@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Vintage

Fil des billets

vendredi 9 mars 2018

Bugatti Type 57SC Atlantic - 1936











En marge du salon parisien Rétromobile de Février 2018, la chaîne d'hôtels Peninsula a procédé à la remise des prix du «Best of the Best Award» lors d'un dîner dans le cadre privé à Paris. Ce prix, instauré en 2015, représente la plus haute distinction en matière de véhicules de collection. C'est un peu le concours des concours, un genre de superfinale. Le principe de ce trophée considéré comme la plus haute distinction en matière de véhicules de collection est de départager les véhicules qui ont obtenu un Best of Show au cours de l'année écoulée dans l'un des principaux concours d'élégance de la planète. Cette année, la superfinale voyait s'affronter huit véhicules primés en 2017. C'est ainsi que le jury composé de sommités du monde de l'automobile a eu à départager des fleurons de la carrosserie française, italienne et anglaise ....





Les véhicules en lice étaient tous des merveilles :

  • Alfa Romeo 8C 2900B Spider de 1939 produite par Touring et Best of Show au concours d'Amelia Island
  • Ferrari 212 Export Cabriolet de 1951 exécutée par Vignale et primée lors du Cavallino Classic
  • Alfa Romeo Giulietta Sprint Speciale Prototipo de 1957 Bertone primée au Concorso d'Eleganza Villa d'Este
  • Lancia Astura Aerodinamica Coupé de 1933/35 signée Castagna et récompensée au Concours of Elegance Hampton Court Palace
  • Ferrari 250 GT Cabriolet de 1957 Pinin Farina récompensée lors du Goodwood Cartier Style et Luxe Concours d'Elegance
  • Mercedes-Benz S Roadster de 1929 signée Barker et Best of Show l'an dernier à Pebble Beach
  • ATS 2500 GTS Coupé de 1964 dessinée par Franco Scaglione et primée à The Quail Motorsports Gathering
  • Bugatti Type 57 SC Coupé Atlantic de 1936 conçue par Jean Bugatti et récemment auréolée du Chantilly Arts & Elégance Richard Mille ....






Sans grand suspense, le jury a décerné la superfinale des Best of Show à la Bugatti 57 Atlantic appartenant à Peter et Mullin. C’est l’une des distinctions automobiles les plus convoitées car ce prix est devenu un événement incontournable désignant la voiture de collection la plus exceptionnelle. Pour beaucoup d'amateurs éclairés et de collectionneurs passionnés, ce coupé aérodynamique dessiné par Jean Bugatti est considéré comme la plus belle voiture au monde mais aussi comme la toute première véritable « supercar ». Le véhicule a été conçu à l’apogée de l’Art déco par Jean Bugatti, fils d’Ettore Bugatti le créateur de la marque. Jean a basé la voiture sur son autre design, le concept Aérolithe 1935, célèbre pour ses rivets externes, de peur que les composantes en alliage de magnésium ne prennent feu. Jean conserva ce rivetage unique sur la carrosserie tout en aluminium de cette superbe Atlantic ....





Julius Kruta, responsable de la tradition chez Bugatti précise : « La Bugatti Type 57SC Atlantic est un véritable joyau du circuit automobile. Cette voiture a été la pièce maîtresse de Jean Bugatti, avec ses lignes élégantes et captivantes, en plus d’une performance record pour l’époque. Aujourd’hui, elle reste l’expression ultime de l’héritage Bugatti: une puissance inégalée et un design de toute beauté. » Ce modèle (numéro de châssis 57374), a été le premier Type 57 Atlantic construit, et il est le seul « Aéro Coupé » restant, une désignation donnée aux deux premières voitures qui étaient très similaires à l’Aérolithe sur le plan mécanique. La voiture a été livrée en 1936 au britannique Nathaniel Mayer Victor Rothschild, troisième Baron Rothschild, et a depuis connu peu d’autres propriétaires au cours de ses 82 années d’histoire ....





