@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Targa Florio

Fil des billets

vendredi 2 février 2018

Nicholas Watts - Artiste Peintre









Nicholas Watts est un artiste peintre britannique réputé et très talentueux né à Tunbridge dans la région du Kent en Angleterre en 1947. C'est un artiste pratiquement autodidacte qui dès son plus jeune âge était fasciné l’aviation en raison de la proximité de son domicile d’une base de la Royal Air Force. C’est donc en dessinant très jeune des Spitfire, des Hurricanes et autres gloires de la seconde guerre mondiale qu’il s’entraîne au dessin ....





N’habitant pas loin non plus du circuit de Brands Hatch, Nicholas Watts se passionne pour les courses automobiles. Après un cursus scolaire plutôt classique il va tout naturellement se tourner dans cette voie en étudiant l'automobile à fond, y compris sa structure, sa forme et sa fonction. Au fil des années, Nicholas a réussi à se construire un univers particulier car ses peintures se consacrent à maîtriser l'art de capturer une brève seconde dans le temps, non seulement à travers l'événement et l'environnement local, mais aussi l'aspect émotionnel ....


watts02.jpg watts03.jpg watts04.jpg watts05.jpg watts06.jpg watts07.jpg watts12.jpg watts13.jpg watts14.jpg


Chaque peinture de Nicholas Watts est une célébration de cette fascination qu'il voue à l'automobile, car c'est une œuvre minutieusement recherchée, travaillée et détaillée qui se caractérise par sa recherche exhaustive et son réalisme méticuleux. Ceci couplé avec son talent en tant que dessinateur et son attention sans égale aux détails, font de chaque œuvre un compte rendu historique de l'événement réel. Son style met en avant la vitesse des voitures de façon très réaliste. Il aime aussi les perspectives, n’hésitant pas à mettre plusieurs voitures dans une ligne droite dans ses peintures ....


watts08.jpg watts09.jpg


On pourrait dire que les tableaux de Nicholas Watts sont ceux d'un artiste peintre passionné et surdoué créateur d'art automobile. Ses inspirations vont des Grands Prix de Formule 1 des années 50 aux dernières années, en n'excluant pas l’endurance, la Canam, les Rallyes, ou l'Indycar. Chaque peinture raconte une histoire, elle capte le moment de l'actualité et de l'esprit en obligeant le spectateur à apporter sa propre connaissance et sa compréhension à l'attrait quasiment magnétique qu'elle procure immanquablement ....


watts15.jpg watts16.jpg watts17.jpg watts18.jpg watts19.jpg watts20.jpg watts21.jpg watts22.jpg watts23.jpg


Nicholas Watts exerce maintenant la profession d'artiste peintre depuis plus de 40 ans, autant dire qu'il a eu tout le loisir d'améliorer, de peaufiner, de perfectionner son style et ses compétences. Il maitrise donc aujourd'hui le matériel et quasiment toutes les techniques dont la gouache ou l’acrylique. Ceci devient particulièrement évident dans son travail le plus récent, qui ouvre de nouveaux points de vue aux grands moments historiques du sport automobile, mais qui explore aussi de nouvelles techniques de capture de vitesse et d'action reproduites sur la toile ....


watts26.jpg watts27.jpg


Nicholas Watts explique lui même : " Je veux mettre plus de moi dans mes peintures. Je peux le faire grâce à mon utilisation de couleurs et de traits de pinceau, sans perdre la forme exacte du véhicule. Je doute que mon style deviendra complètement impressionniste avec le temps, mais je me suis résolument éloigné au fil des années du photo-réalisme avec lequel j'ai commencé mon travail. J'espère seulement que j'ai encore assez de temps devant moi pour pouvoir créer sereinement toutes les idées qui trottent toujours dans ma tête. " ....


watts24.jpg watts25.jpg watts28.jpg watts36.jpg watts30.jpg watts31.jpg watts32.jpg watts33.jpg watts34.jpg


Au fil des années, Nicholas Watts nous offre continuellement dans ses tableaux de nouvelles approches et de nouvelles perspectives des courses automobiles les plus emblématiques, en gardant son travail frais, vivace et neuf. Le public ne s'y trompe pas car la demande est forte. Si les 40 dernières années ont été une indication de sa croissance et de son potentiel, il faut s'attendre à ce que Nicholas Watts reste à l'avant-garde de l'art automobile pour les années à venir ....


watts29.jpg watts35.jpg


Dans ses œuvres Nicholas Watts a parfaitement maîtrisé l'art de capturer une brève seconde dans le temps d'une course automobile. Cette préservation artistique et éternelle d'un moment si fugace, puisque capté lors d'une course de vitesse, est tellement apprécié que ses œuvres se vendent aux quatre coins de la planète et que de très nombreuses expositions et ventes au enchères lui sont consacré ....



Sources : © Nicholas Watts - © Google Images - © RaceHistory - © AutomobileArt





JPBlogAuto

vendredi 15 juillet 2016

Rob Roy Illustrateur







rob00.jpg


rob01.jpg


Robert de La Rivière est un peintre aquarelliste et pilote automobile français plus connu sous le nom de Rob Roy, son pseudonyme créé à partir du célébré héros de l’écrivain Walter Scott, qui est né en France à Mont de Marsan dans le département des Landes, le 3 octobre 1909. Dès sa jeunesse, amoureux et passionné de belles automobiles, il n'a cessé de dessiner et de peindre pour mieux traquer l'instant, le mouvement et l'action. Il sut, grâce à ce don, faire vivre les voitures de compétition des belles années, les Vintages, et laissa ainsi un témoignage illustre de l'époque ....


rob03.jpg


Assez jeune, son père, Charles très bon caricaturiste et aussi dessinateur animalier, transmet à Rob Roy le don du dessin et le goût de l'automobile. Ainsi, en 1926, Robert assiste pour la première fois à la plus belle course du monde, les 24 Heures du Mans. C'est le coup de foudre, il devient alors un spectateur régulier, admiratif et attentif de ces duels automobiles entre des as du volant, tels que Varzi, Nuvolari, Chiron, Sommer, Ascari, Fangio, Vimille, Etancellin qu'il dessinera plus tard ....





