@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Zagato

Fil des billets

lundi 25 juillet 2011

Aston Martin DB4 GT Zagato - 1960



ASTON MARTIN DB4 GT ZAGATO ….







Dans les années 60, alors que Ferrari et ses 250 GT dominent le Grand Tourisme, David Brown le créateur de la marque « Aston Martin » décide de produite une version plus rapide de la DB4 afin de rester compétitif . Il s'adresse alors au carrossier milanais Zagato pour réaliser cette nouvelle voiture . Ce dernier, qui a déjà signé de nombreux modèles pour des marques de prestige telles que Ferrari ou Alfa Romeo, est bien connu pour ses réalisations employant la technique Superleggera et recourant à l'aluminium . Le dessin est l'œuvre du jeune styliste Ercole Spada et montre une parenté avec la Ferrari 250 GT SWB de PininFarina . Le style est par ailleurs bien mieux travaillé aérodynamiquement, d'où les formes toutes en rondeurs par rapport à la DB4 originale . Cette version très spéciale est une sublime démonstration du talent de ce carrossier milanais ….



Cette étonnante et insolite Aston Martin DB4 GT Zagato, c’est son nom, également surnommée DB4 GTZ par les connaisseurs, est une automobile sportive de Grand Tourisme à deux places qui fut présentée pour la première fois au Salon d'Earl's Court à Londres en 1960 . Extrêmement rare puisque produite à seulement 19 exemplaires, elle dérive étroitement de la version GT apparue un an auparavant . Si le châssis est toujours celui d’une DB4 GT classique, la carrosserie est pour sa part totalement différente . Cette merveille est l’œuvre du designer Ercole Spada dont certains détails, comme le dessin des vitres latérales arrières relèvent bien de la « patte » Zagato, la silhouette globale s’inspirant même fortement de Ferrari . Pour gagner en aérodynamique, la carrosserie est travaillée dans le détail et les arrondis sont partout . Allégée au maximum grâce à l'utilisation intensive d'aluminium aussi bien pour le châssis que pour la carrosserie ainsi que de plexiglas pour les vitre, cela a permis de contenir le poids de l'automobile à seulement 1 225 kg . Elle est d'ailleurs plus légère que la DB4 la GT originale car elle ne s’embarrasse pas de lourds pare-chocs et autres accessoires néfastes pour la balance . Le résultat est à la hauteur, la magnifique Aston Martin DB4 GT Zagato est une pure merveille et son équilibre, ses proportions et sa sportivité sont une référence, elle est même considérée comme « une sublime démonstration de talent stylistique, une véritable Vintage Classic ….



La superbe Aston Martin DB4 GT Zagato est en fait à l'origine conçue comme une routière, et non comme une pistarde, même si de nos jours, « son prestige et sa beauté intemporelle » en font l'un des modèles les plus recherchés . Elle mélange donc subtilement le côté sportif et performant avec le côté confort et luxe, un savant cocktail « Docteur Jekill et Mister Hyde » qui lui convient si bien sous ce look anglais indémodable et qui la classe donc parmi les bonnes GT . Techniquement elle adopte les meilleurs éléments disponibles à l’époque concernant, le châssis, les trains roulants, les suspensions et le freinage . Rien n’est trop bien, tout lui est offert, que le meilleur . Sa finition et son montage son extrêmement soigné et ne souffrent pas la critique . L’habitacle n’est pas épargné car elle doit disposer d’un véritable confort à l’anglaise si possible . Les épaisses moquettes assorties à la superbe sellerie en cuir Connoly côtoient les inserts en bois précieux qui sont moins nombreux suite à la cure d’amaigrissement infligée par Zagato . L’accastillage est parfait, sans trop de chromes, et les roues fils sont sublimes, au final l’étonnante et insolite Aston Martin DB4 GT Zagato est tout simplement renversante ....



Pour ce qui est de la motorisation de cette Aston Martin DB4 GT Zagato, amateur fidèle des gros 6 cylindres, David Brown équipe son auto d’un moteur « 6 cylindres en ligne » de 3670 cm3 gavé par 3 carburateurs Weber triple corps DCOE 45 . Placé en position longitudinale avant, le moteur développe 377 Nm à 5 400 tr/min et 314 chevaux à 6 000 tr/min ce qui est aussi en net progrès . Une sacrée différence par rapport aux DB4 classiques avec 74 chevaux de plus . La transmission est accouplée à une boîte de vitesses Manuelle à 4 rapports . Avec son poids contenu et cette puissante motorisation, le joli coupé est capable de performances enviables . Elle est ainsi capable d'accélérer de 0 à 100 km/h en 6,1 s et capable de 245 km/h en vitesse de pointe, ça n’est pas rien pour l’époque . Produite » jusqu’en 1963 à seulement 19 exemplaires, elle est donc rare, prestigieuse et sa beauté intemporelle font qu’elle restera à jamais l’une des plus belle automobile jamais construite . Et compte tenu de sa rareté, ce modèle Aston Martin DB4 GT Zagato est l'une des Aston Martin les plus recherchées ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 6 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 3.7 Litres
  • Puissance : 314 chevaux à 6 000 tr/min
  • Couple : 377 Nm à 5 400 tr/min
  • Vitesse : 245 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 km/h en 6,1 s
  • Poids : 1225 kg








Le coupé « Aston Martin DB4 GT Zagato », c'est ça ...



