@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Virgil Exner

Fil des billets

samedi 21 novembre 2015

Plymouth Belmont - 1954







belmont00.jpg



Plymouth est une marque d'automobiles fabriquées par le constructeur automobile Chrysler aux États-Unis, de 1928 à 2001. La firme Plymouth a été fondée en 1928 par Walter P. Chrysler pour élargir le groupe Chrysler à une nouvelle clientèle populaire, face à la concurrence principalement aux Ford et Chevrolet. Plymouth connaît ses heures de gloire dans les années 1940, 1950 et 1960 où la marque est à la troisième place en termes de volume de production mais toutefois derrière Ford et Chevrolet. Puis au fil du temps elle perd de plus en plus d'adeptes dans les années 1970 et 1980, pour devenir presque marginale dans le courant des années 1990 ….


belmont01.jpg


La Plymouth Belmont était en 1954 un des tout premier concept de voiture de sport construite avec une carrosserie en résine plastique ce qui n'était vraiment pas du tout courant. C'est un imposant coupé deux places type roadster d'un empattement de 2,90 mètres et de 4,86 mètres de long pour 1,90 mètres de largeur mais qui ne fait que 1,20 mètres de hauteur et qui sera donc construit en fibre de verre ….


belmont02.jpg


C'est au célèbre styliste de la firme, Virgil Exner, que l'on doit le design de la Plymouth Belmont. Elle est présentée pour la première fois en 1954 au salon de l'auto de Chicago puis au New York Autorama show. La voiture a été construite pour Chrysler par le sous traitant Briggs Manufacturing Company sur un châssis de Plymouth pour assurer la promotion de la division Chrysler alors en difficulté ....


belmont03.jpg


Cet élégant roadster surbaissé Plymouth Belmont à la fois futuriste et attractif a été très médiatisée et bien accueilli par le public à l'époque. Pourtant, le conducteur et le passager devaient être prêts à faire quelques concessions au style assez flamboyant de la voiture. En effet, des défauts de conception étaient présents comme par exemple le pare brise qui était formé à partir de plexiglas ce qui signifie que la vue était quelque peu déformée à travers les deux parties incurvées ....


belmont04.jpg


La Plymouth Belmont est vraiment très longue pour un coupé biplace, mais sa forme est à la fois élégante et raffiné quoique assez spectaculaire. Elle proposait une fonction très innovante pour l'époque qui résidait dans son toit escamotable sous la forme d'une capote capable d'être soigneusement rangée dans un petit compartiment caché conçu à cet effet qui se trouve derrière les deux sièges ....


belmont05.jpg


La Plymouth Belmont est un exemple parfait de la voiture concept qui n'a jamais atteint malheureusement le stade de la production finale. En fait, elle manquait par exemple de poignées de portes extérieures, ce qui signifie que le conducteur et le passager devaient pour monter à bord de la voiture ouvrir les portes en passant la main à l'intérieur de l'habitacle afin d'atteindre la poignée interne, pas pratique même si cela aurait probablement été modifié lors de la production finale ....


belmont06.jpg


Par contre cette Plymouth Belmont à la présence indéniable offrait un confort et une finition vraiment soigné. L'intérieur plutôt ergonomique pour son époque propose des matériaux nobles comme le cuir crème épais et raffiné subtilement mis en valeur par des inserts en aluminium du plus bel effet. Les tapis de sol et la moquette sont aussi à la hauteur des ambitions de confort revendiquées ....


belmont07.jpg


Le tableau de bord de la Plymouth Belmont est très bien pensé et présenté, il dispose de tous les instruments et de toutes les jauges et compteurs nécessaires au suivi du bon fonctionnement général de la mécanique. Le tout est harmonieusement disposé sur une belle planche en bois précieux du plus bel effet encadré d'un très élégant jonc d'aluminium poli, au final ça respire la classe et le luxe ....


belmont08.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Plymouth Belmont, les ingénieurs de la firme qui ont conçu la voiture ont utilisé un moteur provenant de la banque d'organe de la marque. Leur choix s'est porté vers un Dodge Ram Hemi Red V8 de 3,9 litres de cylindrée qui développe 150 chevaux à 4500 tr/min. Ce robuste moteur a été accouplé à une transmission Hy-Drive semi-automatique Plymouth à trois vitesses qui procure à la voiture des performances plutôt honorables dans les années 50 ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : Dodge Ram Hemi Red V8
  • Disposition : Longitudinale avant
  • Cylindrée : 3.9 litres
  • Puissance : 150 ch à 4500 tr/min
  • Couple : 346 Nm à 2000 tr/min
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 3 vitesses Hy-Drive semi-automatique



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © KustomKruzin




La Plymouth Belmont de 1954 ...








