@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Tesla

Fil des billets

vendredi 14 décembre 2018

Porsche Taycan - 2018











On ne présente plus la marque d'automobiles Porsche fondée en 1931 et basée en Allemagne à Leipzig et à Zuffenhausen. Porsche est le constructeur le plus rentable de l'histoire de l'industrie automobile qui pourtant est quasiment spécialisé que dans la voiture de sport. Porsche possède un service engineering indépendant très performant qui a fourni des études pour de très nombreuses marques comme par exemple Studebaker, RUF, Seat, Daewoo, Mercedes, Peugeot, Lada, Audi, Volkswagen, Subaru ou même Harley-Davidson ....





Ce puissant service d'engineering du constructeur de Stuttgart s'est donc déjà largement distingué pour la conception d'une longue lignée de sportives de la marque. Mais désormais, il compte bien être à la pointe dans le domaine de la sportive électrique, pour ne pas se faire ravir ce segment de marché par de nouveaux venus comme Tesla, Rimac ou la marque du groupe Volvo, Polestar. Plusieurs essais de motorisations électriques ont déjà été réalisées mais uniquement en hybrides sur la Panaméra, le Cayenne ou la 918 Spyder, mais maintenant Porsche sort le grand jeu en lançant sa toute première voiture 100% électrique baptisée Porsche Taycan ....





La Porsche Taycan est une berline électrique sportive qui sera commercialisée par le constructeur automobile allemand à partir de 2019. C'est le premier modèle 100% électrique du constructeur dévoilé le 10 juin 2018 à l'occasion des festivités du 70e anniversaire de la marque dont le nom signifie d'après Porsche « jeune cheval fougueux ». Avec la Taycan, Porsche joue donc sa crédibilité sur ce nouveau créneau des véhicules sportifs tout électriques. Pour Porsche, le futur est résolument électrique. L'entreprise annonce qu’elle veut passer à l'électromobilité avant tous les autres constructeurs automobiles allemands. Concrètement, d'ici 2025, la moitié des Porsche vendues aura une unité d'entraînement électrique ....





Certains puristes et passionnés de la marque pourraient s'inquiéter et pourtant la Porsche Taycan sera bel et bien une vraie Porsche annonce Stefan Weckbach, le responsable en chef du développement de la première voiture électrique du constructeur allemand. Dans une interview, l’ingénieur allemand s’est confié plus en détail sur l'expérience qu'offrira la future berline électrique à ses occupants : "Elle se conduit et se comporte comme une Porsche et ressemble en tout point de vue à une Porsche." a t-il annoncé. Les ambitions pour la Porsche Taycan sont quant à elles déjà grandes, puisque la firme allemande compte en vendre 20.000 unités par an. À titre de comparaison, cela équivaut aux deux tiers des chiffres de ventes actuels de la best-seller Porsche 911 ....





Pour alimenter la motorisation, cette Porsche Taycan disposera de batteries offrant un niveau de puissance de 270 watts par kilo et fonctionnant en 800 volts. Concrètement, il s’agit d’accumulateurs de très haut vol au lithium-ion lui permettant de disposer d'une autonomie de 500 kilomètres. La batterie, de 300 kg, est constituée de 200 cellules fonctionnant sous 4 volts pour une tension de fonctionnement général de 800 volts. Pourquoi une telle puissance ? Pour pouvoir rouler plus longtemps et réduire le plus possible la durée de charge des batteries. Ainsi, la Taycan devrait pouvoir rouler 500 kilomètres. Pour booster l’autonomie, Porsche annonce une recharge à 80% en seulement un quart d’heure ....





L'habitacle intérieur de la superbe Porsche Taycan a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails comme il se doit sur ce genre de véhicules. Le design des sièges et de la planche de bord du Taycan donnent une impression de grande simplicité futuriste, mais pourtant la voiture embarque de nombreuses technologies avant-gardistes. Le tableau de bord est incurvé, incliné et séparé de la planche de bord. Il peut être personnalisé à loisir. Il affiche cinq cadrans virtuels au design caractéristique de Porsche en technologie OLED, qui correspondent à différentes catégories de fonctions : énergie, Porsche Connect, performance, navigation et Sport Chrono, donnant un avant-goût de la conduite de demain. L’alliance intelligente du réel et du virtuel pour une conduite intuitive, rapide et sans distraction ....