De 1929 à 1930, Robert de La Rivière fait son service militaire, période qui lui est bénéfique pour perfectionner ses connaissances mécaniques. En 1930, il dessine pour la première fois pour le journal La Petite Gironde, à l'occasion du Grand Prix de Bordeaux, et déjà ses dessins révèlent un authentique talent au style très personnel. Il fait alors la connaissance de André Sirejols, et il lui achète une BNC 1000 cm3 d'occasion qui lui permet de s'engager dans des petits rallyes et autres courses de côte comme le Bol d'Or, dans la forêt de Saint Germain en Laye ....





Ses talents commencent à être connus et c'est l'époque ou il dessine des affiches et des catalogues car ses dessins sont très appréciés et font assez souvent l'objet de couvertures de revues automobiles et sportives comme Moto Revue, Action Auto, L'Equipe. Grâce à ses dessins, Rob Roy réalise enfin son rêve et achète une Bugatti 2300 turbo type 43 à compresseur et, avec tout une équipe de mordus et futurs champions Escoffier, Baudroy, ou Pison, il participe finalement à des courses ....





En 1939, Rob Roy s'engage dans la 3ème division et il sera fait prisonnier par les Panzer SS en juin 1940, il se retrouve au camp de Krems en Autriche, d'où il s'évade en décembre 1940 pour retrouver sa famille en mars 1941. Après la guerre, il reprend une activité professionnelle intense, principalement au service de l'industrie automobile, et consacre son temps libre à rester l'ami des grands champions de l'époque et à côtoyer le milieu de la compétition automobile. Il continu aussi à illustrer de nombreux magazines spécialisés comme L'Action Automobile ou L'Automobile ainsi que diverses publicités dans le domaine de l'automobile. On retrouve également sa signature au bas de nombreuses affiches de Grand Prix ....





Dans les années cinquante, Rob Roy abandonne définitivement le milieu de la compétition automobile car nombre de ses anciens amis ont disparu ou se sont retirés des circuits. Mais il continue à peindre pour son plaisir les bolides de la grande époque, avec de plus en plus d'obstination pour le détail technique et historique ce qui fera en quelque sorte sa marque personnelle. Il continuera toutefois à réaliser, pour quelques constructeurs et équipementiers automobile, des affiches publicitaires et il apportera aussi son concours pour la création d'affiches de course et de rallyes, et toujours bien sur pour des couverture de magazines ....


rob02.jpg




En 1952, Rob Roy réalisera pour le magazine mensuel "Moteur Course" une superbe série d'histoire en image des "Grand Champions du Volant". Il laissera une œuvre importante sur les Grand Prix comme Monaco, Spa, ou les épreuves sur route, comme les Mille Mille ou la Targa Florio. Mais aussi sur toutes les grandes marques de l'époque, Alfa Romeo, AutoUnion, Bugatti, Mercedes, Bentley, Ferrari, Jaguar, Maserati, Talbot, Amilcar, Delage ou Panhard et cela jusqu'à la fin de sa vie en octobre 1992. Homme au caractère courageux, énergique et passionné, Rob Roy aura marqué son époque par ses travaux qui restent toujours une valeur sure ....




Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Art-RobRoy
- © Autoartprints - © Carcatalog










JPBlogAuto

samedi 5 juillet 2008

Maserati – Insignes et logos

Les origines de la marque remontent à 1914 lorsque Alfieri aidé de ses frères Ernesto et Ettore installent à Bologne un petit atelier de préparation course pour des voitures de marque Isotta-Fraschini . Dans les années vingt, l’atelier étend sa collaboration avec Diatto, mais ce n’est qu’à partir de 1926 que la première véritable « Maserati », une 8 cylindres à compresseur, la type 126 participera à la célèbre Targa Florio ou elle finira première de sa catégorie, le mythe était lancé . Souvent pilotées par Alfieri et Ernesto mais aussi par les nombreux clients, les « Maserati » vont remporter très vite de nombreux succès et acquérir une solide réputation ….

Signalétique des marques ...

Pourtant à la suite de la première guerre mondiale, la firme sera reprise par la puissante famille Orsi de Modène . Après la seconde guerre mondiale en 1947, les frères « Maserati » quitteront la société pour fonder une autre marque « Osca » . La construction des premières berlines routières remonte aux années 50 et doucement dans les années 60, les voitures de compétition cèderont leur place aux « Maserati GT », les luxueuses sportives que l’on connaît de nos jours ….



Pour ce qui est des appellations, des badges ou des logos, les modèles « Maserati » de compétition seront baptisés avec des lettres et des chiffres comme les séries 8C, 4CS, A6, 250F ou 300S . A partir des modèles GT, la marque adopte des noms propres comme la Mistral, Ghibli, Viva, Indy, Merak, Sebring, Mexico ou Bora ….






























De nos jours, "Maserati" c'est aussi ça ...



JPBlogAuto