Pour cette troisième année, le critère ultime de notation du prix Peninsula Classics Best of the Best a été la qualité et un design sans compromis. Cela a bien sûr rendu le processus de sélection très exigeant pour les candidates en lice. Au final, la Bugatti Type 57 SC Coupé Atlantic de 1936 est sortie victorieuse, avec son design vraiment unique, théâtre d'une somptueuse alliance entre art et technologie. Cette Bugatti lauréate est un des quatre modèles Type 57 Atlantic jamais produits, et dont seulement trois existent encore aujourd'hui. La voiture a été souvent présentée en exposition à l’échelle internationale, et tout récemment au Petersen Automotive Museum, à Los Angeles, dans le cadre de l’exposition « Art of Bugatti » ....





Pour la petite histoire, La Bugatti Type 57 est un des modèles les plus importants dans l’histoire de la marque Bugatti commercialisée de mars 1934 à mai 1940. La Bugatti Type 57 est présentée pour la première fois au mondial de l'automobile de Paris en octobre 1933 et remplace la Bugatti Type 49. Elle utilise un châssis conventionnel de Type 49, mais sa mécanique est plus moderne avec un moteur à 8 cylindres en ligne. Exclusive et chère, habillée de carrosseries élégantes en aluminium et sportives à 2 places, reconnaissable à son radiateur en coupe-vent, la T57SC est sans doute la voiture qui illustre le mieux le concept de « grand tourisme rapide ». La 57SC a une suspension indépendante à l'avant et utilise un compresseur qui fait monter la puissance à 200 chevaux et permet une vitesse de pointe d'environ 210 km/h, incroyable dans les années 30 ....





Pour ce qui est de la mécanique, le moteur huit cylindres en ligne de 3,2 litres monté longitudinalement à l’avant bénéficie d’une version spécifique à double arbre à cames en tête, et d'une alimentation d’essence par un carburateur double-corps Stromberg. Doté d'un compresseur ce moteur délivre une puissance de 200 chevaux à 4500 t/mn. Le moteur forme un bloc avec l'embrayage et la boîte, le tout faisant office d'entretoise de châssis. La boîte manuelle à 4 rapports de série se distingue par une optimisation du poids. Cette voiture est un véritable mythe automobile, considérée par beaucoup comme une auto parfaite et reconnue pour avoir été incroyablement en avance sur son époque. Cela explique donc qu'elle se soit échangée contre une somme folle, variant entre 25 et 30 millions d'euros selon les sources ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 8 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 3257 cc
  • Puissance : 200 ch à 4500 t/mn
  • Transmission : Propulsion avec boite manuelle à 4 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Sylvain Reisser - © Peninsula Classics




La Bugatti Type 57SC Atlantic - 1936 ...








JPBlogAuto

vendredi 2 mars 2018

La Vie de l'Auto Magazine









La Vie de l'Auto est un magazine généraliste français consacré principalement à l'automobile ancienne de collection créé en Septembre 1976 par Daniel Georges dont la rédaction est installée à Fontainebleau dans la Seine et Marne près de Paris. Le directeur de la publication est Alain Georges et le rédacteur en chef Thierry Cohet. Ce magazine est édité et produit par le groupe des Éditions LVA ....


lva32.jpg


La Vie de l'Auto a pour ambition de proposer un lien privilégié regroupant tous les amateurs de voitures de collection. Vendu dans un premier temps lors de sa création uniquement sur abonnement, ce journal au format tabloïd deviendra vite la référence de la voiture de collection. C'est en fait un journal d’informations axé sur les comptes-rendus de manifestations automobiles avec un calendrier complet des rendez-vous à venir, les résultats des ventes aux enchères, des reportages et de très nombreuses petites annonces classées par marques et par régions. Chaque jeudi il est donc possible de retrouver toute l’actualité du monde de l’automobile de collection, c'est le moyen de contact le plus rapide et le plus sûr entre tous les passionnés ....





La Vie de l'Auto est à ses débuts au format 43 X 29 cm sur 12 pages en bichromie avec une parution bimensuelle. On y découvre des articles très bien documentés, des dossiers sur les plus illustres anciennes voitures, des informations pratiques avec les adresses de professionnels, les tendances du marché, des essais, des guides d’achat, des comparatifs et des centaines de petites annonces classées par marques et par régions. Dès 1979, la rédaction toujours à la pointe va rapidement passer à la photocomposition pour tous les textes du journal ....





