@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 29 mai 2015

Messerschmitt KR 200 - 1955







Messerschmitt00.jpg



Le Messerschmitt KR200 ou Kabinenroller (scooter à cabine), était un véhicule tricycle biplace en tandem conçu par l'ingénieur aéronautique Fritz Fend et produit dans l'usine du constructeur aéronautique allemand Messerschmitt. En fait, tout a commencé dés 1948, lorsqu'il commercialise un microcar destiné aux mutilés de guerre et aux handicapés, c'était une première petite voiturette à une place et à trois roues qui est baptisée Flitzer fabriquée artisanalement à Rosenheim ….





Fritz Fend avait travaillé pendant la guerre sur le premier chasseur à réaction Messerschmitt Me 262 en tant qu'ingénieur. Grâce à son ancien patron, le professeur Willy Messerschmitt qui intercède en sa faveur, Fritz peut utiliser les hangars vides de la société car ils sont désaffectés après la guerre. Willy Messerschmitt était un partisan fanatique de la construction légère et sa devise était : « tout ce qui ne casse pas est surdimensionné ! » Dés 1953 une première petite série sera fabriquée sous le nom de Messerschmitt KR 175 car les engins sont motorisés par un petit moteur de 175 cm3 ….





Au printemps 1955, ce fut le tour du Messerschmitt KR 200 de voir le jour. Les ventes de cette année-là atteignirent 12 000 véhicules pour un prix unitaire de 2.500 marks. Le bruit qui courait selon lequel le Kabinenroller comportait des éléments du fameux chasseur Me 109, fut un vrai coup de pub. En fait, sa forme aérodynamique, l'accès à bord par basculement de la verrière en plexiglas, la disposition biplace en tandem et la recherche de légèreté sont en effet des points communs avec un avion ce qui renforçait cette rumeur ....





Très rapidement le Messerschmitt KR 200 fut amélioré et équipé d'un embrayage au pied et d'une marche arrière. En l'espace de 24 heures, il établit pas moins de 25 records du monde sur la piste du fameux circuit d'Hockenheim ou équipé d'un moteur de 13 chevaux, il poussait des pointes à 130 km/h. Un peu plus tard, quelques dernières améliorations seront aussi ajoutées comme une voie avant plus large et aussi la partie avant du véhicule qui s’ouvre désormais pour accueillir un petit coffre à bagages plutôt minimaliste ....





Avec cette première version standard au toit à bulle de plexiglas, la gamme du Messerschmitt KR 200 s’élargit ensuite avec un roadster KR 201 équipé d’un tout petit saute-vent et un cabriolet plus luxueux avec une carrosserie deux tons, un intérieur plus raffiné et quelques chromes en plus. Il est à noter que sur la version sport le cockpit ne bascule pas sur le côté et il faut tout simplement enjamber pour monter à bord. Plus de pare brise ni de toit mais seulement un petit saute vent en Plexiglas et une toile pour recouvrir l'habitacle ....





En janvier 1957, Messerschmitt abandonne toutes les activités non reliées à l'aéronautique pour pouvoir bénéficier des aides gouvernementales destinées à soutenir la reconstruction d'une industrie aéronautique en Allemagne. Mais la nouvelle société Fahrzeug und Maschinenbau Regensburg (FMR) reprend la production de l'engin qui continue toutefois de se faire sous le label Messerschmitt KR 200 et ceci jusqu'à la fin de la production ....





La production du Messerschmitt KR200 va fortement diminuer au début des années 60 pour définitivement s'arrêter en 1964 car le temps n’est plus aux voiturettes. La carrière de cet engin insolite s’arrête pour cause de non-rentabilité après un très beau succès avec environ 50.000 exemplaires fabriqués. Ce succès témoignait d'une certaine réalité économique d’une Allemagne en pleine reconstruction qui avait misé sur les voiturettes défiscalisées. En janvier 2010, une Messerschmitt KR200 de 1956 s’est vue adjugée lors d’une vente aux enchères à Scottsdale dans l’Arizona à 44.000 dollars soit environ 30.800 €uros ....





