@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Tatra

Fil des billets

vendredi 24 novembre 2017

Alfredo Vignale Carrosserie






vignale00.jpg


La Carrosserie Vignale est une ancienne entreprise italienne de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques automobiles dont l'activité dura de 1948 à 1969 dans la banlieue de Turin. Dès 1974, Ford Motor Co. rachète la firme et devient propriétaire de la marque qu'elle détient toujours de nos jours ....


vignale01.jpg


Alfredo Vignale, ancien salarié de la carrosserie Stabilimenti Farina, commença son activité professionnelle indépendante en 1948 à Turin, en créant sa propre entreprise la Carrosserie Vignale dans le but de réaliser des carrosseries "hors série", comme c'était la grande mode à l'époque, surtout en Italie, pour des gens fortunés qui n'hésitaient pas à faire appel à des carrossiers indépendants ....





Au début l'activité principale de la Carrosserie Vignale sera la création de magnifiques variantes de carrosseries « fuoriserie » de quasiment tous les modèles Fiat, même ceux les plus largement diffusés comme ce fut le cas avec les Fiat 500 et 600 mais aussi les modèles moins courants comme les Fiat 124, 125, 850 ou 1500. En fait Vignale était devenu un spécialiste du "recarrossage" des modèles Fiat ....





Le soin et la qualité des travaux de la Carrosserie Vignale ont vite porté leurs fruits si bien que les commandes des particuliers s'enchainaient, et ceci aussi bien pour des Fiat que pour d'autres marques plus prestigieuses comme par exemple Ferrari, Maserati, ou Lancia. Ses plus belles réalisations à l'époque sont les versions particulières des Lancia Flavia et Lancia Aprilia ....





Alfredo Vignale qui entretenait d'excellents rapports avec son confrère et fameux designer Giovanni Michelotti va bien vite se construire une solide réputation pour son entreprise, la Carrozzeria Vignale, ce qui va lui permettre de se lancer dans le design de voitures de série, comme la Cisitalia 202, les Maserati 3500 GT Spyder et Maserati Mexico, sans jamais renoncer à la création de magnifiques variantes de carrosseries d'autres modèles ....





Durant les années 1960, nombreux étaient les constructeurs étrangers qui venaient demander une collaboration pour créer une carrosserie « à l'italienne ». La Carrosserie Vignale acceptait avec parcimonie tant son activité italienne l'occupait, ce fut notamment le cas avec De Tomaso, BMW, Triumph, Tatra ou NSU. Plus tard Vignale va aussi collaborer avec d'autres marques comme Aston Martin, Corvette, Jensen, Opel ou aussi Volvo ....





En 1969, Alfredo Vignale qui n'avait pas d'héritiers, cède ses bureaux de design et son usine de fabrication à Alejandro de Tomaso qui incorpore Vignale dans Ghia qu'il détenait déjà. Ghia réalisait les mêmes activités que Vignale, mais avait établi une relation privilégiée avec Ford depuis des décennies et lorsque Ford USA chercha à créer un bureau de style en Europe pour sa filiale allemande, en janvier 1973, le géant de Détroit reprendra la carrosserie Ghia et en fera son laboratoire de recherche de style Ford-Vignale ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Vignale
© - YouTube © - Conceptcar



La Fiat 8 V Coupé Vignale de 1953 ...



La Ferrari 212 Export Vignale Coupé de 1951 ...





JPBlogAuto

lundi 5 mars 2012

Tatra Tatraplan - 1952



TATRA TATRAPLAN ….







Après la première guerre mondiale et suite la disparition de l’empire austro-hongrois, la fabrique nationale d’automobiles change elle aussi de nationalité et devient « Tatra » . A la tête de « Tatra » un technicien visionnaire Hans Ledwinka va développer des voitures très innovantes (châssis-poutre, roues indépendantes, freins sur les quatre roues, différentiel fixe, carburateur double corps, moteurs à deux cylindres refroidis par air, chauffage de l’habitacle, etc …) qui présentaient un raffinement inhabituel à l’époque permettant à « Tatra » d’acquérir la célébrité en Europe . Après la seconde guerre mondiale, « Tatra » fut nationalisé par le gouvernement et l’activité basculera petit à petit principalement sur la construction de véhicules industriels . La gamme des voitures ne va plus se limiter au fil du temps que sur quelques rares modèles ….



Le célèbre Ferdinand Porsche a travaillé chez Steyr, un constructeur automobile autrichien, aux côtés de Hans Ledwinka, né en Moravie en 1878, région orientale de la République tchèque et qui faisait à l'époque partie de l'Empire austro-hongrois . Déjà en 1897, le jeune et talentueux Ledwinka avait collaboré à la mise au point de la Präsident, première voiture automobile de la compagnie Nesselsdorf qui devient, en 1919, la compagnie Tatra (du nom des montagnes les plus élevées des Carpates) . En 1922, Ledwinka travaille à la création d'une petite voiture économique, la Tatra Type 11 . Lancée en 1923, la Tatra Tatraplan est montée sur un châssis à tunnel central et suspensions indépendantes, propulsée par un bi-cylindre à plat de 1,1 litre refroidi à l'air . C'est d'ailleurs à bord d'une Tatraplan que se déplace en campagne politique un jeune et ambitieux politicien autrichien du nom de Adolf Hitler . La ressemblance troublante, tant esthétique que mécanique, entre la Volkswagen Coccinelle et la Tatra Tatraplan se traduit par une poursuite pour vol de brevet déposé par Tatra contre Volkswagen et le Dr Porsche . Mais nous sommes déjà en 1939 et l'Europe s'enflamme sous la poussée du IIIe Reich et la poursuite de Tatra disparaît dans la tourmente ….