JPBlogAuto

vendredi 16 octobre 2015

Mario Felice et Gian Paolo Boano







boano00.jpg



boano01.jpg



La Carrozzeria Boano est une entreprise de carrosserie automobile italienne fondée à Grugliasco près de Turin en novembre 1954 par Mario Felice Boano avec son fils Gian Paolo Boano. Né en 1903 Mario Boano avait au début travaillé comme designer indépendant pour des entreprises comme Vignale, Viotti, Bertone, Farina ou Ghia dans les années 1930. En fait c'est lui qui a créé bon nombre des plus beaux design de ces grandes entreprises de carrosserie mais ces célèbres marques apposaient leurs noms sur les voitures et le travail de Boano continuait à rester méconnu ....


boano02.jpg boano03.jpg


Avec un parcours vraiment atypique, car après avoir été assistant dans la société Stabilimenti Farina, Mario Boano rejoint Battista " Pinin " Farina en 1930. A partir de 1934, il s'installe à son compte, et ouvre une menuiserie industrielle qui fournit aux entreprises de carrosserie les matrices en bois sur lesquelles sont formées les tôles des carrosseries. Ghia, qui avait exercé le même métier que Boano dans le passé, est l'un de ses clients. A la mort de Giacinto Ghia en février 1944, Mario Felice Boano est donc contacté par la famille pour reprendre en main la carrosserie car Giacinto Ghia l'avait de son vivant désigné comme étant son successeur ....


boano04.jpg boano05.jpg


Mario Boano est donc pendant longtemps l'un des carrossiers méconnus ou quasiment inconnu pour certains de l'histoire de la grande lignée de la carrosserie et du style Italien. L'histoire va changer lorsque Giacinto Ghia qui était sur son lit de mort, a demandé à sa femme de contacter Mario Boano pour sauver l'entreprise. Boano est intervenu, avec Giorgio Alberti, et a finalement racheté la société Ghia. Une toute nouvelle ère venait de commencer qui mettra en valeur le fameux travail effectué par Boano sous le nom de Ghia avec ses superbes design à faible ligne de toit ....


boano06.jpg boano07.jpg


La période de l'après guerre est vraiment préoccupante pour les carrossiers car à cette époque les châssis disponibles se raréfient. Pourtant à l'issue d'un travail acharné, Boano repositionne Ghia au sommet du style et du design italien. La carrosserie présente sous sa direction cinq voitures au concours d'élégance de Monte Carlo, et remporte finalement trois prix. Mais les châssis italiens faisant défaut, Boano s'adresse aux constructeurs français comme Delage, Talbot ou Delahaye ....


boano08.jpg boano09.jpg


A cette époque, le style automobile est encore hésitant et les designers utilisent toujours des formes modelées et arrondies largement agrémentées de multiples fioritures. Boano va se démarquer et opter pour un design conventionnel et il sera l'un des précurseurs à l'origine d'un style beaucoup plus épuré et fluide comme son ancien employeur Pinin Farina. C'est aussi à cette époque que Gian Paolo Boano obtient de son père le droit de réaliser sa première carrosserie du début à la fin basée sur un châssis d'Aurelia. La Lancia B Junior réalisée en deux exemplaires avec des calandres différentes attire l’œil du public au Salon Auto de Turin ....


boano10.jpg boano11.jpg


En bon dirigeant d’entreprise, Mario Boano désire susciter plus de commandes pour faire tourner à plein temps les ateliers. Il décide donc d'embaucher un jeune ingénieur Luigi Segre. Celui ci est particulièrement motivé par ses nouvelles fonctions, et prospecte à tout va pour finalement parvenir à séduire le troisième constructeur américain Chrysler par la qualité de son travail et ses prix compétitifs. Chrysler invite Mario Boano et Luigi Segre à Détroit, afin de prendre connaissance des projets en cours et des futurs développements possibles. Le succès est au rendez vous et bientôt, Luigi Segre devient associé minoritaire dans l'affaire ....


