatre au minimum . C’est donc la catégorie la plus prisée, celle on l’on découvre les engins les plus insolites et souvent les plus rapides ….



C’est pourquoi tout récemment, les Triplettes de Bonneville ont conclu un partenariat avec Guy Nègre, patron de la société MDI et promoteur français du moteur à air comprimé . Grâce à ce propulseur totalement exempt de rejets dans l’atmosphère, ils ont un but commun, démontrer que sauvegarde de la planète et performance sont parfaitement compatibles . L’équipe a ensuite contacté le célèbre Institut Supérieur Design de Valenciennes pour concevoir la carrosserie de Saline Burner avec un cahier des charges finalement assez simple : concevoir une carrosserie différente de ce que l’on voit à Bonneville, qui devra affirmer le caractère français de l’équipe, et mettre en avant sa motorisation atypique et non polluante ….

Dès la fin du mois de février, les Triplettes seront à pied d’œuvre sur la piste d’un aérodrome de l’Ile de-France, pour une première séance de roulage du Saline Burner à air comprimé ….



Les Triplettes de Bonneville, c'est ça ...



Les Triplettes de Bonneville, c'est ça ...



Les Triplettes de Bonneville, c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 3