Pour la motorisation, la Porsche Taycan est équipée de deux moteurs synchrones à aimant permanent, développés en interne par les ingénieurs Porsche, qui produisent une puissance cumulée de 600 chevaux ou 440 kW, des performances habituelles pour le constructeur de Stuttgart, qui ne dépayseront pas les aficionados de la marque. Ces deux moteurs électriques sont disposés astucieusement un sur chaque essieu. La batterie lithium-ion, à la pointe de la technologie, est logée dans le plancher du véhicule et s’étend d’un essieu à l’autre. Les masses sont ainsi réparties uniformément sur toute la longueur de l’empattement, pour un équilibre idéal. En outre, le centre de gravité du véhicule dans son ensemble est extrêmement bas. Ces deux facteurs augmentent encore les performances de la voiture et la sensation de conduire une véritable voiture de sport. Tout ceci permet à la Taycan d'atteindre les 100 km/h en 3,5 secondes, et les 200 km/h en 12 secondes ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Électrique
  • Moteur : 2 moteurs synchrones à aimant permanent
  • Batterie : Lithium-ion de 200 cellules
  • Puissance : 600 chevaux ou 440 kW
  • Voltage : 800 volts
  • Autonomie : environ 500 km/h
  • Performances : les 100 km/h en 3,5 secondes, et les 200 km/h en 12 secondes



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Porsche - © Futura - © Motor1




La superbe Porsche Taycan - 2018 ...








JPBlogAuto

vendredi 8 juillet 2011

Zap Alias - 2009



ZAP ALIAS ….







Décidément, les Etats-Unis sont le pays qui voit se multiplier les constructeurs sensibles à l’écologie et à la préservation de l’environnement . Après les constructeurs connus dans ce domaine comme Fisker et Tesla, on découvre maintenant un nouvel artisan « ZAP » (Zero Air Pollution) qui s’est spécialisé dans le développement de nouvelles technologies économes en énergie, y comprit les systèmes de gaz, l’hydrogène, l’électrique, les piles à combustible, l’éthanol, l’hybride et d’autres systèmes écoénergétiques . Depuis 1994, ils ont livré plus de 100.000 véhicules dans plus de 75 pays . Le constructeur veut aller rapidement de lavant avec l’ancien PDG de Lotus Engineering et actuel président du développement et propose donc un tout nouveau modèle électrique la Zap Alias ….



La Zap Alias est un engin étrange et insolite tant au niveau technique qu’au niveau de son design . La firme qui proposait jusqu’alors uniquement des scooters et autres véhicules électriques construit depuis l’été 2009 cette toute nouvelle sportive à 3 roues vraiment inhabituelle . Son modèle traction avant à 3 roues (2 à l’avant et 1 à l’arrière) est en fait un mélange d’auto et de moto (un peu comme le Bombardier Can-Am Spyder mais avec une cabine fermée) . Conjointement inventée par une équipe Européenne et des ingénieurs Américains, l’engin force le respect . C’est une œuvre d’art avec ses courbes, ses formes et ses avancées technologiques . La marque dispose d’un réseau de concessionnaires pour ses véhicules électriques aux Etats-Unis pour répondre à la demande grandissante actuelle . De plus le CEO Steve Schneider, vient tout juste d’annoncer que Zap venait de lever 25 millions de dollars en financement auprès de Cathaya Capital LP pour introduire ses véhicules électriques en Chine . Pour ce projet, le constructeur s’est associé à Youngman Automotive Group, l’un des plus grands fabricants d’autobus chinois qui assemblera en Chine la Zap Alias pour en limiter les coûts de revient ….



Avec ce partenariat, la Zap Alias devient le premier véhicule GT électrique haute performance à être assemblé en Chine . Cette nouvelle sportive électrique à 3 roues et deux places bénéficie d'une partie significative des technologies que Lotus Engineering a déjà développées pour le SUV électrique comprenant les batteries Lithium-ion polymère et le moyeu des moteurs-roues . Malgré son look plus que futuriste, l’engin sera comme la Campagna T-Rex homologué en tant que motocyclette . Toutefois, cette GT insolite est plus sécuritaire qu’une motocyclette traditionnelle grâce notamment à ses ceintures de sécurité, son châssis déformable en cas de collision ou ses barres de protection (roll-bar) . L’habitacle bien que soigné est assez minimaliste et seuls les équipements et contrôles indispensables au bon fonctionnement de la Zap Alias sont montés de série . Cependant par le biais des options il est possible de personnaliser un peu plus son engin ....



Pour ce qui est de la technique embarquée, la Zap Alias est donc animée par deux blocs électriques placés dans chaque roue . Ces deux pièces maitresses du véhicule développent quelques 321 chevaux (240 kW) au total pour 756 nm de couple. Ce couple exceptionnel est uniquement disponible sur des technologies électriques . Les performances sont assez impressionantes avec le 0 à 100 km/h qui est ainsi accompli en 5,7 secondes, pour atteindre la vitesse maximum de 251 km/h . L’autonomie est plus qu’acceptable pour de telles performances avec 160 km environ . Son énergie provient de batteries lithium-ion polymères provenant directement des technologies Lotus . La recharge peut se faire facilement via une prise secteur classique de 110 ou 220 Volts . De plus, afin de diminuer significativement le temps de charge, le constructeur étudie diverses options, dont la mise au point d’un chargeur ultra rapide et l’intégration d’un générateur hybride plus performant . Pour finir, le prix de la Zap Alias devrait avoisiner les 25000 euros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 2 électriques
  • Disposition : 1 moteur dans chaque roues
  • Puissance : 321 chevaux (240 kW)
  • Couple : 756 Nm
  • Vitesse : 251 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 5’’7
  • Autonomie : 160 km






La « Zap Alias », c'est ça ...