Le coupé « Aston Martin DB4 GT Zagato », c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 13 juillet 2011

Alfa Romeo 2600 Spider - 1963



ALFA ROMEO 2600 SPIDER ….







On ne présente plus la marque Italienne « Alfa Romeo » qui a acquis une renommée internationale auprès de tous les passionnés de sportives de caractère transalpines . Certains même vouent un véritable culte aux coupés et aux cabriolets de la marque car ils sont souvent très bien motorisés et donnent beaucoup plus de caractère à la voiture . Celle qui va faire l’objet de ce billet est donc une de ces Alfa étonnantes, bourrée de tempérament et de caractère . Tout commence pour elle dans les années 60 lorsque la firme réfléchie au remplacement de sa 2000 vieillissante, la solution de la nouvelle 2600 est déjà dans les cartons ….



La nouvelle Alfa Romeo 2600 était une automobile très haut de gamme fabriquée par le constructeur italien de 1961 à 1965 . Présentée au Salon Automobile de Genève en 1962, elle est du au dessin de Giorgetto Giugiaro, alors styliste chez Bertone . Elle était disponible en trois versions, Berline, Coupé et Spider le cabriolet carrossé par Touring qui fait l’objet de ce billet . Toutes ces versions dérivaient de la plateforme de l'Alfa 2000 . Elle est connue pour avoir influencé quelques-uns des plus beaux dessins de futures Ferrari ou Maserati, d’ailleurs cet intemporel 2600 Spider ressemble par exemple à la Maserati 3500 dessinée par Vignale . Avec son look épuré et élancé, la voiture avait une prise d'air horizontale à l'avant du capot et d'énormes phares auxiliaires installés sous les projecteurs principaux . La traditionnelle grille de calandre Alfa à trois ouvertures et lamelles chromées donnent à l’avant un air sportif cher à la marque . Agréable et très à la mode malgré ses dimensions imposantes qui lui permettaient de disposer de quatre vraies places et d’un vrai coffre à bagages arrière, la voiture entre parfaitement dans la catégorie des Grand Tourisme . Le dessin est élégant même la partie arrière avec son coffre au galbe en pente douce encadré par de superbes feux horizontaux du plus bel effet . Au final la belle Alfa Romeo 2600 Spider fait classe mais aussi sport et elle impose le respect ….



L’habitacle de notre Alfa Romeo 2600 Spider est vraiment très soigné pour l’époque . Le tableau de bord a été une véritable incitation d’achat de Spider pour les amateurs de voiture de sport avec un groupe d'instruments accrocheur magnifiquement exécutée dans la tradition classique italienne avec de grandes jauges rondes derrière un volant élégant . Toutes les commandes sont magnifiquement disposées et tombent facilement sous la main, une remarquable étude d’ergonomie pour les années 60 . Les moquettes sont épaisses et la couleur s’harmonise à merveille avec le beau cuir qui recouvre portes et sellerie . Ce cabriolet très classe était muni d’un HardTop rigide très pratique pour la pluie et facile à monter . Toutefois, seulement 2500 exemplaires seront construits jusqu’en 1968 dont une grosse partie livrée aux Etats-Unis . Chose rare, la belle mais énergique Alfa Romeo 2600 Spider offre en outre la particularité d'avoir été la dernière Alfa Romeo à disposer d'un moteur 6 cylindres en ligne avec deux arbres à cames en tête car tous les nouveaux moteurs Alfa 6 cylindres suivants seront en V, ce qui d’après les spécialistes les plus mordus ferait toute la différence ....