Avec les 3000 abonnés rapidement atteints, La Vie de l'Auto va passer en diffusion hebdomadaire des 1984. Son format va passer en 36 X 25 cm et la bichromie va proposer une alternance de couleurs. Ce succès est incontestablement due à ses rédacteurs qui sont des journalistes automobiles compétents comme René Bellu, Pierre Dumont, Roger Brioult, Philippe Loisel, Étienne Ripet, Bruno Leroux, Bertrand Viet, Philippe Gutiérrez, Luc Scournaux ou Jacques Potherat, mais aussi grâce à de nombreux correspondants de grande qualité. C'est véritablement un journal de terrain, porte-parole des acteurs clés dans les clubs qui rend compte des manifestations et actualités de la voiture de collection ....


lva33.jpg


La Vie de l'Auto pour ses 10 ans d'existence en 1986 s'offre un nouveau logo de couleur rouge qui sera maintenant la seule utilisée pour tous les numéros et qui laisse donc tomber l'alternance des couleurs. Sa pagination passe désormais à 32 pages et LVA Hebdo, comme l'appellent désormais les lecteurs de plus en plus nombreux, dispose maintenant d'un maillage de correspondants régionaux très important sur tout le territoire qui font remonter des infos classifiées et actualisées appréciables ....





La Vie de l'Auto pour fêter ses 15 ans en 1991 va s'offrir un cahier central de 8 pages de petites annonces entièrement en couleur réalisé totalement en PAO. En 1994 pour ses 18 ans d'existence la maquette est entièrement modernisée et le magazine est totalement composé en PAO. Les petites annonces occupent maintenant 12 pages et le logo est très largement modernisé avec une couleur qui passe au rouge orangé. En 1997, la revue reste en noir et blanc pour toutes les pages centrales mais la couverture passe en quadrichromie sur ses quatre pages. A partir de 2000, les petites annonces ne vont cesser de progresser au rythme des ventes de la revue pour atteindre plus de 20 pages toutes en couleurs ....





La Vie de l'Auto prends la décision en Janvier 2010 de passer entièrement en quadrichromie pour toute la revue qui atteint maintenant les 70 pages. Ceci va nécessiter un changement d'imprimeur pour préserver le même prix de vente et une légère réduction de 1,5 cm du format pour économiser sur le papier. Finalement, de nos jours, avec plus de 40 ans d'existence, LVA Hebdo est maintenant reconnu comme un gage de sérieux et de qualité, le véritable " Numéro 1 de la presse automobile de collection ". Les collectionneurs avertis et passionnés se délectent de trouver une foule de précisions et de détails sur leurs belles ainsi que la cote annuelle actualisée par marque. Au final ce sont aujourd'hui plus de 1800 numéros disponibles pour ceux qui aiment les voitures vintage ....








Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - La Vie de l'Auto © - LVA






JPBlogAuto

vendredi 23 février 2018

Vaclav Zapadlik - Artiste Peintre









Vaclav Zapadlik est un artiste peintre et illustrateur tchèque né à Prague le 23 Septembre 1943, spécialisé dans le dessin et la peinture de voitures historiques, en particulier des années 1940 aux années 1970. Né dans un milieu très industriel et autodidacte en dessin, il se passionne très jeune pour les automobiles mais vivant derrière le rideau de fer il ne pourra pas dessiner librement ses automobiles préférées sous peine de se voir accuser de traîtrise au régime politique en vigueur dans son pays. Il va cependant devenir plus tard dessinateur automobile, et même le plus renommé de toute l’Europe de l’Est ....





Pour Vaclav Zapadlik, artiste de la République Tchèque, persécuté par la politique et étouffé par les bureaucrates dans son travail, l'art automobile était une passion, une pratique qui non seulement préserverait sa passion pour les automobiles, mais aussi l'aiderait dans son exode pour mieux vivre à l'Ouest car il allait en faire à force de persévérance et d'acharnement son métier. En fait comme tous les autres artistes de l'automobile il est doté d'une profonde connaissance de l'histoire de l'automobile et du désir de partager cette passion avec le reste du monde ....