La « Zap Alias », c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 10 juin 2011

Tesla Model S - 2010



TESLA MODEL S ….







En 2003, à San Carlos en Californie, une équipe pointue d’ingénieurs précurseurs entreprend de créer la première véritable voiture électrique . Ils installent leur entreprise dans la fameuse "Silicon Valley" avec comme leader spirituel le célèbre physicien « Nikola Tesla » l’inventeur du moteur électrique asynchrone . Cinq longues années d’études, de recherches, de développements et de mises au point seront nécessaire avant que la jeune marque « Tesla Motors Inc » puisse enfin présenter en 2008 son tout premier modèle, un roadster sportif 100% électrique . Après le Roadster, Tesla dévoile un nouveau modèle électrique destiné à tous les membres de la famille . Avec son tout nouveau concept Tesla Model S, le constructeur veut en effet offrir une berline électrique plus polyvalente et plus accessible pour 2011 ….



La précédente Tesla roadster n'était pas une voiture originale puisqu’elle se basait sur la Lotus Elise, ce qui avait imposé de nombreux compromis dans son développement . Mais avec ce nouveau modèle, on a vraiment droit à une auto 100 % originale car seul son nom ne l'est pas . Elle s'appelle Tesla Model S, peut-être parce que la PME californienne veut concurrencer Mercedes . Mais tout le reste l'est, du châssis à la carrosserie, les ingénieurs sont partis d'une feuille blanche . Le résultat est cette élégante berline 5 places à hayon (chose rare pour une américaine), avec une conception intelligente, puisque le pack de batteries est dans le plancher . Esthétiquement, ce nouveau concept Tesla est plutôt réussi . La fluidité des lignes, la pureté de ses galbes aguicheurs en séduiront plus d’un . La belle se démarque par ses rétroviseurs pointus, ses poignées de portes intégrées, son immense toit en verre, sa calandre et ses feux assombris et bien sur par ses grosses jantes en forme d’hélices de 21 pouces . A première vue, on pourrait presque y voir de faux airs de Jaguar XF mais cette Tesla Model S veut être plus qu’une « simple » et belle berline sportive, elle veut être économique ….



Même si le designer de la Tesla Model S n'a pas pris de gros risque, force est de constater que le dessin de l'auto est réussi et donc qu’elle plaira à la majorité . Malgré ses faux airs de grosse Hyundai ou Mitsubishi, c'est bien une Tesla, et elle n'existera avec aucune autre motorisation qu'électrique . De la part d'une marque qui voudrait incarner l'avenir, nous aurions apprécié des lignes plus audacieuses, mais c'est donc par sa technique que l'auto va se démarquer . Pour cela, elle utilise la même technologie que la précédente Roadster, des batteries Lithium-ion . Cependant, ces dernières ont été améliorées avec une meilleure densité énergétique (8000 cellules, soit 2000 de plus que pour le Roadster) . Dixit Tesla, cela devrait autoriser une autonomie de 260 km . De plus, des batteries supplémentaires seront disponibles en option afin d’augmenter ses capacités à 480 km . La voiture sera équipée en standard d'un chargeur multi-tension, capable d'accepter le 110, le 220 ou le 440 volts . Sur la Tesla Model S, les batteries sont rechargeables en 45 minutes et il devient donc possible de faire le plein le temps d'un repas ....



Malgré l’adoption d’une carrosserie en aluminium, la Tesla Model S n’a pu descendre sous la barre des 1800 kg à cause de poids des batteries (550 kg tout de même). Néanmoins, les performances annoncées par le constructeur sont plutôt intéressantes . Le 0 à 100 km/h serait abattu en moins de 6 secondes tandis que la vitesse maximale est limitée électroniquement à 200 km/h . La marque américaine ne semble pas encore satisfaite puisqu’elle annonce d’ores et déjà qu’une version plus sportive verra le jour . En attendant cette version plus sportive, on peut déjà remarquer des freins Brembo et des pneus Yokohama (de 21 pouces) sur l’actuelle version . Comme pour le Roadster, nous avons affaire à un modèle Plug-in, et on peut donc espérer recharger plus de 50 % des batteries en seulement quelques dizaines de minutes grâce à la technologie Lithium-ion . A l’intérieur, l’habitacle s’équipe d’un énorme écran de 17 pouces et d’une connexion 3G . Le gouvernement américain a annoncé qu'il voulait soutenir la voiture électrique, il pourrait donc accorder à la firme un prêt spécial à taux préférentiel de 350 millions de dollars pour produire sa Tesla Model S ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 100 % électrique
  • Batteries : Lithium-ion
  • Autonomie : 260 ou 480 km
  • Charge : 45 minutes
  • Vitesse : 200 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 5’’8






La « Tesla Model S », c'est ça ...



La « Tesla Model S », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 3