Notre Alfa Romeo 2600 Spider était donc basée sur la même plateforme qui dérivait de l’ancienne Alfa 2000 dont elle adoptait aussi les trains roulants, les suspensions et le freinage . Que du connu et de l’éprouvé, et donc seuls les moteurs sont différents hormis bien sur la carrosserie . Les voitures reçurent un nouveau moteur 6 cylindres en ligne de 2584 cm3 avec arbre à cames en tête avec pompe à essence électrique, à deux carburateurs double corps sur la berline et trois double corps sur les Sprint et Spider . Ainsi gavée et grâce aussi au double arbre à cames en tête, le moteur de 6 cylindres de la puissante Alfa Romeo 2600 Spider prends facilement des tours avec une incroyable musique pour développer quasiment 150 chevaux, belle prestation à cette époque . La transmission est confié à une boîte manuelle à 5 rapports très ouce à utiliser et à l’étagement parfait en rapport au 6 cylindres . Le freinage à disques est rassurant et efficace . Au final, la voiture est vive, rapide, confortable, une véritable GT de style qui procure de saines sensations à ses heureux propriétaires . En 1966 styliste Zagato présenta sa version inédite et personelle de l'Alfa Romeo 2600 Spider, dessinée par Ercole Spada, équipée d'un moteur porté à 165 chevaux et inaugurant une nouvelle carrosserie à la ligne plus aérodynamique . De nos jours, ces modèles sont tous très recherchés, notamment la version Zagato, pour leur excellente conservation et leurs qualités . Elles bénéficient en outre d'une cote très élevée en raison de leur rareté, c'est un "Classic" ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 6 en ligne
  • Cylindrée : 2.6 Litres
  • Puissance : 147 ch à 5900 tr/min
  • Couple : 216 Nm (22 mkg) à 4000 tr/min
  • Boîte : manuelle à 5 vitesses
  • Vitesse : 190 km/h






La superbe « Alfa Romeo 2600 Spider », c'est ça ...



La superbe « Alfa Romeo 2600 Spider », c'est ça ...



La superbe « Alfa Romeo 2600 Spider », c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 1 juin 2011

Spada TS Codatronca - 2010



SPADA TS CODATRONCA ….







Les designers et stylistes automobile italiens sont considérés par tous les passionnés de voitures comme la crème du genre, le caviar du style automobile planétaire . Il faut reconnaître qu’ils sont nombreux à avoir dessiné quasiment les plus belles et les plus mythiques voitures de sport qu’il soit permis d’admirer encore de nos jours . Le « Studio Spada Concept » est un nouvel arrivant dans le corral des carrossiers italiens et ce malgré la crise qui frappe les plus gros . En effet Bertone ou Pininfarina pour ne citer qu’eux, se débattent depuis plusieurs mois dans des difficultés existentielles . Les amateurs avertis de Design automobile vont dire que Spada, ça n'a rien de neuf . Effectivement, Ercole Spada fut le responsable du bureau de style de Zagato durant les grandes années de celui-ci . Le style baroque, souvent étrange des productions Zagato, c'est lui . Un personnage incontournable dont les autos qu'il a signées sont reconnaissables entre mille . Depuis quelques années il travaillait essentiellement au coup par coup, pour des amis comme Stola par exemple ….



Domiziano Boschi est un homme d'affaire italien avisé qui vient de convaincre Ercole Spada de reprendre du service sous son propre nom dans une officine où le fils Spada, designer lui aussi (chez Honda et Smart) et un autre jeune styliste, Wojtek Sokolowsky sont chargés d'être les têtes créatrices . La vision de la nouvelle entreprise est centrée sur "la conception fonctionnelle", qui semble être le moyen d'exprimer la fonctionnalité d'un objet par sa forme . La firme a donc travaillé de manière créative, mais dans les strictes contraintes de faisabilité, afin d'atteindre les normes strictes de la production artisanale . Du 16 au 19 avril dernier, se tenait à Monaco le salon Top Marques qui regroupe les modèles luxes, sports et supercars des plus grandes marques automobiles . Au milieu des Lamborghini, Maserati et autres voitures tunées par les plus grands, la firme a présenté son tout nouveau modèle, la très insolite Spada Codatronca TS qui a remporté un vif succès puisque le New York Times la consacré plus belle voiture du salon ….



On peut débattre de la légitimité de ce titre, il n’empêche que la Spada Codatronca TS est en adéquation avec l’esprit bio-écolo à la mode en ce moment . La Codatronca est leur œuvre de naissance et on ne peut pas dire qu'ils ont renié l'héritage spirituel du "père". C'est décalé, osé, très audacieux et peut être même gênant et intrigant mais surtout, cela suscite la réflexion et l’admiration . Les deux designers voulaient une voiture aérodynamique, légère et très plaisante à conduire s’inspirant des mythiques Alfa TZ1 et TZ2 plus connu sous l’appellation "Codatronca" . La voiture devrait être construite en série limitée avec l'aide de UK Garage, une grosse concession italienne de voitures de luxe . L'esthétique post-moderniste de la Spada repose sur les courbes de l'antique coupé Alfa Romeo, retravaillées au moyen d'un design gavé aux anabolisants . Le traitement du véhicule laisse toutefois très adroitement la part belle aux divers clichés qui constituent la représentation d'une automobile futuriste dans l'imagerie populaire . C'est en quelque sorte le retour de la "Carrozzeria italiana" dans sa version la plus excentrique ....



