@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Wildcat

Fil des billets

samedi 18 avril 2015

Buick Centurion - 1956







b-centurion00.jpg



La Buick Centurion fut d'abord au tout début de sa création un prototype sous forme de concept datant de 1956, qui est aujourd'hui exposée au musée Sloan à Flint au Michigan. Devenue par la suite un modèle de production, elle remplaçait la Buick Wildcat devenue vieillissante. Elle partageait sa carrosserie avec le modèle Buick LeSabre, mais elle était plus luxueuse. La Buick Centurion était disponible en trois styles différents de carrosserie, une 2 portes décapotable, une 2 portes sans montants et une 4 portes sans montants ….


b-centurion01.jpg


Dessiné par Chuck Jordan et présenté au Motorama de 1956, le concept car Buick Centurion concentre la plupart des caractéristiques stylistiques d’une époque placée sous le signe de l’aéronautique. Ce coupé 4 places possède une carrosserie en fibre de verre, très basse, construite sur un empattement full size et marquée de baguettes latérales propres aux Buick de l’époque. Elle est une véritable ode à l’aérodynamisme, avec un avant fuselé, des phares encastrés dans les ailes proéminentes formant pare-chocs, un pare-brise hyper-panoramique poursuivi par un cockpit en verre, une lunette arrière enveloppante, un arrière profilé terminé par une tuyère encadrée de deux immenses ailerons plats et lisses ….


b-centurion02.jpg


La Buick centurion était une voiture plutôt luxueuse qui offrait des équipements peu courants pour l'époque comme une caméra de télévision servant de rétroviseur, ou un intérieur garni de quatre sièges individuels, ceux de l’avant coulissant automatiquement lors de l’ouverture des portières pour faciliter l’accès. Un grand nombre de ces éléments de confort ainsi que des traits esthétiques de la Centurion seront intégrés dès les années suivantes sur les voitures de production des différentes marques de la General Motors ....


b-centurion03.jpg


Sur la Buick centurion, plutôt que d’être simplement rapportés sur une face avant verticale, les phares sont encastrés dans la partie basse du prolongement de l’aile et font partie du masque frontal qui joue le rôle de pare-chocs. Ces caractéristiques ne seront appliquées aux voitures de série que bien des années plus tard. Les prises d’air de la base du pare-brise sont empruntées à la Corvette 1956. Signature des Buick de série, la moulure latérale sépare les deux teintes de la carrosserie. La caméra de rétrovision est placée juste au dessus du feu central arrière en forme de tuyère et donc à la bonne hauteur pour une vision idéale ....


b-centurion04.jpg


Son avant en forme de coin, son cockpit en verre et son arrière de fusée font de la Buick Centurion un des concept cars les plus futuristes de l’époque, tout en étant très proche de ce qui est réalisable en grande série. La voiture ne mesure pas plus de 135 cm de hauteur, ce qui la classe au rang des sports cars, malgré son habitacle à quatre places. On retrouvera les faux louvers de l’aile arrière placés juste en avant du passage de roue sur la gamme Buick dès 1957, la lunette arrière enveloppante sur les Chevrolet de 1958, les grands ailerons sur les Chevy et Buick de 1959, le pare-brise montant très haut sur tous les modèles GM « bubble top » de 1959-60, et les doubles feux arrière sur les Cadillac de 1960 ....


b-centurion05.jpg


Assortie à la peinture Electron Red de la carrosserie en fibre de verre, la sellerie de la Buick Centurion est réalisée en cuir rouge et harmonieusement complétée par des inserts très classe en métal brossé. La disposition des cadrans et des jauges a été soigneusement étudiée et l'ensemble offre une allure peu commune a l'époque avec au final un style assez futuriste qui marquera les esprits ....


b-centurion06.jpg


Sur la Buick Centurion, les équipements de confort sont très présents car il était important pour la marque d'en faire un modèle assez luxueux. Ainsi d'épaisses moquettes insonorisantes calfeutrent le sol et le confort des passagers et optimisé car ils reçoivent de l'air frais via deux entrées situées sur les cotés qui provient d'un système d'aération très bien conçu. Un équipement radio performant pour l'époque vient compléter le tout ....


b-centurion07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Buick Centurion, les ingénieurs ont opté pour un bloc moteur de la marque en choisissant un classique mais robuste V8 Buick 322 ci, développant 325 chevaux à 5600 tours minutes grâce à une admission à 4 carburateurs accouplé à une boite de vitesses manuelle à 3 rapports ....