Les dessins de Vaclav Zapadlik sont véritablement captivants et connus de tous les fans de voitures anciennes. Ces illustrations montrent les plus belles carrosseries vintage, des carrosseries faites « sur-mesure ». Souvent l’auteur a dû s’appuyer sur des documents rares et il a essayé de placer chaque voiture sous un angle permettant de détacher au mieux leurs lignes gracieuses. Un travail difficile ayant exigé de nombreuses heures de patience et beaucoup de recherche et de documentation ....





Tous les passionnés de vieilles voitures sont sans cesse surpris des compétences artistiques de Vaclav Zapadlik et de son sens aigu des détails, de la minutie employée dans chaque partie du dessin et de leur étonnant réalisme. Dans chaque œuvre, l’auteur a placé non seulement son talent et son savoir-faire mais aussi une partie de cet amour nourri depuis des décennies pour les voitures de son pays. Et année après année ses dessins charment toujours plus d’amateurs émerveillés par la beauté de son travail ....





Malheureusement longtemps considéré comme une menace pour le mode de vie communiste, plusieurs des premières œuvres de Vaclav Zapadlik pourtant exceptionnelles ont été brûlées par des autorités enragées au simple motif qu'un drapeau américain figurait dans le dessin ce qui dans le contexte était considéré comme un véritable crime odieux contre l'État. Ses toiles de vieilles voitures ne sont pas seulement techniquement parfaites, elles ont leur poésie grâce aux élégantes réflexions de la lumière savamment représentées sur la carrosserie chromée. Dans son domaine, il n'a pas de véritable concurrence, mais il est beaucoup plus connu parmi les fans d'automobiles vintage anciennes que dans les milieux artistiques traditionnels ....





La vie de Vaclav Zapadlik va réellement basculer lorsqu’en 1990 il se rend à Retromobile avec une douzaine de toiles sous le bras. Là il se fait repérer par deux personnes, Don Williams, l’un des plus grand collectionneurs d’automobiles anciennes au monde et Lorin Tryon, instigateur du concours d'élégance automobile de Pebble Beach. Pour Vaclav, homme doux et humble, sa bonne nature voulait seulement savoir si d'autres aimeraient autant son travail que lui. Les deux mécènes ont rencontré un artiste souriant, aux lunettes avec la moustache noire et ont immédiatement été très impressionnés par la qualité de l'œuvre qu'il avait présentée. Pris sous leur aile Zapadlik va finalement devenir rapidement un artiste mondialement reconnu ....





Vaclav Zapadlik qui s'est installé maintenant en Europe a une vie active professionnelle très productive en tant qu'artiste automobile et de multiples exemples de son travail peuvent être trouvés dans de très nombreuses collections. Ses œuvres sont maintenant montrées à des expositions permanentes dans plusieurs musées étrangers, en particulier aux États - Unis. Il a également coopéré avec le prestigieux Blackhawk Automotive Museum à San Francisco. Dans les années 70, il a commencé à être sollicité pour imprimer ses dessins de voitures dans plusieurs revues et magazines automobile. Juste retour des choses, il a même connu son heure de gloire en URSS grâce à son album « Les gagnants du temps » qui a été publié en 1987 et qui contient 25 "portraits" de plusieurs voitures particulières de l’apogée de l’industrie automobile Tchécoslovaque de 1920 à 1940. Outre des marques bien connues comme Skoda, Tatra, Praga, on y découvre des raretés comme des Aero, Walter ou Wikov. Cerise sur le gâteau en guise de revanche, depuis 2012, la Poste Tchèque a publié, selon ses dessins, des timbres qui ont été édités jusqu'en 2016 ....





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Wallcoo - © Vaclav Zapadlik



Vaclav Zapadlik - Artiste Peintre ...






JPBlogAuto

- page 2 de 85 -