boano12.jpg boano13.jpg


En 1954 Mario Boano et Luigi Segre se séparent et Segre parvient à réunir tout seul suffisamment de capitaux pour racheter les parts de Boano. Mario Boano exploite une nouvelle entreprise dans la banlieue de Turin, la Carrozzeria Boano. Il fabrique de nombreux modèles hors série, tant sur des châssis européens qu'américains, pour des stylistes très réputés comme Virgil Exner ou Raymond Loewy, mais aussi pour son compte sur la base de ses propres design avec ce style qui lui est propre. Finalement la renommée de Boano en temps que designer reconnu viendra d'une seule voiture produite en 1956. Mais qu'elle voiture puisque bien que officiellement construite par la mythique marque Ferrari, elle portera le nom de Boano car il s'agit du superbe coupé Ferrari 250 GT Boano considérée comme un grand classique ....


boano14.jpg boano15.jpg


Malheureusement, dans un monde automobile où les véhicules se produisent à la chaîne et de moins en moins en « externe », difficile pour un carrossier de se faire une place. Boano arrête donc son activité de carrossier et s'engage en 1957 au département de style de Fiat comme designer. Il cède son entreprise à son associé Luciano Pollo et à son beau-fils Ezio Ellena et donc l'entreprise Boano est pour l'occasion renommée en Carrozzeria Ellena. Au final l'histoire du design automobile retiendra que les Boano père et fils ont produit de superbes voitures pour des marques aussi diverses et variées que Ferrari, Abarth, Fiat, Lancia, Simca, Jaguar, Karman, Alfa Romeo, Siata, Chrysler, Delage, Talbot ou Delahaye ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Boano - © Carcatalog




Ferrari 250 GT Coupé - Boano ...



Ferrari 250 GT Testarossa - Boano ...



Alfa Romeo 1900 CSS - Boano ...





JPBlogAuto

jeudi 17 avril 2014

Virgil Max Exner - Un designer pas ordinaire






virgil01.jpg


"Virgil Max Exner", plus communément baptisé "EX" par ses collaborateurs, est un célèbre Designer automobile reconnu entre autre pour son projet "Forward Look" (Regard vers l'avenir) ou aussi pour sa plus grande contribution au design qui est le fameux look de « 100 millions de dollars », lancé en 1957. Son goût pour les « nageoires-ailerons » sur les voitures à la fois pour des raisons esthétiques et aérodynamiques permettent de distinguer son travail. Loin du diktat paupérisant de la rationalité comme règle cardinale, où l'on gagne en technicité ce que l'on perd définitivement en élégance, Virgil Exner saura plier la raison au service de ses rêves les plus ambitieux avec une dextérité, une vision absolument unique, inusitée, déployant sa virtuosité légendaire dans la création de modèles exclusifs, novateurs et insolites pour l'industrie automobile Américaine, puis dans l'aéronautique ....


virgil02.jpg


Très jeune déjà, Virgile montre un vif intérêt pour l'art et l'automobile. Il étudie l'art à l'Université de Notre Dame dans l'Indiana en 1928, mais abandonne après deux ans en raison du manque de fonds. Il prend un emploi comme aide dans un studio d’art spécialisé dans la publicité. En 1938, Exner est à la tête du studio de conception interne de "Raymond-Loewy-Associates" entièrement dédié à Studebaker. Mais Virgil Exner est délibérément un franc tireur, après avoir collaboré avec Raymond Loewy dont il "prendra congé" pour devenir vice-président du studio de style avancé de la Chrysler Corporation en 1949 avant que de fonder son propre bureau de style en 1964. Les gigantesques ailerons, le vitrage en quantité, le chrome discret et les lignes de ceinture basses dans toute la gamme. La Christine du film éponyme, une Plymouth 1958, ça vous rappelle quelque chose? L'homme derrière la Chrysler 300 originale a remporté six trophées nationaux de design. Sa Valiant 1960 avait un capot immense, radical, un profil avec un arrière plus court, et a été la première à utiliser la conception assistée par ordinateur ....