Caractéristiques techniques :

  • Type de moteur : V8 à essence
  • Cylindrée : 322 ci
  • Puissance : 325 ch à 5600 tr/min
  • Régime maximal : 6000 tr/min
  • Type de transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Manuelle 3 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Nitromag




La Buick Centurion de 1956 ...



La Buick Centurion de 1956 ...








JPBlogAuto

samedi 23 avril 2011

i2b Wildcat Concept - 2006



I2B WILDCAT CONCEPT ….







Ce billet va nous transporter dans un pays dont on ne parle quasiment jamais pour ce qui est de l’automobile, en fait c’est une première pour le blog . En effet, la Bulgarie est une contrée vraiment discrète dans l’industrie automobile mondiale, et pourtant trois jeunes ingénieurs et designers bulgares, Ivan Ivanov, Branimir Dobrev et Ivan Stoyneshky ont créé en 2005 une petite firme automobile « "I2B" » qui a commencé par se faire les dents sur un tout premier modèle, la Raven . Aujourd’hui, nos hommes d’affaires travaillent sur leur troisième projet et son toujours à la recherche d’investisseurs capables de les soutenir . Il faut dire qu’ils n’ont pas choisi la facilité en s’aventurant dans le délicat créneau de la sportive de moyenne gamme ….



Leur nouvelle sportive, la I2B Wildcat va donc rentrer en concurrence plus ou moins directe avec la crème de la GT sportive italienne, allemande, anglaise, et même japonaise . Imaginez le chantier, Ferrari, Porsche, BMW, Jaguar, Honda ou autre Lamborghini, la lutte va être sévère et très dure . Il fallait donc se démarquer et les créateurs ont pour cela joué la carte du design en offrant à l’engin un dessin ultra accrocheur . Le voiture ressemble à un incroyable morphing entre une Mosler, une Lamborghini et un iguane . Son look se démarque carrément de tout ce qui se fait dans le genre . Finalement, la I2B Wildcat ne manque pas de charme . Bien que sa face avant soit très consensuelle ce qui n’est sans doute pas un défaut, la partie arrière plus recherchée présente une réelle originalité stylistique par sa longueur et sa finesse qui modifie l’équilibre visuel général de la voiture en faisant immanquablement son originalité ….



En fait, sur la I2B Wildcat, le train arrière est si mince qu’il ferait pâlir d’envie un mannequin anorexique ou rendre dépressif un diététicien réputé . C’est immédiatement ce qui saute aux yeux en regardant pour la première fois cette sportive vraiment insolite et différente a tel point que l’on se demande pendant quelques secondes ou peut bien être le moteur . La mécanique est en fait placée assez bas dans le châssis en position centrale arrière, juste dans le dos du pilote et de son passager . Cette implantation a permis de dégager le train arrière de manière à confectionner une carrosserie très fine surmontée par cette espèce de bouche d’aération d’inspiration aéronautique qui accentue le look agressif de l’engin . Si l’on rajoute à cela les flancs qui ont une forme évidée assez originale, on se retrouve avec un look général vraiment inhabituel et très insolite qui fera peut être le succès de cette I2B Wildcat ....



Sur la I2B Wildcat, l’habitacle est lui aussi à la hauteur des prétentions de la belle . En effet, tout est fait main et le cuir, l’alcantara, l’aluminium, le carbone se marient harmonieusement avec la moquette et l’instrumentation complète ainsi que les équipements dernier cri qui équipent la voiture . La finition est très soignée et le choix des coloris intérieurs donne assurément une ambiance générale de sport mais aussi de classe . Pour ce qui est de la motorisation, plusieurs options sont disponibles au catalogue, mais le choix de base s’est porté sur un V8 américain Turbocompressé qui développe 460 chevaux . Avec son châssis aluminium et sa carrosserie en fibre de verre, le poids de l’engin complet en ordre de marche est sous la barre des 1300 Kg . Inutile de dire que les 460 chevaux de la bête procurent des performances intéressantes comme le 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes . Quant au prix de départ de l'auto, il sera inférieur à 150.000 euros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Turbo
  • Cylindrée : 4.7 Litres
  • Puissance : 460 chevaux
  • Couple : 450 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h limitée
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’8










JPBlogAuto