Pour ce qui est de la mécanique du Messerschmitt KR200, le concepteur Fritz Fend a fait preuve d'imagination en utilisant un Moteur Fichtel & Sachs monocylindre deux temps d'une cylindrée de 191cm³ qui développe 10.2 chevaux à 5250 tr/min utilisable dans les deux sens de rotation du vilebrequin. L'alimentation est assurée par un carburateur de marque Bing et le refroidissement s’effectue par air forcé au moyen d'une soufflante. La lubrification se fait par un mélange d'huile au proportion de 1/25. La transmission est un système primaire par chaîne avec une boite de quatre vitesses avant ou arrière en fonction de la rotation du moteur de type séquentielle mais non synchronisée ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Mélange Essence-huile
  • Moteur : Fichtel & Sachs monocylindre deux temps
  • Cylindrée : 191cm³
  • Puissance : 10.2 chevaux à 5250 tr/min
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 4 vitesses séquentielle non synchronisée



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Messerschmitt




Le Messerschmitt KR 200 de 1955 ...



Le Messerschmitt KR 200 de 1955 ...








JPBlogAuto

vendredi 22 mai 2015

Ferrari 410 Superamerica Ghia - 1956







ghia410-00.jpg



Au début des années 50, la grosse majorité de tous le personnel technique de Ferrari est employé à la construction des voitures de course mais une partie des ingénieurs de la marque travaille sur des véhicules de luxe produits à l’unité avec une cadence très faible de moins d’un véhicule par mois. En fait, Ie Commandatore avait mis sur pied une division dédiée aux commandes spéciales pour les États-Unis, avec des coupés aux caractéristiques spécifiques, les Ferrari SuperAmerica étaient nées. La plupart du temps, le design et les carrosseries sont confiés à des officines spécialisées comme Boano, Touring, Ghia ou Pininfarina ….


ghia410-01.jpg


L'existence de cette Ferrari 410 Superamerica Ghia mythique a commencé en mars 1955. Cette année la, Robert C.Wilke, un richissime entrepreneur hors-pair, amateur de voitures rapides bien connu par son sponsoring généreux des compétitions Indy 500, conscient d'être hors-norme et menant la vie de château dans le Wisconsin en avait fait la commande directe à Enzo Ferrari en personne. Désirant posséder une Ferrari hors-pair et hors-norme pour compléter sa collection de Ferrari, il voulait customiser une Ferrari 410 SuperAmerica pour en faire une Ferrari unique rien que pour lui ….


ghia410-02.jpg


Enzo Ferrari et Robert C.Wilke sont fait pour s'entendre, ils sont partis de rien, ils vivent le quotidien quelles que soient les circonstances, sans faillir, avec la même constance, à la pointe du combat, sachant remonter leurs manches, s'il le faut même le dimanche, ils se battent pour gagner c'est ça leur honneur, c'est ça leur loi, être patron d'entreprise. Wilke est subjugué par Enzo, qui lui est subjugué par les millions de Wilke. Au final, ils décident de prendre un châssis avec moteur/boîte/et trains roulants d'une Ferrari 410 qu'ils confient à Ghia pour créer une voiture de rêve, la Ferrari 410 Superamerica Ghia est ainsi née ....


ghia410-03.jpg


La voiture est très imposante avec un empattement qui a été porté à 2.800 mm, les voies avant et arrière sont respectivement de 1.455 mm et 1.450 mm. C'est un coupé vraiment unique carrossé par Ghia avec un style assez extravagant. Au premier regard, cette Ferrari semble être un amalgame un peu bizarre des concepts stylistiques de 1950 mais un examen plus approfondi révèle l'existence d'une conception beaucoup plus complexe, basée sur la combinaison de plusieurs éléments différents intégrés dans un seul ensemble ....