Le look très particulier de la Spada Codatronca TS cache des dimensions généreuses avec 4659 mm de long, 1942 mm de large et 1235 mm de haut . Sa carrosserie est dessinée pour fendre le vent et ce qui la touche sera aspiré par les énorme prise d’air . Cela peut paraître anodin aujourd'hui, mais ce modèle à une particularité, son aérodynamisme avec la queue tronquée qui apporte une grande fluidité aérodynamique au véhicule et donc des performances accrues . Dans certain pays, la voiture sera disponible en version bio-éthanol (fonctionnant à l’E85) . Le châssis de base n’a par contre rien d’italien puisqu’il s’agit de celui de la Corvette C6 américaine dont les suspensions, le moteur et le freinage sont optimisés . Ses postures de voiture de collection issue des années cinquante, son patronyme méconnu, le bruit évocateur de son échappement, ses hanches musclées et son habitacle laissant la part belles aux clichés sont autant d'éléments qui troublent les badauds dans la rue a tel point qu’ils semblent incapables de lui attribuer un qualificatif approprié ....



D'origine , la Spada Codatronca TS est équipé de suspensions réglables, de barres anti-roulis ajustables, de jantes OZ Racing de 19 pouces montées de Pirelli P-Zero Corsa 285/35 à l'avant et 345/35 à l'arrière . Niveau freinage, on fait appel à une valeur sûre, Brembo, avec des étriers à huit pistons et des disques de 380 mm à l'avant et quatre pistons pour 355 mm à l'arrière . Le résultat est une voiture très stable et maniable, capable de réaliser de bonnes performances de course en exploitant au mieux la puissance de son moteur et une ligne aérodynamique très originale et efficace . Le châssis tubulaire en aluminium se veut ultra-léger et rigide afin d’offrir une protection maximale tandis que la carrosserie, dont le poids a également été réduit au minimum grâce à de la fibre de verre et du carbone . Pour parfaire le plaisir de conduite, l’engin est pourvu d’un système de contrôle de traction à trois niveaux d’action car l’ordinateur de bord est capable d’enregistrer 80 heures de données avec 40 canaux actifs (angle de braquage, accéléromètres, vitesse de chaque roue en fonction du nombre de tours de l’arbre moteur avec traceur GPS entre autres). L’habitacle vraiment raffiné, original, complet, lumineux et spacieux de la Spada codatronca TS offre un climat parfait et une bonne visibilité arrière grâce à une caméra de recul . Le cahier des charges imposait un coffre important de 400 litres, idéal pour deux personnes ….



Trois versions de cette incroyable Spada Codatronca TS sont prévues, toutes développées à partir de l'actuelle Corvette et du V8 7.0 litres (LS7) en aluminium et à carter sec . La TS (Turismo Sportivo) développe une puissance colossale de 638 chevaux à 6 500 tr/min et un couple de 668 Nm à 4 800 tr/min pour un poids de 1400 kg . Au-dessus se positionne la TSV (Turismo Sportivo Veloce) qui affiche 700 chevaux grâce à l'appoint de deux compresseurs pour un poids légèrement réduit, à 1380 kg . Ces deux versions devraient être homologuées pour un usage routier . Ce qui ne sera pas le cas de la dernière version baptisée TSS (Turismo Super Sportivo) et dont on ne sait toujours rien sinon qu'elle sera "de compétition". Toute cette puissance est envoyée directement aux seules roues arrières à l’aide d’une boîte manuelle à six rapports . Cette rage manifestée par le bais de la double tubulure d'échappement joue un rôle prépondérant dans le fort sentiment d'implication que suscite la prise en main . Du côté des performances, Spada revendique des vitesses de pointe respectives de 330 km/h et 355 km/h pour les TS et TSV . Pour les performances, le 0 à 100 km/h serait respectivement abattu en 3,2 secondes et en 2,7 secondes . Cerise sur le gâteau, cette supercar à base d'aluminium et de fibre de carbone va servir de développement d'un véhicule écologique pour le futur ….



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Biturbo
  • Cylindrée : 7.0 Litres
  • Puissance : 700 chevaux à 6 500 tr/min
  • Couple : 668 Nm à 4 800 tr/min
  • Vitesse : 355 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 2’’7
  • Poids : 1380 kg






La « Spada Codatronca TS », c'est ça ...



La « Spada Codatronca TS », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 2 de 6 -