virgil03.jpg


Début 1944, il est congédié par Loewy et est directement embauché par Studebaker à South Bend, Indiana et son équipe de conception commence à travailler sur la Studebaker d'après-guerre. Une douce courbe avec un pare-brise fortement incurvé. Les ailes avant font partie intégrante du flanc, ce qui souligne la grille en pleine largeur. Elle sortira en 1947 et même s'il y a débat, beaucoup estiment que Virgile est le principal concepteur du coupé Studebaker Starlight très acclamé, bien que Raymond Loewy ait obtenu les palmes pour la conception de la voiture.
Sa première vraie œuvre de conception solitaire est pour Général Motors, où il est embauché en 1945 comme chef de studio au bureau de style du célèbre Harley Earl. Lorsque Exner rejoint Chrysler, le corps des voitures est façonné par les ingénieurs au lieu des designers. Exner se bat, et obtient le contrôle du processus de conception, y compris les prototypes et les modèles d'argile utilisés pour créer l'outillage de production ....


virgil04.jpg


En 1949, il établi un partenariat avec Cliff Voss et Maury Baldwin. Là, il travaille également avec Luigi "Gigi" Segre, l'italien de chez "Carrozzeria-Ghia" en Italie. Il a créé le concept Dodge Firearrow construit par Ghia. Les hommes créent un lien personnel fort, qui contribue à relier les entreprises par une étroite collaboration tout au long des années 1950. Cette alliance produit les modèles Chrysler-Ghia, comme l'Aventurer 1952, la Chrysler K-310, ainsi que les modèles élégance de Chrysler et DeSoto ....
Le premier dessin d'Ex est la Phaéton parade suivie par la Chrysler K-310, avec un travail de peinture bi-tons, des roues à rayons métalliques logés dans de larges passages de roues arrondis, une fausse roue de secours sur le coffre, et feu arrière chromés rapportés. Le style Chrysler 1955 Imperial reprend les éléments de design de la voiture de parade et de la K-310. La Chrysler 300C a un impact durable sur le design des autos à Detroit. Ces conceptions fines contribuent à créer son fameux «Forward Look» (Regard vers l'avenir) ....


virgil05.jpg


L'Impériale 1957 s'inspire de l'avion Lockheed P-38 Lightning. Harley Earl crée de petites «ailerons» sur les ailes arrière des modèles Cadillac 1948. Exner a vu le détail de la conception (également en cours d'expérimentation par certains fabricants italiens) et la fait sienne en élargissant les ailerons mais en les rendant plus visible. Exner croit dans les avantages aérodynamiques des ailettes fais des essais en soufflerie à l'Université du Michigan. (En fait, il aime surtout les effets visuels sur l'auto.). Exner son équipe reçoivent la médaille d'or de l'"Industrial Designers Institut". Les campagnes de publicité de 1957 chantent : "Tout à coup, c'est 1960 !" ....
Dans les années 60, Exner crée le style Valiant comprenant un long capot avant et un arrière court, sur les flancs des chromes découlent de l'aile avant au bord des feux arrière, des passages de roues ouverts. Une méprise de la haute direction de Chrysler Corporation contraint à réduire la taille des Plymouth et Dodge 1962 et ceci force Exner à revoir ses plans et à adapter un nouveau style très tard dans le processus de production. Ce changement, associé à des problèmes de qualité, réduit l'attrait des voitures et provoque une baisse significative des ventes. Exner devient bouc émissaire, et est remplacé en tant que vice-président du style à l'automne 1961. Il est autorisé à conserver une position en tant que consultant pour qu'il puisse prendre sa retraite avec pension à l'âge de 55 ans. Il est remplacé par Elwood Engel

virgil06.jpg


Mais après son remplacé en tant que vice-président Virgil a rebondi très vite rebondi et avec son fils Virgile Jr, ils montent une agence de design industriel en 1962 : " Buehler Turbocraft Division " à Indianapolis. Gearworks commande à la société le développement d'une gamme complète de bateaux de pêche, runabouts de sport, et yachts mesurant jusqu'à 28 pieds ....


virgil07.jpg


En 1963, le magazine spécialisé "Esquire" publie des dessins d'Exner pour ce qui doit devenir le "renouveau automobile." Le néo-classique attire son attention sur Duesenberg, Mercer, Packard. C'est la genèse de la Stutz Blackhawk 1970 produit par Stutz Motor Cars USA. La nouvelle société Stutz produira différents modèles.

Virgil Exner décède le 22 décembre 1973 à Royal Oaken ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Carcatalog





Virgil Exner Retrospective ...



Virgil Exner's Dream Car ....



Virgil Exner's Mopars ....





JPBlogAuto

- page 2 de 4 -