ghia410-04.jpg


Le design extravagant de cette Ferrari 410 Superamerica Ghia est l’œuvre de Giovanni Savonuzzi designer chez Ghia. Mais les puristes et les passionnés de la marque crièrent au scandale en découvrant cette carrosserie pas très élégante au style totalement inappropriée à leur goût pour une Ferrari. La calandre surdimensionnée est l’œuvre de Mario Buono, toute la partie avant n'est pas sans rappeler la Dual-Ghia et les ailes avant ressemblent étroitement à ceux du prototype à turbine de Ghia de 1955. La carrosserie est en aluminium formé à la main avec de nombreuses et complexes courbes composées qui représentaient le défi le plus difficile à réaliser. Ces mêmes lignes fluides en lame de couteau sont apparues plus tard sur la Chrysler Ghia Dart de 1957 ....


ghia410-05.jpg


La Ferrari 410 Superamerica Ghia est construite sur une version modifiée d'un châssis de production, le cadre tubulaire/plate-forme en aluminium conserve les ressorts hélicoïdaux de suspension avant de la 410, ainsi que l'essieu arrière fixé en direct par des entretoises de support latéraux et des ressorts semi-elliptiques. Les freins à tambour aux 4 roues utilisés à l'origine sur la 410 ont été remplacées à l'avant par des freins à disque plus puissant, tandis que les roues à rayons Boranni de 16 pouces sont montées avec des pneus d'origine course Engelbert ....


ghia410-06.jpg


Bien que le tableau de bord, très kitch et blingbling, ressemble à quelque chose issu d'un casino de Las Vegas, la massive platine centrale chromé abrite divers contrôles complexes pour le chauffage, la pompe à carburant électrique, le témoin de parking et celui des phares. L'instrumentation comprend la température et la pression d'huile, un indicateur de température d'eau, une horloge, un compteur de vitesse gradué jusque 180mph, et un compte-tours indiquant 8000 t/mn maxi. Un assez grand volant a été utilisé pour aider à contrôler la direction non assistée ....


ghia410-07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Ferrari 410 Superamerica Ghia, les ingénieurs de la firme ont la aussi fait preuve d'imagination en utilisant un 5.1 litre SOHC V-12 de 340 chevaux, une conception d'Aurelio Lampredi sur base d'un moteur 4.5 litres Ferrari modifié pour une utilisation urbaine mais réalésé à 4,9 litres. Fidèle à son héritage de course, le moteur a des têtes de cylindres hémisphériques, deux distributeurs et deux bobines et les deux pompes mécaniques sont assistées aux reprises par une pompe auxiliaire électrique pour alimenter un double-trio de carburateurs Weber 40 DCF. Les arbres à cames sont entraînés par une chaîne à rouleaux triple, le bloc et le carter sont moulés en alliage léger et utilisent des inserts en acier. La transmission à 4 vitesses est accouplée au moteur via un embrayage mécanique triple disque. La voiture ne pesant environ que 1200 kg, la vitesse maxi annoncée est de 260 km/heure ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : SOHC V-12
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 5100 cm3
  • Puissance : 340 chevaux à 8000 tr/m
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 4 vitesses manuelle



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Forza Rossa




La Ferrari 410 Superamerica Ghia de 1956 ...



La Ferrari 410 Superamerica Ghia de 1956 ...








JPBlogAuto

jeudi 7 mai 2015

Saturn Templeton - 1950








saturn00.jpg




A la fin de la seconde guerre mondiale de très nombreux GI de retour au pays rêvent des attachants petits roadsters de sport à deux places qu'ils ont découvert en Europe, mais aucun constructeur américain ne propose un tel véhicule capable de satisfaire ce besoin. Ce nouvel engouement a contribué à donner naissance à une nouvelle ère d'automobiles de sport personnalisées. C'est alors qu'à la fin des années quarante et au début des années cinquante de nombreux petits constructeurs indépendants naissent afin de répondre à cette nouvelle demande ….