Après guerre, la Tatra 600 est une grande berline familiale fabriquée entre 1947 et 1952 par le constructeur automobile tchécoslovaque . Plutôt connue sous le nom de Tatra Tatraplan, cette impressionnante et très étonnante limousine est sans aucun doute l’une des voitures les plus singulières de son époque . À la fin des années 1930, la réputation de Tatra n’est plus à faire avec ses carrosserie dictée par l’aérodynamique et son moteur arrière qui sont les marques de fabrique du constructeur, et la 97 fabriquée entre 1937 et 1938 n’échappe pas à cette règle . Après la guerre, Tatra veut réinscrire cette voiture à son catalogue, mais sous une forme différente . Deux prototypes « Tatra 107 » roulent en décembre 1946 et en mars 1947, avec un moteur de 1750 cm³ . Un troisième, plus proche de la série, est testé en mai 1947 . Mais, le modèle définitif, nommé Tatra 600 dont le nom officiel est Tatra Tatraplan, en référence à la planification de l’économie en vigueur dans les pays socialistes à l’époque, est présentée au Salon de Prague en Octobre 1947 . Comme ses ancêtres, elle est équipée d’une carrosserie monocoque en acier, et d’un châssis à poutre centrale ....



Sur l’insolite Tatra Tatraplan, l'aérodynamique poussée que procure la ligne profilée permet à cette voiture de 1 510 kg et de plus de 5 mètres de long de friser les 170 km/h, une vitesse vraiment inhabituelle pour l’époque . Elle adopte des solutions techniques encore dans le coup de nos jours comme le plancher double qui cache les canalisations et les fils électriques, jugés "impeccables" . Les freins avant et arrière sont à tambours et les suspensions avant et arrière sont indépendantes . Le moteur et la boîte de vitesses sont montés sur l'arrière de la voiture en position de porte à faut . L’habitacle intérieur est soigné avec un tableau de bord peint de la même couleur que la carrosserie qui de plus est pourvu de multiples conteurs et jauge assez peu courant sur les voitures de cet âge . On y trouve aussi des moquettes épaisses et des sièges en cuir qui peuvent accueillir confortablement cinq personnes adultes avec leur bagages . La radio et le chauffage sont bien présents et le levier de changement de vitesses est placé derrière le volant sur la colonne de direction . Au final, la Tatra Tatraplan est assez cossue et très confortable ....



Pour ce qui est de la mécanique, l’insolite Tatra Tatraplan est pourvue d’un V 8 refroidi à l’air d’une cylindrée de 2,5 litres développant 105 chevaux, le refroidissement se faisant par deux turbines logées de part et d'autre du moteur . L’alimentation est assurée par quatre carburateurs Solex . La transmission est de type propulsion, avec une boîte de vitesse manuelle à 4 rapports synchronisés . Tatra est toujours en activité et est situé dans la ville de Koprivnice dans l'ancienne Tchécoslovaquie, aujourd'hui la République tchèque . La dernière Tatra Tatraplan, le modèle T 700, sort des usines en 1998, mettant fin à 100 ans de construction automobile . Mais la marque subsiste encore et figure fièrement sur les camions qui sillonnent l'Europe et affrontent avec un succès remarquable les sables redoutables du rallye Paris-Dakar . De nos jours, c’est devenu un modèle Vintage classic peu courant et assez recherché ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Boxer
  • Cylindrée : 2.5 Litres
  • Puissance : 105 chevaux
  • Vitesse : 170 km/h
  • Poids : 1510 kg






La « Tatra Tatraplan », c'est ça ...



La « Tatra Tatraplan », c'est ça ...





JPBlogAuto

samedi 3 mars 2012

Les étonnantes Vintage Classic #4



Les GT Supercars
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les étonnantes Vintage Classic
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les engins divers insolites
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les anciennes oubliées
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
La signalétique des marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Toutes les marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)




tatra00.jpg toyota-celica-00.jpg toyota00.jpg
triumph00.jpg uni00.jpg volvo00.jpg

volvo-p1800-00.jpg volvo-480gt-00.jpg vwsp2-00.jpg

vwsirocco00.jpg vw-golf00.jpg






Les GT Supercars
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les étonnantes Vintage Classic
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les engins divers insolites
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les anciennes oubliées
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
La signalétique des marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Toutes les marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)




JPBlogAuto

- page 1 de 3