saturn01.jpg


Un de ces nouveaux petits constructeurs indépendant était Lloyd Templeton qui avec l'aide de ses deux fils Don et Bob se lance courageusement dans cette aventure en montant une petite société spécialisée. Ainsi est né le projet de la Saturn Templeton dont la construction a débuté à l'été 1950 après que Lloyd et ses deux fils aient racheté un châssis et sa carrosserie à un autre de ces fabricants de voiture personnalisée Californien qui avait abandonné son projet devant l'ampleur des travaux que cette construction demandait ….


saturn02.jpg


Ce châssis et sa carrosserie étaient une base de Mercury 1948 mais les travaux à faire pour lui donner une apparence acceptable étaient énormes d'autant plus que Templeton comptait en faire un véhicule sortant de l'ordinaire. Tel un custom radical la carrosserie de la Mercury est entièrement revue et Lloyd et ses fils ont démantelé la base existante avant de passer environ deux ans dans la reconstruction de la Saturn Templeton qu'ils avaient imaginé dans leurs rêves ....


saturn03.jpg


La carrosserie de la Saturn Templeton a été faite entièrement à la main avec 16 feuille d'acier étiré sur un cadre en acier tubulaire. Les ailes arrières ont été faites à partir de quatre ailes de Chevrolet de 1949 fendues en deux et soudées sur le pont arrière. Ce pont arrière provient d'une Hudson et il a été inversé et modifié pour s'adapter à la conception générale. Le capot moteur est démesuré avec ses 2,20 mètres de longueur hors tout. La partie avant a été fabriqué à partir de panneaux d'une Dodge, et le reste étaient en tôle d'acier ....


saturn04.jpg


Les pare chocs de la Saturn Templeton proviennent d'une Pontiac de 1946, et le pare brise est fabriqué à partir de celui d'une Ford des années 30 afin de s'adapter à la largeur de l'auto. Le coffre est un capot de Ford 1936. Les phares sont ceux d'une Studebaker de 1946, et le nez de la grille de calandre provient d'une Dodge de 1946. Le cockpit quant à lui a été conçu à partir d'un avion de tourisme et le tableau de bord est composé de 13 indicateurs et cadrans différents. La voiture mesurait 1,20 mètres de haut à partir du sommet du pare brise, et 5,50 mètres de long ....


saturn05.jpg


La poste de pilotage de la Saturn Templeton est reculé au maximum jusqu'au pont arrière, ce qui rallonge visuellement d'une manière démesurée le capot moteur provenant d'une Chrysler de 1936 à la manière de la voiture du loup des dessins animés de Tex Avery. Finalement la construction de cet engin très étonnant et vraiment insolite qui a débuté à l'été 1950 demandera d'énormes travaux et beaucoup de temps pour s'achever en Juin 1952 ....


saturn06.jpg


La Saturn Templeton devient assez vite une célébrité qui apparait dans des campagnes publicitaires mais qui est également empruntée pour des campagnes électorales. Elle est exposée au début des fifties au National Car Show et aussi au Pan-Pacific Auditorium en Californie et à Hollywood. Elle sera aussi exposé au New York Auto Show, elle elle servira également à porter Miss America dans sa tournée promotionnelle. Elle devait apparaître dans un film dans lequel l'acteur Bop Hope devait jouer, mais ce projet ne verra pas le jour ....


saturn07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Saturn Templeton, le père et les deux fils ont la aussi fait preuve d'imagination en utilisant un classique V8 Flathead Mercury préparé quand même avec des pièces perfos d'une cylindrée de 7,3 litres qui développait 210 chevaux à 5000 tours minute accouplé à une boite 3 vitesse manuelle inusable et indestructible reliée à un pont Columbia. Elle dépasse alors les 100 mph soit environ 160 km/h ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence ou alcool
  • Moteur : V8 Flathead Mercury
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 7.351 cm3
  • Puissance : 210 chevaux à 5.000 tr/m
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 3 vitesses manuelle




saturn08.jpg

saturn09.jpg


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © KustomKruzin






JPBlogAuto

- page 1 de 44